L'histoire d'Ann Chapitre 7 L'amour et le diable

76Report
L'histoire d'Ann Chapitre 7 L'amour et le diable

L'histoire d'Ann Chapitre 7 L'amour et le diable

Mon baiser n'a pas réveillé Jack. Je presse son visage contre mon épaule en levant les yeux du sol. Janet et Susan se tiennent devant moi avec des larmes coulant sur leurs visages. J'ai regardé pour voir d'autres debout avec leurs têtes inclinées comme s'ils priaient en silence.

J'ai regardé le visage de Jack en lui disant : « S'il te plait, Jack, reviens, j'ai besoin de toi.

"MISS, nous allons le prendre à partir d'ici", m'a dit un ambulancier. « Mademoiselle, vous n'êtes pas blessée, n'est-ce pas ? Il a ensuite demandé.

J'ai fait non de la tête alors qu'il m'aidait à me relever. L'autre ambulancière est allée travailler sur Jack. J'ai regardé mes mains et j'ai vu le sang de Jack partout dessus. Je suis allé les essuyer sur mon haut cependant; il avait également été trempé dans son sang. Janet est venue vers moi et m'a pris dans ses bras.

"Il est vivant, j'ai un pouls faible", a déclaré l'ambulancière alors qu'elle continuait à travailler sur lui.

"Nous devons le déplacer rapidement si nous voulons le sauver car il a perdu beaucoup de sang", lui a répondu l'autre ambulancier.

Ils ont déplacé Jack sur une civière et l'ont fait sortir du bar. J'ai essayé de monter dans l'ambulance avec lui quand un policier m'a arrêté. Il m'a demandé si j'étais blessé à cause de tout le sang qui coulait sur moi. Je lui ai dit non, c'était le sang de Jack. L'officier m'a dit que Jack était entre de bonnes mains et qu'il devait me poser quelques questions. J'ai regardé son étiquette nominative, il lisait Capt. Bob.

« Connaissez-vous Jack, Capitaine Bob ? » ai-je demandé en tombant sur lui en pleurant sur son épaule.

"Oui, Miss Ann, Jack et moi y retournons depuis qu'il avait sept ou huit ans", a répondu le capitaine Bob. « Retournons à l'intérieur et nettoyons-nous un peu », a-t-il ajouté.

Le capitaine Bob a demandé à Janet de m'emmener dans la chambre de la femme pour me nettoyer un peu. Il lui a ensuite demandé de nous ramener elle-même à lui pour répondre à quelques questions. Janet m'a accompagné dans la salle de bain. J'ai regardé dans le miroir. Je me demandais ce qu'était toute cette substance rouge sur mon visage. J'ai réalisé que c'était du sang. J'avais du sang de Jack sur tout mon visage ainsi que sur mes mains et sur le devant de mon haut.

Je me suis tourné vers Janet en disant : « Il va mourir, Janet », alors que je commençais à pleurer de façon incontrôlable.

"Ne pense même pas à ça Ann," répondit Janet en faisant couler de l'eau.

Janet a attrapé des serviettes en papier et les a mouillées. Elle a essuyé le sang de Jack de mes mains. Elle en attrapa d'autres en les mouillant puis en essuyant son sang sur mon visage. J'ai regardé dans le miroir en pensant qu'autrefois j'avais détesté cet homme pour quelque chose qu'il m'avait fait. Maintenant, j'étais malade d'inquiétude pour ce même homme et je ne voulais pas le perdre.

Je fermai les yeux pendant que Janet essuyait le sang sur eux. Pendant que je le faisais, une paire d'yeux bleus verts me fixait. Ils scintillaient et brillaient alors que la douce voix douce de Jack chantant "Hush Little Baby", remplissait ma tête. Un coup à la porte de la salle de bain brisa la vision de ses yeux et son doux chant dans mon esprit.

"Miss Ann, tout va bien là-dedans ?" demanda le capitaine Bob à travers la porte.

"Oui, nous serons sortis dans une minute", lui répondit Janet. Janet m'a essuyé le visage puis a enroulé son bras autour de moi en ajoutant : « Allons-y Ann, plus tôt nous en aurons fini, plus vite nous pourrons nous rendre à l'hôpital.

Le capitaine Bob nous a conduits à une table voisine pour nous asseoir. Alors que je m'asseyais, un frisson froid parcourut mon corps, me faisant frissonner et trembler. Le capitaine Bob a enlevé la veste légère qu'il avait en l'enroulant autour de moi. Je lui souris les yeux pleins de larmes en le remerciant.

Le capitaine Bob nous a demandé à tous les deux ce qui s'était passé ce soir. Janet et moi lui avons parlé des quatre hommes qui sont entrés dans le bar. Janet lui a dit ce que celui-ci avait dit à propos de "l'enfer vient dans ce bar", je lui ai également dit que Jack semblait avoir tout senti venir avant que cela n'arrive. Nous avons expliqué comment le combat avait commencé et que trois d'entre eux avaient mis Jack au sol en lui donnant des coups de poing et de pied.

J'ai expliqué que lorsque je les ai vus le battre, puis celui qui a essayé de le poignarder. J'avais crié de laisser mon petit ami tranquille. J'ai aussi expliqué avoir vu la douleur dans les yeux de Jack quand j'avais crié ça.

"Jack aurait été préoccupé par votre sécurité car maintenant ils savaient qui vous étiez", m'a dit le capitaine Bob.

J'ai continué en lui disant que lorsque Janet m'a attrapé en courant vers la porte arrière, nous avons entendu un claquement fort alors que Jack criait: "VOUS DIABLE FUCKS LAISSEZ-LA SEUL." Nous avons tous les deux expliqué que nous avions couru par la porte arrière pour entendre deux coups de feu à l'intérieur du bar.

"Ces Devil Fucks sont un groupe de vétérans du Vietnam dont les têtes ont été foirées pendant cette guerre", nous a expliqué le capitaine Bob. "Ils terrorisent les bars du quartier en pensant que n'importe qui ou n'importe quoi là-dedans leur appartient, en particulier les femmes, j'avais averti Jack d'être vigilant pour eux", a-t-il ajouté.

"Jack a parlé des diables au Vietnam", ai-je répondu en regardant le capitaine Bob pour obtenir des réponses.

« Vous devrez demander cela à Jack », a déclaré le capitaine Bob. "Allez le voir Miss Ann, je vous verrai là-bas plus tard", a-t-il ajouté en me disant où ils l'avaient emmené.

Janet et moi nous sommes précipités à l'hôpital. Nous avons couru dans la salle d'urgence quand nous sommes arrivés là-bas. Une infirmière m'a demandé si j'étais blessé en voyant le sang partout sur ma chemise.

"Non, mon petit ami a été abattu et ils l'ont amené ici", ai-je répondu.

"Vous devez être Ann," dit l'infirmière.

"Oui mais..." répondis-je alors qu'elle me coupait au milieu de sa phrase.

"Jack m'a dit de te dire:" Je t'aime Ann ", a déclaré l'infirmière. "Il est en chirurgie en ce moment, quand je saurai quelque chose, je vous le dirai", a-t-elle ajouté.

"Comment est-il?" ai-je demandé en sanglotant.

L'infirmière regarda Janet en fronçant les sourcils en secouant la tête alors qu'elle lui demandait de me prendre en charge et de s'asseoir avec moi. Janet m'a tenu pendant que je pleurais dans ses bras. Environ vingt minutes plus tard, grand-mère avec Michelle dans ses bras, Frank et une autre femme d'origine asiatique sont entrés dans la salle d'urgence.

Grand-mère est venue vers moi en me tendant Michelle jusqu'à ce qu'elle voie le sang sur mon haut. Elle a remis Michelle à Janet à la place. J'ai regardé l'autre femme alors qu'elle s'approchait de l'infirmière. L'infirmière lui prit la main alors qu'elle la raccompagnait à travers la porte fermée.

"Qui est cette femme?" J'ai demandé à grand-mère.

"C'est la mère de Jack," répondit grand-mère. Elle a ensuite demandé: "Qu'est-ce qui s'est passé ce soir?"

Nous nous sommes tous assis pendant que Janet et moi expliquions les événements de la nuit. J'ai fondu en larmes en expliquant que j'avais essayé d'arrêter le sang qui jaillissait de sa blessure. Je leur ai dit que Jack fermait les yeux alors que je le tenais.

« Je pense que Jack est mort dans mes bras ce soir », ai-je dit alors que mes larmes recommençaient.

Grand-mère m'a pris dans ses bras pour me réconforter. Elle me frotta le dos en me disant que tout irait bien. Frank m'a pris la main en me disant que Jack est fort, il s'en sortira. Frank, grand-mère et Janet m'ont réconforté pendant que nous attendions des nouvelles de son état.

Nous étions quatre assis là à attendre un mot. L'infirmière n'arrêtait pas de nous dire qu'elle n'avait aucune nouvelle à nous donner chaque fois que l'un de nous s'approchait de son poste. Michelle s'est réveillée environ 3 heures plus tard et nous n'avions toujours rien entendu à propos de Jack. Je parlais à grand-mère avec Michelle sur mes genoux.

« Con trai cua tôi làm cho ma quy tra lai Ä‘em này », a dit une voix féminine aiguë avec un accent asiatique.

Je me suis détourné de grand-mère pour voir cette femme asiatique debout devant nous. Elle m'a regardé, alors que ses yeux marron foncé semblaient percer mon âme. La femme se tourna vers grand-mère.

"Désolé, j'oublie que vous ne connaissez pas mon discours, je traduis", a-t-elle dit. "Mon fils fait encore payer les diables cette nuit", a-t-elle ajouté.

La femme s'est approchée de moi et elle a ouvert ses bras en disant: "Tu dois être Ann, mon fils très amoureux de toi", "Tu m'appelles Kim-Ly."

Kim-ly m'a étreint en me frottant le dos. Elle a rompu notre étreinte en essuyant mes larmes de mes yeux. Kim-ly a commencé à parler dans une langue étrange puis est passée à l'anglais en me regardant dans les yeux.

"Des yeux aussi beaux que des étoiles ne devraient pas être remplis de pluie", a déclaré Kim-ly en me souriant. "Jack fait un bon mari non", a-t-elle ajouté.

Kim-ly a à peine dit cela quand Michelle a demandé: "Où ACK, où papa?"

Kim-ly a pris Michelle des bras de Janet alors qu'elle répondait: "Papa fils dort en ce moment car ce n'était plus son heure."

Kim-ly embrassa le front de Michelle et Michelle lui sourit. Kim-ly la rendit à Janet alors qu'elle s'asseyait à côté de moi. Elle m'a pris la main en nous disant que Jack irait bien. Elle a expliqué qu'il avait cependant perdu beaucoup de sang; ils l'avaient amené ici à temps.

Kim-ly me tapota la main en inclinant la tête vers moi. Elle a levé la tête en disant: «Le docteur m'a dit que quelqu'un a arrêté son saignement, a sauvé la vie», «Vous êtes le seul à porter du sang, alors je vous remercie», alors qu'elle s'inclinait une fois de plus vers moi.

L'infirmière s'est approchée et a dit à Kim-ly qu'elle pourrait retourner voir son fils. Kim-ly se leva et commença à marcher vers les portes puis elle s'arrêta. Elle se tourna vers moi et me fit signe de venir. L'infirmière à la porte lui a dit que je ne pouvais pas y retourner.

Kim-ly l'a regardée et a dit: «La femme de Cau», ce que j'ai compris comme signifiant la femme de son fils.

L'infirmière sourit et nous laissa passer. Kim-ly nous a conduits dans le couloir jusqu'à une petite pièce faiblement éclairée. Jack est allongé sur un lit avec des tubes dans le nez, des intraveineuses dans les deux bras, l'un avec du sang, l'autre avec deux ou trois sacs dégoulinant de trucs dans ses veines. Kim-ly m'a accompagné jusqu'au lit.

Elle posa sa main sur la main ouverte de Jack. Ses yeux clignotèrent un peu puis elle retira sa main de la sienne. Elle a placé ma main dans la main de Jack alors que je le sentais la refermer fermement autour de ma main. J'ai regardé pour voir ses yeux s'ouvrir alors qu'il essayait de dire quelque chose.

Cependant, Kim-ly toucha ses lèvres en secouant la tête. Jack serra ma main comme je serrais la sienne. Kim-ly embrassa son front puis frotta sa main dans ses cheveux alors qu'elle commençait à chanter doucement. Sa voix était belle comme un rossignol alors qu'elle lui chantait "Hush Little Baby". Les lèvres de Jack commencèrent à bouger, alors qu'il semblait chanter avec elle. Il ferma les yeux après avoir serré ma main une fois de plus.

"Tu rentres chez toi, nettoies, reposes-toi, je reste avec mon fils, puis tu prends le relais", m'a dit Kim-ly en me tapotant la main.

Je l'ai embrassée et lui ai dit merci d'être la mère de Jack. J'ai embrassé le front de Jack et j'ai cru qu'il souriait. Je sortis de la pièce et rejoignis tout le monde. J'ai expliqué qu'il avait l'air OK à part les tubes et les intraveineuses qui coulaient et en lui. J'ai expliqué que Kim-ly m'avait dit d'aller nettoyer et de me reposer puis de revenir prendre sa place.

J'ai embrassé Janet en lui disant que je rentrerais à la maison avec grand-mère. Janet vivait en ville, il n'y avait donc aucune raison pour qu'elle me ramène chez moi puis qu'elle doive retourner en ville. Frank a conduit avec grand-mère à l'avant. Je me suis assis à l'arrière avec Michelle qui dormait profondément dans mes bras. J'ai demandé à grand-mère d'où venait la mère adoptive de Jack.

Grand-mère s'est tournée vers moi depuis le siège avant en répondant: "Kim-ly est vietnamienne."

J'ai eu un regard étrange sur mon visage en regardant dans le rétroviseur. Frank m'a regardé dans le rétroviseur. Alors qu'il me regardait, je me demandais pourquoi Jack irait se battre dans une guerre contre les mêmes personnes qui l'avaient élevé.

"Kim-ly et son mari ont quitté leur terre alors qu'elle était encore paisible." "La famille qu'ils ont laissée derrière eux a été anéantie par le Nord lorsque la guerre a éclaté", a déclaré Frank. "Jack m'a dit une fois, quand il était jeune, qu'il chercherait à se venger s'il en avait l'occasion", a-t-il ajouté.

Je me demandais si Jack était allé au Vietnam à cause de moi ou parce qu'il cherchait à se venger de la famille qui l'avait accueilli chez eux. Nous sommes arrivés à la maison et j'ai mis Michelle au lit puis j'ai enlevé mes vêtements ensanglantés. Grand-mère les a pris car elle m'a dit qu'elle les nettoierait pour moi.

J'ai pris une longue douche chaude en pleurant une fois de plus à l'idée de presque perdre Jack ce soir. Je me suis séché et je suis monté dans mon lit. Je serrai mon oreiller en souhaitant que Jack soit là pour me tenir. Mes rêves étaient pleins de Jack cette nuit-là pendant que je dormais. Je me suis réveillé le lendemain matin en criant son nom. Je n'en étais pas sûr mais je crois que j'étais tombé follement amoureux de lui.

Je m'habillai et descendis les escaliers pour trouver grand-mère et Frank à la table de la cuisine. Je me suis assis et grand-mère m'a servi un petit déjeuner rapide. Frank m'a dit d'aller être avec Jack, il pourrait s'occuper des chevaux aujourd'hui. Alors que je sortais par la porte de derrière, ma grand-mère m'a rappelé.

"Tu devrais rendre ça à l'homme qui te l'a prêté," dit-elle en me tendant la veste Bob du capitaine d'hier soir.

J'ai conduit à l'hôpital et suis entré à l'intérieur de l'unité de soins intensifs. Son nom n'était plus sur le mur alors j'ai demandé où ils l'avaient déplacé. Ils ont dit où ils l'avaient déplacé et je suis allé dans sa chambre.

En m'approchant, j'ai entendu des voix parler. Cependant, ils parlaient dans une langue étrangère telle que Kim-ly avait parlé la nuit dernière. J'ai regardé à l'intérieur pour la voir tenir la main de Jack. Jack lui parlait en plein vietnamien. J'entrai dans la pièce et regardai Jack. Kim-ly s'écarta de Jack, relâchant sa main quand elle me vit.

« Ann », dit Jack en me fixant. Jack tendit son seul bras valide en ajoutant: "Je n'ai qu'un seul bras pour te tenir pendant un moment", alors qu'un sourire se dessinait sur son visage.

Je courus vers lui en jetant mes bras autour de son cou. Je l'ai entendu pousser un petit grognement pendant que je le faisais. J'ai enlevé mes bras autour de son cou en lui disant que je ne voulais pas lui faire de mal.

Jack a souri en disant: "Embrasse-moi Ann et fais disparaître la douleur."

Jack m'enveloppa de son seul bras valide, m'attirant à lui. Ses lèvres ont touché les miennes alors que ces cloches et alarmes se sont déclenchées dans ma tête. Nos lèvres se roulèrent ensemble alors que nous nous embrassions avec amour et passion. J'ai rompu notre baiser en le regardant dans les yeux alors que je me demandais s'il entendait aussi ces cloches et ces alarmes.

« Mademoiselle, vous allez devoir bouger une minute », m'a dit une infirmière.

Je m'écartai alors qu'elle s'occupait du bras de Jack. Ces cloches et alarmes étaient réelles, car l'un de nous avait retiré l'intraveineuse de son bras. L'infirmière lui a piqué une nouvelle aiguille puis a réinitialisé la machine.

Elle m'a souri en disant: "Il est tout à toi maintenant."

"Jack, tu vas bien ?" demandai-je les larmes aux yeux.

"Je vais bien Ann juste une balle en moi, c'est tout", a répondu Jack.

"Une balle qui a failli tuer ton fils et un demi-pouce plus bas qu'elle aurait", a déclaré une voix masculine plus âgée.

Je me tournai pour voir le capitaine Bob debout dans l'embrasure de la porte. Il entra et salua Kimly et moi. Il s'avança vers Jack en lui tendant la main.

"Comment avez-vous été Bob pendant longtemps", a répondu Jack en lui serrant la main.

Le capitaine Bob s'est tourné vers Kim-ly et moi alors qu'il demandait : "Voudriez-vous nous excuser un instant, car j'ai des questions à lui poser ?"

Kim-ly m'a attrapé la main en disant: «Nous buvons du café», me conduisant hors de la pièce.

Nous sommes descendus à la cafétéria et avons pris un café. Kim-ly nous a assis à une table puis a pris une gorgée de son café. Elle reposa sa tasse et me prit la main.

"Parlez-moi d'Ann", a déclaré Kim-ly dans un anglais approximatif.

J'ai pris une gorgée de mon propre café en lui racontant l'histoire de ma vie jusqu'à ce moment-là. J'ai expliqué que ma mère m'avait jeté de la maison après que son petit ami avait profité de moi. Grand-mère m'a accueillie puis s'est mariée et a eu un bébé nommé Michelle. Le mariage n'a pas fonctionné et je suis retourné vivre chez grand-mère. J'ai traversé deux autres maris avant de finir chez les grand-mères.

"Après l'échec de mon troisième mariage, j'ai renoncé à tous les hommes", lui ai-je dit.

Kim-ly m'a souri en répondant: "N'abandonnez pas Jack, les yeux me le disent."

"Votre fils ne ressemble à aucun homme que j'ai jamais rencontré," répondis-je.

"Fils diable pendant longtemps pendant et après la guerre, fous la tête", a déclaré Kim-ly en baissant la tête.

"Que voulez-vous dire?" Je lui ai demandé.

"Les diables sont de mauvais hommes qui font de mauvaises choses aux gens de notre pays", a répondu Kim-ly en levant la tête. "Jack, je t'ai fait très mal il y a longtemps." "Nous n'élevons pas de garçon comme ça", "Devil l'a pris comme l'un des nôtres pendant la guerre dans notre pays natal", a-t-elle ajouté.

Je l'ai regardée avec émerveillement dans mes yeux en disant: "Je ne comprends pas."

"Fils te raconte l'histoire quand tu es prêt, lui sensible sur le sujet", a répondu Kim-ly. « Buvez puis nous rentrons », a-t-elle ajouté.

Nous avons fini notre café puis sommes retournés dans la chambre de Jack. Le capitaine Bob parlait toujours avec Jack. En entrant dans la pièce, j'ai entendu Jack lui dire qu'il ne porterait pas plainte contre l'homme qui lui avait tiré dessus.

"Le pistolet a glissé de son étui et a tiré en touchant le sol." "C'est mon histoire et je m'y tiens", a déclaré Jack presque en colère au capitaine Bob.

Le capitaine Bob secoua la tête d'un côté à l'autre en répondant: "Je suppose qu'il est tombé deux fois alors que deux coups de feu ont été tirés." Le capitaine Bob a lancé un regard noir à Jack en demandant : « Et si cette deuxième balle avait touché Ann ?

"Alors ce démon serait mort au lieu d'être en prison," répondit Jack à haute voix en lui lançant un regard noir.

Kim-ly s'approcha de son fils en lui disant sévèrement : « Jack, không nói chuyen voi canh sát nhu sonné », ce qui signifiait « Jack, ne parle pas à un policier comme ça.

« Xin loi me », « Désolé, mère », lui a répondu Jack alors que le capitaine Bob s'approchait de moi.

"Merci pour l'utilisation de votre veste hier soir," lui dis-je en la lui tendant.

Le capitaine Bob a pris sa veste en demandant: "Puis-je vous voir dans le couloir, Miss Ann?" Le capitaine Bob m'a accompagné de la chambre de Jack dans le couloir en disant: "Ann, vois si tu peux lui parler un peu."

Je lui ai demandé de quoi il s'agissait. Le capitaine Bob a expliqué qu'à moins que Jack ne dépose des accusations contre l'homme, tout ce qu'ils pouvaient inculper était la possession d'une arme à feu. Il m'a dit que soit Jack protégeait l'homme qui lui a tiré dessus, soit qu'il a eu la folle idée de se faire justice lui-même.

"Même en tant que jeune garçon de la rue, il a veillé à ce que le remboursement soit une garce", m'a dit le capitaine Bob.

« Je vais voir ce que je peux faire », ai-je répondu.

"Miss Ann, ne laissez pas votre amour pour lui peser sur ce qui est bien et mal", a répondu le capitaine Bob en s'éloignant de moi en inclinant son chapeau.

Je restai là à penser à ce qu'il m'avait dit. Est-ce que mon amour pour lui pesait plus lourd que le mal qu'il m'avait fait il y a des années ? C'était une erreur de sa part, qu'il essayait de réparer.

Je suis retourné dans la pièce et Kim-ly m'a pris la main en disant: "Je pars maintenant tu restes." Elle se tourna vers Jack en ajoutant : « Ban có tot Ä‘ep hoac nó trên Ä‘au goi cua tôi nhu ban không Ä‘e lon nhat fessée », souriant à son fils. Ce qui était "Tu es gentil ou c'est sur mon genou car tu n'es pas trop gros pour la fessée?"

J'ai attendu que Kim-ly sorte de sa chambre, puis j'ai demandé : "Pourquoi ne portez-vous pas plainte contre l'homme qui vous a tiré dessus ?"

"Le pistolet est tombé de ...", a commencé à me dire Jack avant que je ne l'arrête avec un doigt sur ses lèvres.

"C'est OK Jack quand tu es prêt à me dire la vérité comme la dernière fois," lui dis-je en le regardant dans les yeux.

Jack a baissé la tête puis l'a relevée en répondant: "L'homme est un ancien militaire, sa tête est toute foutue du Vietnam l'envoyer en prison ne résoudra rien." Jack a pris ma main en ajoutant: «Cela aurait pu être moi qui l'ai perdu la nuit dernière à sa place», en me regardant.

J'ai regardé dans ces beaux yeux bleu-vert alors qu'ils s'assombrissaient et s'assombrissaient en prenant leur éclat et leur éclat. Ses yeux se remplirent de désespoir, de méfiance et l'air de ne pas vouloir en parler. Au début, je pensais que je regardais mes propres yeux dans un miroir.

"Jack, quand tu seras prêt, je serai là pour t'écouter," lui dis-je en l'embrassant sur le front.

Jack a passé les deux semaines et demie suivantes à l'hôpital. J'ai découvert que la balle avait dévié vers le bas sur son épaule, manquant juste son cœur. Entre Kim-ly, grand-mère, Janet et moi, nous ne l'avons jamais laissé seul. J'ai même passé quelques nuits avec lui jusqu'à ce qu'il me dise à moins que je ne monte dans le lit avec lui pour que je rentre à la maison. Je ne voulais pas le laisser seul de peur que ces démons ne s'en prennent à lui.

Quand ils ont relâché Jack, grand-mère lui a dit qu'il rentrait avec nous au ranch. Je lui avais demandé aussi car Jack semblait l'écouter. Elle lui a dit qu'elle savait comment il allait et qu'il n'obtiendrait pas le repos ou les soins dont il avait besoin s'il prenait soin de lui.

"Il est aussi temps que tu arrêtes d'être un putain de flic de bar," lui dit sévèrement grand-mère.

"C'est être une grand-mère videuse", a répondu Jack.

"Vous maintenez la paix dans un bar, donc un videur n'est qu'un putain de flic de bar", lui a dit grand-mère en levant un sourcil.

"Oui, grand-mère, je comprends," répondit Jack.

Jack et moi nous sommes assis sur le siège arrière pendant qu'elle nous ramenait au ranch. Je me suis blotti à côté de lui avec mon bras enroulé dans son bras valide. Jack m'a dit qu'il allait s'abstenir d'être le videur jusqu'à ce qu'il guérisse.

« Jack, tu devrais peut-être penser à abandonner », lui ai-je dit.

"Je pourrais me faire écraser par un bus aussi facilement que me faire tirer dessus", a répondu Jack. "Cependant, je vais y réfléchir, Ann", a-t-il ajouté.

J'ai vu grand-mère lui lancer un de ses regards dans le rétroviseur. Je ne lui ai pas dit alors mais j'avais peur que ces hommes reviennent après lui au bar. Nous sommes bientôt arrivés au ranch. Frank et Janet étaient également assis sous le porche avec Michelle. En tant que grand-mère, Jack et moi avons marché jusqu'au porche. Michelle est descendue en courant et est allée directement vers Jack.

« Tu me manques à Jack », « Tiens-moi papa », cria Michelle en lui tendant les bras.

Jack s'est penché et l'a attrapée avec son seul bras valide en disant: "Papa a aussi manqué le petit", alors que Michelle le serrait fort dans ses bras. Jack s'est tourné vers moi en me demandant: "Est-ce que ça va si elle pense que je suis son papa, Ann."

"Tu es son père Jack," répondis-je en lui tendant des papiers de mon sac à main.

Jack m'a pris les papiers en me tendant Michelle. Jack les a lues puis m'a demandé quand tout cela s'était produit. Je lui ai expliqué que Kim-ly avait fait passer le test de paternité pendant qu'il était à l'hôpital. Nous n'aurions jamais pu nous le permettre, du moins je pensais qu'à cette époque, ils étaient chers.

« Ann, je suis… », dit Jack.

Je l'ai arrêté en lui disant: "Ne dis rien, Jack, souviens-toi toujours de cette nuit comme la nuit où nous avons conçu notre fille Michelle."

«MOI Jack», a crié Michelle, puis elle a ajouté: «Maman», en me désignant puis «Papa», en désignant Jack.

Les yeux de Jack brillaient et brillaient même avec des larmes remplissant ses yeux alors qu'il disait: "Je pense que j'ai besoin d'aller faire une petite promenade."

J'ai remis Michelle à Janet en lui répondant : « Je vais te rejoindre Jack », prenant sa main dans la mienne.

Jack et moi nous sommes promenés dans le ranch pendant que nous parlions de ce qui allait suivre pour lui et moi. Il m'a accompagné jusqu'à l'enclos avec ce mustang dedans. Ce cheval n'aimait pas que je sois près de lui. Elle se redressa en donnant des coups de pied en l'air alors que Jack expliquait qu'il avait toujours pensé que Michelle était à lui.

"J'espère qu'un jour tu deviendras aussi ma femme", m'a dit Jack.

"Jack, cela ne fait que quelques mois," répondis-je. "J'ai besoin de plus de temps pour connaître l'homme dont je tombe amoureuse," ajoutai-je en enroulant mes bras autour de son cou.

Je l'attirai à mon niveau alors que je l'embrassais profondément sur ses lèvres. Jack enroula son bras valide autour de moi alors qu'il m'embrassait en retour. Une fois de plus, j'ai entendu ces cloches et ces sifflets retentir dans ma tête. J'ai rompu notre baiser en nous raccompagnant à la maison. En chemin, j'ai pensé à devenir sa femme. Ce serait mon quatrième mariage et je voulais m'assurer de bien faire les choses cette fois-ci.

J'avais encore quelques questions sur cet homme qu'ils appelaient Jack aussi. Comme pourquoi il est retourné au Vietnam alors qu'il n'en avait pas trop. Je voulais aussi connaître la vraie raison pour laquelle il s'était enrôlé. J'avais des questions sur son séjour au Vietnam et sur la place de ces diables dans son histoire.

J'ai accompagné Jack jusqu'au porche arrière alors que grand-mère disait: "Ne penses-tu pas que tu devrais montrer à Jack les changements que nous avons apportés."

« Qu'est-ce qui change ? » Jack m'a demandé.

Avant que je puisse dire quoi que ce soit, Janet attrapa sa main et la mienne en disant : « Allez Ann, montrons-lui.

Janet et moi avons conduit Jack dans les escaliers et jusqu'à la porte menant à sa chambre quand il était petit. Pendant le séjour de Jack à l'hôpital, nous avons tous participé et abattu les murs de ma chambre à la sienne. En combinant nos chambres et l'espace entre elles, nous avions maintenant une chambre super king size.

Nous nous sommes arrêtés à la porte lorsque j'ai demandé : « Vous souvenez-vous de la chambre dans laquelle se trouvait cette chambre ?

"Oui, c'était le mien quand j'étais jeune garçon quand je restais le week-end", a répondu Jack.

"Maintenant, c'est la vôtre et la chambre d'Ann," dit Janet en souriant en ouvrant la porte.

Nous accompagnâmes Jack dans la pièce et il s'arrêta en regardant autour de lui. Il y avait un lit king size comme celui de sa maison. Les murs avaient des photos de ses parents adoptifs ainsi que de grand-mère et grand-père. Il y avait un petit salon avec une causeuse, une chaise ainsi qu'une grande télévision modèle au sol.

Jack y alla et s'assit sur le lit alors qu'il regardait autour de lui dans la pièce. Nous lui avons dit que nous avions tous travaillé dessus. J'avais demandé s'il était d'accord s'il restait ici à sa sortie de l'hôpital.

"C'est une belle chambre Ann et cela signifie-t-il que nous allons dormir ensemble?" demanda Jack en souriant.

Janet et moi nous sommes alors regardés vers Jack en disant: «Oui et nous essaierons tous les deux de ne pas être trop durs avec vous», alors que nous grimpions dans le lit avec lui.

Jack retomba sur le lit avec nous à ses côtés. Nous nous sommes tous les deux embrassés et avons échangé nos langues avec lui. Jack s'assit soudainement dans le lit alors qu'il regardait le mur du fond. Jack se leva et se dirigea vers le mur, il regardait les médailles qu'il avait reçues du Vietnam à l'intérieur d'un étui.

Il s'est tourné vers nous en demandant : « Que font ceux qui sont suspendus là ?

"Votre grand-mère les avait accrochés là, alors nous les avons laissés là", ai-je répondu.

Jack regarda ses médailles alors que ses yeux passaient de brillants à ternes. Il se détourna d'eux presque avec du dégoût dans ses yeux alors qu'il revenait et s'asseyait sur le lit.

"Est-ce que quelque chose ne va pas Jack?" J'ai demandé.

"Je ne mérite aucune médaille pour ce que j'ai fait ou n'ai pas fait là-bas ainsi que pour ce que je t'ai fait Ann," répondit Jack en baissant la tête.

J'ai levé la tête en disant: "Jack, tu n'as rien fait de plus que de nous donner à tous les deux notre plus grand trésor." Jack m'a regardé sans savoir ce que je voulais dire, puis je lui ai souri en ajoutant "Michelle".

J'enroulai mes bras autour de Jack et l'embrassai profondément. Son seul bras valide passa autour de mon dos, me serrant plus fort contre lui. Jack retomba avec moi dans ses bras sur le lit. J'étais allongé sur lui alors que je sentais sa bite dure se presser contre ma chatte couverte de jean. J'ai roulé hors de ses bras, brisant notre baiser et hors du lit.

"Les médecins ont-ils dit que vous pouviez avoir des relations sexuelles?" Je lui ai demandé.

"NON mais ils ne m'ont pas dit non aussi," répondit Jack en souriant.

"Peut-être que tu devrais juste regarder," dis-je en souriant à Janet.

Je m'approchai et verrouillai la porte avant de rejoindre Janet au pied du lit. J'ai dit à Janet de mettre Jack plus à l'aise. Je l'ai tiré du lit en position assise. Janet et moi avons soigneusement retiré sa chemise pour ne pas trop blesser ou bouger son bras et son épaule gauches. Nous n'arrêtions pas de lui demander si nous lui faisions du mal.

« Pas du tout les filles », répondait Jack.

Une fois que nous avons retiré sa chemise, nous lui avons retiré ses bottes de cow-boy. Janet en a tiré un pendant que je tirais l'autre de ses pieds. Nous nous sommes tous les deux retrouvés sur nos fesses en riant comme nous l'avons fait. Nous lui avons demandé de nous défendre pendant que nous défaisions son jean. Janet a tiré un côté vers le bas pendant que je tirais l'autre vers le bas. Nous l'avons fait sortir de son pantalon, que nous avons soigneusement plié et placé sur la chaise voisine. Nous nous sommes retournés pour trouver Jack debout dans des boxers avec sa bite dure qui sortait de l'ouverture.

Janet m'a regardé en disant : « Ça a l'air assez bon à manger », en me souriant puis à Jack.

Je suis allé vers Jack en train de baisser son boxer alors que je l'asseyais au bord du lit. J'ai dit à Janet qu'elle avait raté le déjeuner à l'hôpital, alors allez-y et prenez une petite collation avant le dîner. Janet s'est mise devant Jack. Elle écarta ses jambes en grimpant entre elles.

Janet a enroulé une main autour de sa queue alors que sa bouche passait sur la tête de sa queue. Je me suis mis à genoux à côté de Jack et nous avons commencé à nous embrasser pendant que Janet suçait sa bite. Jack enroula son bras valide autour de moi alors qu'il retombait sur le lit.

Janet n'a jamais manqué un battement car elle a juste continué à sucer sa bite. J'ai baissé les yeux pour voir qu'elle avait travaillé presque toute sa grosse bite dans sa bouche. Ses sons de succion humides remplissaient la chambre alors qu'elle se rendait en ville sur sa queue.

Jack gémissait doucement dans ma bouche pendant que nous nous embrassions. J'ai rompu notre baiser en retirant mon haut puis mon soutien-gorge. J'ai ramassé un sein dans ma main donnant au mamelon un gros coup de langue humide avec ma langue. J'ai ensuite offert mon sein à Jack qui lécha le mamelon puis suça mon sein en le prenant dans sa bouche.

Janet a soulevé sa bouche de la bite de Jack alors qu'elle prenait une grande gorgée d'air et a demandé: "Voulez-vous un peu de cette Ann?"

Le liquide pré-éjaculatoire de Jack coulait de sa bite à sa lèvre inférieure. J'ai retiré mon sein de la bouche de Jack alors que je tournais vers sa queue. Janet l'a tenu pour moi pendant que je passais ma langue autour de la tête de sa queue. J'ai trempé ma langue dans son trou de pipi pour recueillir plus de liquide pré-éjaculatoire dans ma bouche. J'ai léché son connard pendant que je récupérais son liquide pré-éjaculatoire sur ma langue.

"Vous pouvez avoir le reste," dis-je en déplaçant mon visage vers le visage de Jack.

Je l'embrassai tandis que sa langue pénétrait dans ma bouche. Ma chatte palpitait et se contractait alors qu'il partageait son liquide pré-éjaculatoire dans ma bouche. Jack m'embrassait profondément et avec passion. Il gémit puis retira sa bouche de la mienne.

"Soyez prudente Janet, cela fait un moment", lui a dit Jack.

Soit Janet ne l'a pas entendu, soit elle s'en fichait. Elle a juste sucé plus fort sa bite. Elle se leva un peu alors qu'elle baissait la bouche en prenant toute sa bite profondément dans sa bouche. Elle hocha la tête de haut en bas d'environ un demi-pouce environ alors qu'elle suçait sa bite. Janet a frotté ses couilles avec vos mains.

"Donnez-lui tout votre sperme, Jack," dis-je à haute voix en la regardant sucer profondément sa bite.

"Ahhhhhh merde", a crié Jack sur le lit.

Son corps a donné une petite secousse lorsque sa bite a commencé à faire exploser une noix au fond de la bouche de Janet. Janet toussa et bâillonna en retirant sa bouche de la bite de Jack. Le sperme coula librement de sa bouche alors qu'elle le retirait de la bite de Jack. Sa bite a tiré deux ou trois autres gros coups qui ont atterri sur son visage.

Janet toussait et bâillonnait en criant: "Jack, tu aurais pu me donner un petit avertissement" alors que du sperme coulait de ses lèvres et de son visage.

"Désolé Janet," répondit Jack en souriant.

"Non, ce n'est pas le cas et j'ai adoré ça aussi", ai-je dit en descendant vers Janet.

J'attirai son visage vers le mien en l'embrassant profondément. J'ai léché le sperme de ses lèvres et sur son visage alors que je glissais au sol avec elle. Jack se dirigea vers le lit en plaçant des oreillers derrière son dos comme il le faisait. Il s'appuya contre le mur dans les oreillers alors qu'il regardait Janet et moi.

J'ai levé Janet pour l'embrasser comme je l'ai fait. J'ai soulevé sa chemise au-dessus de sa tête pour révéler un nouveau soutien-gorge push-up enveloppant ses gros seins. J'ai embrassé les gros monticules de seins qui couraient sur son soutien-gorge alors que je tendais la main derrière elle. J'ai dégrafé son soutien-gorge en le laissant tomber au sol.

J'ai pressé mes seins contre les siens pendant que nous frottions nos seins ensemble. Les mains de Janet se sont posées sur le bouton-pression de mon jean tandis que les miennes se sont posées sur les siennes. Nous avons baissé les jeans des autres pour révéler qu'aucun de nous n'avait porté de culotte ce jour-là alors que nous les enlevions.

Janet et moi nous sommes tournés vers Jack sur le lit. Il nous souriait alors que nous allions nous embrasser. Janet a glissé sa main entre mes jambes pendant que je glissais ma langue dans sa bouche. J'ai agité ma langue dans sa bouche alors qu'elle agitait deux doigts dans ma chatte poilue. J'ai écarté mes jambes pour donner plus de place à sa main. Janet s'est enroulée et a fléchi ses doigts dans ma chatte à la recherche de ma place. En quelques secondes, son doigt a touché mon point G.

J'ai rompu notre baiser en gémissant: "Fais-moi jouir, Janet."

Janet frotta légèrement puis enfonça ses doigts dans mon point G. My pussy started to leak juices then gushed pussy juices as her fingers hit the right spot. I wrapped my arms around her neck to keep my balance as a powerful wet squirting orgasm came upon me.

“AHHhhh Janet,” I yelled as my pussy squeezed at her fingers.

Janet started to take her fingers in and out, which only splashed more of my juices from it. She removed her wet fingers from my pussy bringing them up to my mouth. She coated my lips with my juices then she kissed me deeply.

Janet broke our kiss as she moved us to the bed. She climbed into the bed beside Jack with her face near his cock that had once again grown hard. Janet motioned for me to get onto the bed.

As I did she said, “Sit that hairy pussy on my face and 69 with me,” smiling to me then to Jack.

Janet did not have to tell me twice as I got on top of her lowering my wet dripping pussy onto her face. I parted her blonde hairy pussy with my hands as I licked at her hanging pussy lips. I felt Janet’s tongue slipping in and out of my own pussy. I ran my tongue to her clit teasing it with it. I flicked at her clit making it swell.

I covered my mouth around it as I started to suck on it. I showed her a little teeth as I nibbled on her clit as well. While my mouth was on her clit, I slipped a couple of fingers inside of her pussy. I ran them in and out slowly until I had her bucking her hips toward my fingers.

I added one then another finger to her pussy. I had four of my fingers up inside of her cunt. Janet squirmed under me as she moaned with pleasure. I started to run my fingers in and out of her pussy fast and deep as I sucked hard at her clit.

Janet removed her tongue from my pussy as she said, “I am going to squirt Ann.”

She no sooner said that than her pussy let go a solid stream of liquid pussy juice. I pulled my hand from her pussy smacking at her pussy with it. Janet moaned loudly under me in total pleasure as her orgasm raced through her body.

I removed my mouth from her clit as her pussy stopped squirting. I ran my tongue from her clit down through her pussy lips tasting her juices. Janet recovered enough to start flicking at my own clit with her tongue. I felt her hands roaming all over my butt. Janet ran her finger around my asshole once then plunged her finger deeply into my asshole.

“AHhhhhhhhhhhh,” I cooed out as her finger buried up my ass.

I kissed and licked at her wet pussy as she started to run her fingers in and out of my asshole. I was soon asking her to add another finger into my ass. Janet took two fingers and worked them in and out, as I pumped my ass back toward them.

“Be a dear Jack and give me that vibrator in the night stand,” Janet said.

I heard the drawer open then a buzz filled the room. Janet removed her fingers from my asshole as she shoved the vibrator up inside of my pussy. I moaned as she explored the depths of my pussy with it. Janet slipped two fingers back into my asshole as she did my pussy with the vibrator.

“AHhhhhh Janet,” I moaned into her pussy.

I started to lick wildly at her pussy with my tongue. I felt the bed moving and I thought it was Janet squirming under me again. I felt her pull her fingers from my asshole, as I felt something big and hard rubbing against it

“JACK,” I managed to get out of my mouth.

However, it was too late as Jack eased his cock into my asshole. Now Jack’s cock is the size I consider just a little too big to be fucking my butt. However, Jack eased it slowly into my asshole. I felt a little pain as it first entered but it soon went away.

“Easy Jack that’s a big cock,” I said to him looking over my shoulder.

“If it hurts Ann just say so,” Jack replied as he eased a little bit more into my asshole.

Jack left me get used to his cock before he would slip another inch up my asshole. Janet was still using the vibrator on my pussy and it was driving me nuts. The vibrations were coming through into my asshole as well. I buried my face into Janet’s pussy licking wildly with my tongue as Jack pushed the last bit of his cock up into my asshole.

“AHhhhhhhhh Jack,” I moaned out in pure pleasure as he started to butt fuck me slowly.

His strokes were gentle as he ran his cock slowly in and out of my butt. Jack worked all of his cock out then all of it back up my ass. I started to pump my ass back at him in hopes he would fuck the hell out of my ass. Janet removed the vibrator from my pussy as she flicked her tongue at my clit.

“Fuck her ass hard Jack,” “Make her squirt in my face,” Janet yelled out from under us.

“YES Jack FUCK ME,” I moaned out before burying my face back into Janet’s pussy.

Jack placed his hands onto my hips. He started to pile drive my asshole with his cock. With my face buried into Janet’s pussy, it muffled my moans of both pleasure and pain. Janet moved her head to the side as I felt Jack’s hanging balls pounding into my clit. That was all I needed.

“AHHhhhhhhhhhhhhh,” I moaned loudly as my whole body shook with pleasure.

My asshole tightened around Jack’s cock as my pussy started to convulse. Jack’s hands gripped at my hips as he slammed his cock deeply up into my asshole. He held it there then I felt it flex up inside my ass.

“AHhhhhh ANN,” Jack moaned out as his cock spewed cum deeply up my ass.

My pussy twitched and then started to squirt with each throb of his cock up my ass. When his cock pumped cum into my asshole, my pussy squirted each time I felt the throb. I could hear Janet moaning under me so I buried my face back into her pussy. I ate her out until she too had an orgasm.

Jack’s cock slipped from my ass with a plop as his cum poured and dripped from my asshole. I felt Janet’s tongue digging into my asshole to get all of it as it flowed out of it. Jack went back to leaning against the wall breathing heavily with sweat pouring from his body. I rolled off Janet and lay beside Jack with my face on his thigh. Janet joined me with her wet cummy face.

Jack looked down at her as he said, “I think you missed some Janet,” pointing to cum still leaking from his cock.

I beat her to his cock. Which I took into my hand as my tongue licked at cum dripping from the head of his cock. I looked to Janet and smiled.

“Here I will share,” I said as I pointed his cock to her.

We cleaned Jack’s cock then we went back to his thighs. Janet kissed one as I kissed the other. We kissed each other on our lips then we laid our heads upon his thighs as our eyes went closed. All three of us fell asleep like that in our bed.

Janet and I awoke sometime later at the same time we even asked each other the same question, “Where is Jack?”

Janet and I slipped robes on and walked from the bedroom. I heard laughing coming from Michelle’s room. We went to her room and we looked inside. There was Jack sitting on the floor in jeans with no shirt. He had a little girly hat upon his head with a small teacup in his big hands.

Michelle was into having made believe tea parties at this time. She would pour Jack some invisible tea into his cup and tell him to drink it. Jack made a face as he told her it needed sugar. Michelle giggled and laughed as she made believe she was added sugar. Jack tried it again and this time he told her it was just right. Michelle went to him and wrapped her arms around his neck.

“I love you Jack daddy,” Michelle said to him as she hugged him.

“I love you too little one,” Jack replied hugging her as he kissed at her cheek.

Janet and I backed up the hallway leaving them alone. We walked back into our bedroom and sat down upon the bed. Janet took her hand into mine.

She smiled as she said, “Thank you Ann for sharing that special man with me.”

“I just hope that special man is who we all think him to be,” I replied not realizing Jack was standing in the doorway.

Jack looked to us then hung his head as he said, “Men are not punished for their sins, but by them” as he turned and walked into the hallway.

I went to the door as I told him to stop. However, Jack just kept walking down the steps. I ran back into the bedroom and slipped on a shirt and my jeans as Janet did the same. We raced down the step and looked into the living room to see if Jack was in there.

“Did you girls lose something?” Frank asked.

We did not say anything as we ran into the kitchen. Jack was not in there as well. Grandma was standing at the back door crying. I went over to her.

“What is wrong grandma?” I asked her.

“It’s Jack,” grandma replied. “He told me he does not belong here,” grandma added crying as she ran from the kitchen.

I looked out the back door to see Jack driving up the ranch road, as a trail of dust kicked up behind his truck as he drove down the road. I turned to Janet with tears in my eyes. Janet came to me and wrapped her arms around me hugging me.

“It’s OK Ann, Jack will be back just give him some time,” Janet said to me as she broke her hug on me.

“Does time really heal all wounds?” I asked Janet as I walked from the kitchen.

As I walked, I thought about Jack telling grandma he did not belong here. I would say my words of “I just hope that special man is who we all think him to be,” might have opened an old wound one which I knew nothing about. I was thinking that time did not heal all wounds. For the wound always remain. Your mind only covers them with scar tissue and the pain lessens. However, it is never gone.

I looked in the living room to see Frank as he gave comfort to grandma. I turned to the steps to see Michelle slowly walking down them. She was dragging Jack’s shirt down the steps behind her.

“Daddy for get his shirt,” Michelle said handing me the shirt. “Why, Mommy crying?” Michelle asked.

I just stared at her not knowing what to say to her. Janet picked her up and asked her if she had any of that tea left upstairs. Michelle shook her head yes, as Janet ran up the stairs with her in her arms. I followed slowly up the stairs as I went into our bedroom. Well maybe it was back to being my bedroom now I thought.

I took a long hot shower to wash my sins away again. I should not have spoken of Jack as I had. I really was in love with him. It was just that I had so many unanswered questions. Dinnertime came and went. Jack still had not returned. It was a quiet dinner as well.

We all went into the living room. Michelle was playing on the floor as Frank, grandma, Janet and I watched TV. If I remember right, the program that came onto the TV was a special about the Vietnam War. It showed the horrors and the atrocities of that war. It spoke of men who returned home not the same as they had left. It showed men with drinking, drug problems as well as prone to violent behavior.

Kim-ly words returned to me in my mind. “Son devil for long time during and after war, mess up his head,” Kim-ly had said to me. When I asked her what she meant by that she told me. “Devils are bad men who do bad things to people in our land,” “Jack, done very bad thing to you long ago.” “We no raise boy like that,” “Devil took him as one of own during War in our home land,”

That man who had shot Jack, Captain Bob had called him a Devil. I also remember him telling me. “Those Devil Fucks are a group of Vietnam veterans who heads were messed up during that war,” “They terrorize bars in the area thinking that anyone or anything in there belongs to them especially women.”

I also remembering telling Captain Bob that Jack had spoke of Devils in Vietnam. “You will have to ask Jack about that,” He had told me. I started to add it all up in my head. I thought maybe that Jack was even part of these Devil Fucks after all he did know the man who shot him and did not press charges. Instead, he made it sound as if it was an accident.

The phone rang and Frank answered it. He told me it was for me as he handed me the phone. I thought it was Jack on the other end. However, it was not it was Susan from the bar.

“Ann this is Susan, Jack is here and he is not drinking ginger ale,” Susan said to me on the phone.

“I will be right there Susan,” I said hanging up the phone.

I asked Janet if I could see her in the kitchen. I did not want grandma to know or to worry about Jack. I asked Janet if she would stay and watch Michelle while I went and brought Jack back home where he belonged.

Was Jack one of those insane Devils? Had Vietnam messed his head up which caused him to take me that night long ago? Who were these Devil Fucks and why had Jack protected me from them only to protect them as well? Is this why Jack left saying he did not belong here?

Those questions and more answered in my next chapter, as this will end this chapter. Feel free to write to me as the email is in Chapter 1. I enjoy hearing from my readers. This was a short chapter as I had many emails asking me to tell quickly what happened to Jack.
Ann Jack

Articles similaires

Fille et papa - Partie 2

Fille et papa - Partie 2 Anita s'est réveillée le lendemain matin dans le lit de son père et a cherché sa chaleur corporelle. Ce n'était pas là et elle avait du mal à se réveiller. Ils avaient dormi en position cuillère toute la nuit. À plus d'une occasion, elle avait été réveillée par la sensation de sa bite dure se détendant entre ses fesses alors qu'il revivait leurs ébats amoureux dans ses rêves. En remuant son cul juste dans le bon sens, elle pouvait le déplacer dans son entrejambe pour que sa tête de bite repose à son entrée. Même...

0 Des vues

Likes 0

Ma mission média.

J'ai reçu un appel pour me rendre dans le bureau de mon rédacteur en chef pour une réunion avec M. Giles. Je travaillais sur le journal local depuis 6 mois donc naturellement j'étais nerveux. Je me demandais ce que j'avais fait de mal, telle était ma négativité. « Rachael, s'il vous plaît, asseyez-vous », a-t-il dit alors que j'entrais. Je tremblais à l'intérieur en attendant ce que je pensais être une mauvaise nouvelle. Rachael, j'ai vu votre article sur les courses de lévriers et les appâts vivants il a dit c'était génial. Je pense qu'ils auraient entendu mon soupir de soulagement dans le...

802 Des vues

Likes 0

Salons de discussion - une méchante vengeance entre copines

Vous rentrez chez vous après une longue journée de travail ; vous enlevez votre manteau et vous dirigez vers la cuisine pour une bière. Lorsque vous ouvrez la porte du réfrigérateur, votre petite amie s'approche par derrière – en vous couvrant les yeux avec un bandeau sur les yeux. Elle le noue serré étant un peu rugueux « J'ai un os à choisir avec toi ! » vous lance-t-elle. « Qu'est-ce que… ? ! Vous questionnez, levant la main pour découvrir vos yeux. Elle donne une tape sur le dos de ta main et saisit ton poignet pour te tirer hors de la cuisine. Les yeux bandés...

867 Des vues

Likes 0

Une Nouvelle Maîtresse 7

Natasha a collé sa langue dans mon oreille et a chuchoté: «Nous allons nous amuser beaucoup, beaucoup, ma chérie…. La petite fille de maman s'est-elle salie le cul ? « Non Maîtresse… Maman ! J'ai chuchoté. J'ai crié quand quelqu'un a giflé ma bite dure. Il rebondissait comme un métronome cinglant. Oui! J'ai pleuré : Oui ! Mon cul est sale maman... Elle sourit et me couvrit les yeux avec un bandeau. J'ai senti quelqu'un s'asseoir sur ma poitrine et j'ai pensé que je sentais une chatte excitée. Natasha a roucoulé dans mon oreille: Tu connais cette odeur? J'ai réalisé qu'il...

747 Des vues

Likes 0

Les pieds de Nicole enfin - Faire la vente Chapitre 1

Il est 18h00 du soir et je mets des notes dans l'ordinateur sur notre base de données de concession. La journée a été assez lente et je m'ennuie. Je me lève pour m'étirer et je sors pour m'éclairer. Alors que je mets mon briquet dans ma poche, je remarque qu'un vieil ami avec qui je travaillais avait l'habitude de travailler. Elle se gare et se dirige vers moi en souriant. Salut, comment vas tu? demande Nicole en s'avançant vers moi. Bonjour, jolie demoiselle. Ça fait longtemps. Qu'est-ce qui vous amène à me voir ? J'ai demandé. Nicole s'avança près de moi...

634 Des vues

Likes 0

Substitut sexuel

Substitut sexuel Ch1 M'éclaboussant d'eau le visage et regardant dans un grand miroir de salle de bain, fatigué de la longue soirée que j'ai eue la nuit dernière où j'ai eu une conférence de plus d'une centaine d'invités au cours de laquelle je leur ai parlé de mon travail. Non, je n'étais pas une call-girl, je ne me suis jamais déshabillée, je n'ai jamais travaillé dans un bordel et je ne fais pas de publicité. Je suis essentiellement un psychologue qui aide les hommes, les femmes et aussi les couples handicapés à performer pendant les rapports sexuels. En tant que substitut...

877 Des vues

Likes 0

LE FREAK - Partie 4 sur 5

>>>>>>Nous avons conduit dans Massachusetts Avenue et avons trouvé une place pour se garer à environ un pâté de maisons près de Harvard Yard, le nom donné au campus principal. Il était un peu plus de dix heures. Mme Atkins avait dit de venir n'importe quand, alors nous avons marché ensemble jusqu'au bureau des admissions, la trouvant à son bureau. J'ai présenté Barbara et nous avons pris nos places. La toute première chose que j'ai faite a été de passer le dossier de photographies sur le bureau. « J'avais demandé à Barbara de m'épouser le vendredi soir précédent, le vendredi...

868 Des vues

Likes 0

Grace est une fille Scat

Chaque soir après l'université, Grace recherchait des astuces de flirt en ligne et depuis qu'elle avait découvert le porno il y a quelques années, elle en était obsédée. Maintenant qu'elle vit seule, elle reste assise sur sa chaise pendant des heures à regarder le contenu le plus méchant qu'elle puisse trouver. Elle avait toujours eu un côté malade mais cela s'est vraiment enflammé il y a quelques années lorsque ses amis d'école lui ont montré la vidéo '2 Girls 1 Cup', elle a dû agir avec dégoût devant eux tout en cachant secrètement la zone humide entre ses jambes . Tous...

850 Des vues

Likes 0

Rousse fougueuse

Je m'appelle Rachel. J'ai 35 ans, 5'7, 135 livres, des cheveux roux qui dépassent mes épaules, des yeux bleus, des taches de rousseur, une peau blanche pâle (désolé les roux ne bronzent pas.) Je porte un soutien-gorge de taille 36DD avec de beaux gros mamelons ( il est impossible de les cacher) et je garde mon buisson rouge bien taillé. Sean est mon meilleur ami, nous faisons à peu près tout ensemble. Nous sommes amis depuis des années et rien de sexuel ne s'est jamais passé entre nous. Alors, quand nous avons décidé de faire un voyage à Vegas pour célébrer...

853 Des vues

Likes 0

Sarahs nouveau patient - première partie

Sarah était nerveuse alors qu'elle sortait de sa voiture et se dirigeait vers les portes qui la ramèneraient au travail pour la première fois depuis la fête du Nouvel An où elle avait récemment perdu sa virginité. Toute la nuit était encore floue… un héritage de punch aux fruits dopés et une nuit de baise intense qu'elle n'avait ni prévu ni voulu, mais au cours de laquelle elle se souvenait distinctement d'avoir joui encore et encore en suppliant les hommes qui l'avaient emmenée de « baiser elle et jouis à l'intérieur d'elle. Tout cela aurait pu sembler être...

843 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.