Sybil, Une histoire sur l'esclavage interracial Chapitre trois

81Report
Sybil, Une histoire sur l'esclavage interracial Chapitre trois

Sybil Une histoire sur l'esclavage interracial


Chapitre trois


Triva avait demandé aux trois jeunes hommes d'attendre les cinq minutes complètes alors qu'elle emmenait Sybil à la porte arrière de la maison de la fraternité et lui avait dit de faire de son mieux pour retourner dans leur dortoir en entier, et toujours vierge ! Impressionnant sur elle qu'il était dans son intérêt de le faire! Lui rappelant qu'une jeune vierge blanche rapporterait le gros prix lors d'une véritable vente aux enchères d'esclaves à des hommes noirs aisés !

Il était maintenant environ 22h00 du soir alors qu'elle docilement avec la balle de plomb dans ses mains partait en direction des dortoirs des filles une fois à l'air libre, elle se dépêchait du mieux qu'elle pouvait traîner la balle de plomb. Triva s'émerveillait de Sybil's seins et cul blancs comme du lait alors qu'ils secouaient l'obscénité et disparaissaient dans le grand parc. Il y avait beaucoup d'endroits où se cacher car il faisait si sombre dans un certain nombre de directions mais elle pouvait voir des lumières brillantes vers le grand auditorium du théâtre. Elle avait tellement l'intention d'aller vers la lumière qu'elle n'a pas vu un jeune couple à moitié nu allongé sur le sol avec son petit ami en train de lui baiser la cervelle alors qu'elle trébuchait dessus !

Le garçon a commencé à râler et à jurer et sa petite amie a crié alors que Sybil avait accidentellement laissé tomber la grosse boule de plomb sur sa bite et son monticule pubien ! Elle l'a rapidement attrapé et a continué aussi vite qu'elle le pouvait. Les lumières devenaient plus brillantes alors qu'elle approchait du bord du parc et pouvait voir la grande zone éclairée devant le grand auditorium du théâtre. Il y avait de nombreuses passerelles menant dans toutes les directions. Au début, il semblait que personne n'était là, car elle a rapidement commencé à traverser ce grand espace ouvert !

Les trois jeunes hommes noirs attendaient que Triva leur donne le mot, lorsque les cinq minutes étaient écoulées, alors qu'ils entendaient la fille sur laquelle Sybil avait trébuché crier ! En même temps, Triva a dit que les gars de cinq minutes et les a frappés chacun sur leurs fesses noires fermes et nues alors qu'ils s'enfuyaient nus dans l'obscurité dans la direction du cri!

Le seul jeune homme le premier à exploser prématurément sa charge n'avait aucune idée de quoi faire et s'est rapidement enfui vers le parc et d'où il pensait que le cri venait? Les deux autres étudiants d'échange étaient la progéniture de guerriers chasseurs sud-africains natifs et, en tant qu'enfants dans leur pays d'origine, on leur avait appris à traquer et à suivre le gibier uniquement par l'odorat et ils avaient l'odeur de l'ambiance féminine de Sybil, en particulier de sa succulente chatte vierge gravée dans leur cerveaux masculins maintenant sauvages. Comme le frisson et la luxure de la poursuite, et la chasse ainsi que la pensée de rapports sexuels avec cette jeune femme vierge blanche, avaient éclipsé toute pensée rationnelle.

Juste au moment où Sybil commençait à entrer dans l'espace ouvert, les portes du grand auditorium se sont ouvertes à la fin de la pièce et plusieurs grands groupes de personnes ont commencé à partir dans des directions différentes. La plupart de ceux qui partaient venaient juste de regarder une pièce de théâtre réaliste qui avait dépeint avec précision des vieilles et des jeunes femmes comme des esclaves, et faire pour le politiquement correct plusieurs des femmes esclaves n'étaient pas seulement blanches, mais étaient vêtues de vêtements d'époque qui laissaient peu d'imagination. , car elle ou son absence avait clairement montré leurs charmes féminins presque nus!

Le bourdonnement parmi eux était, alors qu'ils quittaient l'auditorium, que c'était pervers ou audacieux et non une pièce réaliste, ou historique du tout, sur le fait que les femmes blanches étaient dépeintes comme des esclaves, et tout comme elles l'avaient décidé ce fait ! Sybil, le cul nu avec un collier d'esclave en métal et traînant une boule et une chaîne en plomb attachées à sa cheville, est passée devant eux du mieux qu'elle pouvait, à travers la foule! Il y a eu des hoquets d'horreur et d'incrédulité car beaucoup de personnes présentes faisaient partie de la couche supérieure de la vie sociale de la communauté. Avec des cris plus surpris et le fait que plusieurs femmes se soient évanouies à la vue nue choquante et incroyable d'elle ! Elle, leur avait causé tout un spectacle qui choquait un inattendu !.

Beaucoup de ceux qui avaient regardé la reconstitution de la pièce et qui quittaient le théâtre ont eu droit à ce spectacle des plus pervers. Avec Sybil nue, enchaînée avec ses beaux jeunes seins volants et ses fesses blanches nues se trémoussant alors qu'elle se frayait un chemin à travers la grande allée bien éclairée! Puis à travers la foule et dans les buissons de l'autre côté. L'une des femmes qui avaient entendu toute l'agitation était "Amanda Carrington", qui avait été l'une des femmes qui avaient dépeint une esclave dans la pièce. Elle était toujours au théâtre vêtue de presque rien, s'était demandé que diable se passait-il devant le théâtre ?.

À peine cet épisode s'était-il calmé et presque tout le monde s'était-il remis qu'ils étaient confrontés à deux très grands hommes noirs nus se précipitant dans la foule de-ci de-là, regardant! Alors qu'ils essayaient de suivre et de se frayer un chemin, des cris encore plus incrédules de la foule ont été entendus alors que l'odeur de la chatte juteuse très mûre les stimulait! Plusieurs femmes blanches âgées présentes qui étaient des piliers de la société ne pouvaient pas croire ce qu'elles venaient de voir ! Comme ces jeunes garçons noirs bondissaient sans se soucier de leur nudité ou que leurs gigantesques queues noires et dures se balançaient de trop et de loin et sans retenue ! Plusieurs de ces femmes n'étaient pas du tout inquiètes,... car elles n'avaient pas seulement vu des bites comme celles-ci avant d'avoir, à huis clos, réellement profité des plaisirs et des abus que ces grosses casseuses de maison pouvaient encourir !

Sybil, maintenant dans le noir, courait à nouveau entre les arbres et dans une zone plus isolée, et était assez loin sur le chemin quand elle est finalement arrivée à un grand bâtiment, c'est là que tout l'équipement était stocké, qui entretenait les bâtiments et des terrains pour la majeure partie du parc et du collège. Il y avait un certain nombre de portes, mais la plupart étaient verrouillées alors qu'elle avançait, essayant et espérant en trouver une ouverte où elle pourrait se cacher !...

Elle savait que plusieurs hommes n'étaient pas loin derrière lorsqu'elle entendit le remue-ménage qu'ils provoquaient devant l'auditorium du théâtre alors qu'ils tentaient de la suivre. Finalement, par chance, elle trouva l'une des portes déverrouillée, elle l'ouvrit, entra et put verrouiller la porte après elle. Au début, il faisait très sombre et elle ne pouvait voir que peu de choses alors que ses yeux s'habituaient lentement, elle pouvait voir plus, il y avait un long couloir qui menait à une autre porte qui était à une certaine distance de l'endroit où elle était entrée.

Au bout de ce couloir, elle tourna la poignée et commença lentement à ouvrir la porte. Cela a été accueilli par un grognement sourd d'un chien au son le plus visqueux car tout ce qu'elle pouvait voir était les yeux verts brillants de cet animal avec ses dents blanches acérées !... Terrifiée au début, elle se figea alors que chacun se regardait d'une manière d'impasse. Au fur et à mesure que ses yeux s'habituaient à l'obscurité, elle pouvait voir qu'il s'agissait d'un chien gigantesque mi-boxer mi-pitbull avec de grandes mâchoires fortes et de larges épaules. Enfin, elle entendit la voix d'un homme appeler le chien, Brutus, Brutus, calme-toi garçon, ce n'est qu'une fille et elle ne fera de mal à personne ni d'acier !



Le gros chien, .. à son ordre s'est rapidement calmé et avec un léger gémissement et était passé de montrer ses dents avec un grognement mortel à un animal silencieux qui la regardait juste. Sybil nue et tenant la balle de plomb des deux mains, toujours tremblante, n'était pas du tout sûre que le gros chien s'en soucierait ? En regardant autour d'elle dans la pénombre, elle a pu voir l'homme qui avait donné l'ordre, il était vieux et noir, et assis sur un matelas contre le mur avec un sac marron et une bouteille dans ses mains..

Le vieil homme a poursuivi en disant, fille, que tu m'as fait peur, un vieux Brutus ! C'est mon meilleur pote, maintenant que je l'ai, il aide à garder les racailles hors d'ici pour qu'ils ne se cassent plus la gueule !

Qu'est-ce qu'une jeune chose comme vous fait ici si tard en se faufilant? Alors que le vieil homme cliquait sur une vieille lampe de poche usée et pointait le faible faisceau jaune vers elle. Il a presque sauté tout droit, car il pouvait maintenant voir qu'elle n'était pas seulement complètement nue, mais qu'elle portait un collier d'esclave, une chaîne à la cheville et tenait un boulet et une chaîne dans ses mains ! Oh! Mon! Fille, que se passe-t-il, que se passe-t-il, .. tu as une sorte de problème fille?

Le vieil homme était maintenant mort de peur et inquiet de garder son emploi, ? Je continue en disant Girlie girl que tu dois foutre le camp d'ici avant que tu ne fasses entrer Tom et Brutus... pour,... gros... gros problèmes ! de sa chatte nue et humide semblait maintenant la regarder avec un intérêt évident?, .... et était, ... a-t-il, ... réellement léché ses babines! Elle craignait toujours que le chien ne se comporte pas, laissant échapper qu'elle était une promesse d'université et qu'elle essayait juste de suivre les ordres de cette sororité spéciale afin de devenir membre. Le vieil homme s'est un peu calmé alors qu'elle continuait avec cette histoire des plus bazar, .. et que deux jeunes hommes noirs la poursuivaient, qu'elle était vierge et que s'ils l'attrapaient, elle serait littéralement baisée!...

Poursuivant en disant que c'était la dernière partie de ses exigences d'initiation, et qu'elle voulait désespérément être membre de cette sororité,... et qu'elle ferait... n'importe quoi pour que cela se produise ? Le vieil homme plus calme a maintenant pointé la lumière du flash sur ses seins puis sur sa chatte et a pu voir qu'elle était assez humide presque dégoulinante, alors qu'il lui a demandé de se retourner en montrant un joli cul blanc rond et très nu ! Maintenant,... il était tout à fait évident que Brutus était plus qu'intéressé car son attribut masculin commençait à montrer un certain intérêt !

Les deux jeunes Africains noirs avaient enfin trouvé où Sybil se cachait de son odeur seule, et tentaient de pénétrer dans la porte verrouillée. Sybil était morte de peur qu'ils la trouvent et baisent sa chatte vierge ! Old Tom a poursuivi en disant, .. n'importe quoi fille, .. tu ferais n'importe quoi pour ne pas que ces garçons t'attrapent et te baisent? Sybil ne sachant pas trop quoi dire a dit avec hésitation, oui... oui qu'elle ferait n'importe quoi !

Old Tom avec ce qui semblait être une étincelle dans les yeux, a crié au chien ! Brutus garçon, viens ici garçon, .. alors qu'il se levait et attrapait le collier du chien, sortait et descendait le couloir jusqu'à la porte verrouillée que les jeunes hommes essayaient d'ouvrir. D'une main, il ouvrit la serrure et en même temps, en poussant légèrement la porte, le premier jeune homme de l'autre côté excité, qu'elle était enfin déverrouillée, l'ouvrit en grand et commença !. Le vieil homme s'est reculé et a lâché le col de Brutus en disant "get em boy" ! Le jeune homme noir qui était nu avec sa grosse bite qui sortait manquait de peu les dents acérées de Brutus alors que le chien prenait une grosse morsure dans les airs ! Il laissa échapper des mots hurlants dans une langue que personne ne pouvait comprendre mais dont le sens était assez clair !

Cela a été suivi par les deux jeunes hommes qui se sont enfuis dans des directions différentes avec le chien d'abord après l'un puis l'autre à leur poursuite ! Le vieil homme a crié au chien, viens, Brutus, viens mon garçon, mais seulement à contrecœur alors qu'il retournait vers l'endroit où se trouvait Sybil. Elle, maintenant nue et seule avec ce vieil homme comme il l'a dit d'une voix douce et presque paternelle, viens ici ma fille. Old Tom a sorti un crochet de serrure et, en quelques instants, le collier de l'esclave et la manille de la cheville ont été déverrouillés et posés sur le sol !

Sybil n'ayant jamais été avec un homme, surtout un jeune homme, était encore plus incertaine pour les plus âgés ! Alors qu'elle le regardait de plus près, il avait allumé une lampe à côté d'un matelas qui était sur le sol et avait lentement commencé à enlever ses vêtements. Sybil est restée là à regarder et a été assez agréablement surprise en voyant ce qui avait été autrefois un homme très beau, qui était encore assez distingué avec une barbe et une moustache blanches bien taillées ! Lorsque sa chemise s'est détachée, elle a révélé un corps vieux mais assez musclé qui était manifestement en bonne forme, et apparemment le corps d'un homme qui avait travaillé à l'extérieur toute sa vie !

Vient ensuite son pantalon, suivi de son short, Sybil avec ses yeux écarquillés,... a été étonnée de ce qu'elle a vu ? Ce vieil homme qui a d'abord semblé être vieux, fatigué et au moins dans la fin des années soixante-dix avait l'une des plus grosses bites noires qu'elle aurait pu imaginer ! Comme c'était même boiteux le plus impressionnant même comparé aux jeunes gages noirs ! Il pendait entre ses jambes jusqu'à ses genoux et semblait être un coq flasque de 14 pouces avec une grosse tête de la taille d'une pomme ! Au début, il semblait avoir peu d'intérêt à répondre? Il s'était assis sur une vieille chaise branlante et lui avait tendu la main. Elle n'était toujours pas sûre de le prendre alors qu'il la tirait sur ses genoux.

Le sentiment pour ce vieil homme était incroyable alors que les souvenirs se précipitaient, .. alors qu'il l'attirait à lui au début, il serrait juste son jeune corps nu contre le sien, .. elle pouvait sentir sa moustache de barbe et ses lèvres contre son dos et son cou, et ses bras forts comme s'il savourait et appréciait à quel point elle était une jeune femme attirante et attirante. Il la tenait très fort, mais aussi avec amour, comme s'il se souvenait de ce que c'était que de tenir une femme comme ça. Le temps semblait s'être arrêté alors que ses mains passaient finalement d'une prise aimante de gentleman à une prise beaucoup plus puissante alors que ses grandes mains fortes se croisaient sous ses seins, les atteignant et les encerclant !

Cela a été suivi par ses doigts qui les ont d'abord serrés avec précaution alors que ses gros mamelons sortaient entre son index et son majeur. La pression de ses mains devint assez ferme et commençait presque à faire mal,… une sensation qu'elle n'avait jamais ressentie auparavant ! Pour lui, la sensation de ses seins doux et tendres de 38 pouces était si merveilleuse à toucher, alors qu'il continuait à les serrer jusqu'au fond! Sentir son dos nu et son cœur battre, contre son visage et sa poitrine nue, .. d'une jeune femme si vibrante, était une mémorisation presque enivrante alors que le vieil homme était juste assis là!

Sybil avait senti un léger renflement sous son dos alors qu'il la repoussa, lui tenant la main et la retournant dans une position debout où elle lui faisait maintenant face. Il écarta ses jambes et plaça les siennes entre les siennes en la tirant vers lui. L'intention évidente était un baiser, Sybil avait éprouvé au cours des dernières semaines toutes sortes de sentiments sexuellement érotiques et assez stimulants. Mais aucun n'est tout à fait comme les étranges qui semblaient attirer ces deux personnes les plus improbables dans les circonstances les plus improbables, Ensemble ?

Le baiser était si tendre, un peu comme un jeune couple inexpérimenté qui voyageait pour la première fois sur une route d'intimité sexuelle où aucun des deux n'était allé auparavant ? Pour elle c'était certainement le cas, mais pour lui cela faisait bien plus de dix ans qu'il n'avait pas apprécié la compagnie d'une autre femme et elle n'était pas du tout comme Sybil, beaucoup plus âgée et presque aussi expérimentée que lui !

Pour le vieux Tom, .. Sybil avait réveillé sa jeunesse et l'époque où il était un jeune homme où il était passé de la puberté à sa première rencontre sexuelle avec une jeune femme naïve et excitée, et avec elle ne réalisant pas que sa bite même à l'adolescence était plus grosse que tout ce qu'elle connaîtrait à nouveau de son vivant. Les sons qu'elle a émis alors qu'elle faisait l'expérience de ses rapports sexuels agressifs juvéniles sursexués, d'abord le halètement agréable suivi du cri de terreur douloureuse alors qu'elle le suppliait encore et encore d'arrêter, ce qu'il était incapable et incapable de faire !

Cette expérience pour lui, d'un pouvoir incroyable et de prouesses viriles sur une femme et l'expérience pour les deux avait été assez différente, c'était le sentiment qui commençait à revenir ! Lui, vieux Tom maintenant à la toute fin de sa capacité à plaire et à abuser et elle au tout début d'un voyage dans la sexualité perverse que peu de femmes parcourront jamais. Le sentiment était tout à fait différent, mais à peu près le même que le baiser pour les deux était tout ce qu'un homme et une femme pourraient jamais vouloir. La chaleur, la passion et les sentiments intenses l'un pour l'autre étaient devenus une poursuite lubrique fumante, l'un essayant de surpasser l'autre et aucun ne prenant le dessus !

Sybil avait placé ses mains facilement autour de son cou et lui autour de sa taille mais une main était rapidement descendue sur sa fesse nue et l'autre sondait maintenant son chemin dans sa jeune fente vierge dégoulinante ! Elle était si serrée qu'il n'a pu insérer qu'un et finalement deux de ses longs doigts, et cela s'était fait avec beaucoup de manœuvres énergiques de sa part et encore plus d'aide de la part des siens.

Son pouce avec son index accroché juste à l'intérieur de son ouverture pelvienne avait poussé fort contre elle son clitoris autrefois de la taille d'un pois, mais avec toutes les expériences sexuelles qu'elle avait vécues au cours des dernières semaines et surtout aujourd'hui, il était maintenant dur et enflé, .. pour plus de deux fois sa taille normale ! La sensation et l'incroyable sensation ainsi que le baiser brûlant et brûlant de la gorge profonde avaient amené Sybil au bord de l'orgasme, et la vieille bite noire de Tom qui avait dormi et ne répondait plus pendant des années commençait à prendre vie !

C'est une chose incroyable de voir une jeune femme excitée vraiment excitée, et Sybil n'a pas fait exception. Comme d'abord ses mamelons, puis son clitoris ont facilement répondu en se redressant, un peu comme un petit pénis avec une érection de l'attention de Tom, les deux étaient durs et prêts ! Embrassant toujours et avec ses mains, l'une serrant et tirant sa fesse vers lui et l'autre la masturbant sur le clitoris sensible, il ne lui a fallu que quelques instants pour répondre avec un orgasme d'une proportion incroyable !.. On pouvait entendre sa réponse gémissante étouffée venant du baiser qui a laissé ses genoux la semaine et frissonnant avec le plus merveilleux sentiment de plaisir détendu, encore une fois quelque chose qu'elle pensait ne serait jamais arrivé dans la chaleur, et la poursuite acharnée de la poursuite ce soir-là !

Le vieux Tom se leva lentement alors que Sybil gardait ses mains autour de son cou toujours tremblantes, sa main avait quitté ses plis humides et avait rejoint l'autre et les deux serraient maintenant ses fesses nues et la tiraient contre lui ! En même temps, entre ses jambes, elle pouvait sentir son incroyable virilité prendre vie au démarrage et entre ses douces cuisses blanches ! Sybil l'avait serré dans ses bras et alors qu'elle ouvrait les yeux, sur le mur derrière elle se trouvaient plusieurs grandes photos en noir et blanc d'un homme et d'une femme !

Au début, elle y prêta peu d'attention mais quelque chose attira son attention ? Alors qu'elle regardait,... était "surprise",... que ces photos ne soient pas seulement de Tom, mais que la femme soit Amanda Carrington ! Alors que Sybil regardait de plus près, sur les quatre photos brillantes 8x10, une était avec cette femme et Tom tous les deux habillés à neuf. Mme Carrington était élégamment habillée comme une cloche du sud bien à faire, et lui dans une tenue tout aussi élégante, apparemment ils avaient assisté à une sorte de fonction sociale de la guerre civile en tant que couple car les deux souriaient et étaient main dans la main !

La photo suivante montrait le cul nu d'Amanda Carrington, les mains étroitement liées derrière le dos, portant un collier d'esclave d'époque et la laisse attachée qui était entre les mains d'un Tom pas si vieux ! Il souriait et elle avait le regard le plus franchement inquiet sur son visage ? La troisième photo était de Mme Carrington toujours nue et à genoux avec la grosse tête de sa grosse bite noire entièrement dans sa bouche et le regard le plus satisfait de l'accomplissement sur son visage !

La dernière cependant avait deux photos divisées, .. en une, Amanda était à genoux et l'énorme bite noire de Tom était enterrée dans sa chatte bien étirée presque tout le chemin, il ne lui manquait plus qu'un pouce ou plus de son énorme bite pour aller, où si le dernier centimètre avançait, ses pubs et les siens seraient étroitement liés ! L'autre moitié de l'image était celle du "visage d'Amanda Carrington" qui avait l'expression de la peur, de la douleur et du plaisir tout en un ? Plus on regardait l'image, plus on ne pouvait pas décider laquelle de ces expressions était celle qu'elle ressentait réellement ?

Les images autrefois brillantes étaient un peu fanées alors que Tom apparaissait plus jeune peut-être dans la cinquantaine et Amanda dans la trentaine?

Sybil s'interrogeait encore sur les photos alors que Old Tom plaçait sa tête à côté de la sienne et écrasait ses jeunes seins doux de 38 pouces contre sa poitrine presque jusqu'à l'endroit où elle avait du mal à respirer alors qu'elle sentait son énorme bite entre ses jambes et ses fesses ! La sensation à nouveau pour lui était merveilleuse alors qu'il la tenait fermement puis relâchait à contrecœur et graduellement sa prise et la lâchait en ne tenant qu'un seul de ses bras alors qu'il la tirait vers le matelas et s'asseyait. Sa vieille bite a glissé d'entre ses jambes et a frôlé son clitoris gonflé pendant qu'il faisait son chemin, .. était maintenant très dur et collant tout droit, bien au-dessus de ses 14 pouces autrefois flasques!

Sybil était choquée par la sensation que cela lui procurait et par la taille de celle-ci entièrement dure et en érection ! Le regard sur son visage était d'indécision? Mais elle était certaine que sa virginité était sur le point d'être perdue, et était maintenant plus que jamais, presque heureuse de rendre service, avec ce vieil homme noir qui semblait l'aimer et l'apprécier plus que quiconque ! Elle était prête, ou dans l'enfance comme l'innocence le pensait, mais l'était-il ? Le regard sur son visage montrait l'inquiétude d'un père dont la jeune fille était amoureuse d'un homme plus âgé qu'il n'approuvait pas, et d'un homme expérimenté qui avait la réputation de déflorer brutalement de jeunes filles innocentes comme elle !


Avec Sybil toujours debout, et Tom expliquant qu'il était un homme qui avait dépucelé de nombreuses jeunes femmes noires et blanches et qu'une fois qu'elles avaient été utilisées par lui comme un homme qui possédait une bite surhumaine comme la sienne ! Ces femmes étaient ruinées à vie, car peu d'autres hommes étaient capables de leur faire plaisir et de les abuser de la même manière que lui. Le fait qu'ils l'aient d'abord volontairement laissé faire, semblait faire peu de différence et rétrospectivement, il avait des remords et avait des doutes sur le fait de lui faire la même chose !

Sybil ne sait pas quoi dire et toujours une jeune femme très excitée qui avait été impliquée dans de nombreuses rencontres sexuelles sauvages et folles non seulement ces dernières semaines, mais ce soir, et maintenant avec des photos du vieux Tom et d'Amanda toujours coincées dans son cerveau avait laissé échapper qu'il semblait qu'elle, "Amanda" n'avait aucun mal à faire l'expérience de l'énorme attribut masculin de Tom, et pourquoi ne le ferait-elle plus ?!

Tom n'avait pas pensé à elle depuis des années, n'ayant jamais pensé qu'ils se reverraient un jour car leur dernier rendez-vous sexuel s'était mal terminé avec lui mou et incapable de briser son ego et sa confiance masculine autrefois inébranlable. La pensée pourrait cependant être un moyen de résoudre son problème actuel et le plus déroutant ! Il suffisait d'un coup de fil rapide ! Sybil maintenant, avec un soin et une inquiétude sincères pour le vieil homme, a dit de l'appeler, d'essayer, et sinon, je ferai de mon mieux pour vous faire plaisir et vous aider à traverser cela!

Les doigts du vieux Tom étaient hésitants alors qu'il composait le numéro qui n'avait pas été appelé depuis des années, s'attendant à ce qu'il ne soit plus bon, ou qu'il sonne juste ? Il pouvait l'entendre sonner, une fois, puis deux et enfin trois fois, s'attendant à ce que personne ne réponde ? Mais à la quatrième sonnerie, une voix féminine a répondu,... et c'était « Amanda Carrington » ! Tom a fait une pause pendant un moment, ne sachant pas quoi dire, suivi de,... Tom,... c'est Tom encore une pause,... de son côté alors qu'il expliquait qu'il avait besoin de la voir et de venir là où ils avaient apprécié de nombreux rencontres sexuelles dans le passé? Il a été plus surpris que quiconque quand elle a dit qu'elle serait là !

Le regard sur son visage était inestimable alors qu'il raccrochait le téléphone. Sybil avait maintenant, et assez agressivement, fait quelque chose qu'elle ne faisait pas normalement, le repoussant sur le matelas allongé sur lui pendant un moment et serrant ses cuisses autour de sa bite noire et dure ! Le serrant dans ses bras alors qu'elle serrait sa grosse bite entre ses douces cuisses blanches, faisant de son mieux pour le baiser. L'embrassant doucement alors qu'elle fantasmait sur son énorme bite en elle, pendant plusieurs instants tout en faisant monter et descendre ses hanches assez agressivement alors qu'elle serrait. Cela a été suivi en se poussant finalement très haut, en faisant glisser sa viande dure lentement en dessous alors qu'elle se frottait de haut en bas sur ses lèvres et son clitoris de chatte maintenant vraiment humides ! Ensuite, il travaille sa grosse bite la tête haute sur son ventre fendu et enfin entre ses seins ! Elle avait encore des doutes, .. ceux d'une jeune femme naïve à propos d'essayer de le chevaucher!...

Toujours à genoux avec cet incroyable morceau de viande dans son visage, elle était fascinée par la taille de la forme de sa tête de bite, elle a essayé de la traire et de sucer le liquide de la grosse tête comme cela avait été fait avec les jeunes promesses noires. Puis descendit lentement le long de la partie inférieure de sa bite mordant et suçant doucement le dessous de cet énorme et maintenant sensible arbre, où le passage intérieur du sperme stocké coulerait une fois relâché, jusqu'à ce qu'elle soit tombée sur ses grosses boules noires. Le plan de Sybil était maintenant celui d'une femme expérimentée car elle voulait juste le garder dur et prêt en suçant ses grosses boules noires, et ne pas le laisser se détendre ou adoucir son intérêt jusqu'à ce que cette femme, "Amada Carrington" se présente !

Amanda Carrington était plus surprise que quiconque de recevoir un appel du vieux Tom car elle avait pensé quand ils s'étaient séparés il y a des années qu'ils ne se reverraient plus jamais ? Le fait qu'ils aient été un objet pendant des années a peut-être joué un rôle, mais Tom était comme beaucoup d'hommes à la fin de la soixantaine qui ont eu la fâcheuse expérience de devenir impuissants et incapables de performer au milieu d'une relation significative !

Amanda était prête à tout essayer, mais Tom était de la vieille école et bien qu'à l'époque, il y avait plusieurs choses qui pouvaient aider et améliorer l'aide à obtenir une érection. Lui, Tom avait supposé qu'après avoir eu tant de femmes au fil des ans, il venait d'arriver à la fin de son utilité et n'avait jamais pensé qu'une sorte de médicament amélioré pourrait aider ou être la solution, et il ne croyait pas non plus à la régénération instantanée à partir de un pilulier !

Ainsi, leur relation sexuelle intime, longue et merveilleuse avait pris fin. Mais Amanda maintenant, avec un regain d'intérêt et l'anticipation d'une jeune écolière le soir du bal, était plus que prête à le rencontrer à l'endroit où ils s'étaient appréciés tant de fois auparavant. Amanda ressemblait beaucoup à Sybil car après avoir rencontré Tom avait fantasmé comme elle d'être une esclave sexuelle blanche soumise à des hommes noirs puissants et dominants et d'être vendue à de nombreux hommes noirs lors de ventes aux enchères caritatives au cours des dernières années n'avait fait qu'ajouter à son appel soumis à être bout et vendu!

Elle était toujours dans les coulisses du théâtre et avait entendu toute l'agitation à l'avant lorsque le public du théâtre partait et s'était demandé ce qui l'avait causé sans savoir que Sybil ou deux jeunes hommes noirs nus en étaient la cause ? Mais maintenant, avec un appel de Tom pour le rencontrer, elle était plus qu'excitée à l'idée de le faire, et en prévision avait retiré son costume d'esclave étriqué, et n'avait enfilé qu'un manteau, en s'assurant de le laisser ouvert ! Tom avait aimé qu'Amanda le salue nue et elle allait le faire pour le bon vieux temps.

Désormais vêtue uniquement d'un manteau déboutonné, elle avait eu le vertige à l'idée de ce qui allait se passer alors qu'elle sortait de l'arrière de l'auditorium du théâtre et pénétrait dans les buissons qui entouraient le grand parc ! Être nue dans le parc n'était pas une chose nouvelle pour elle car après sa séparation avec Tom, elle avait développé une nouvelle façon de s'en sortir en se faufilant dans la brousse et en se cachant où elle pouvait regarder de jeunes couples universitaires avoir des relations sexuelles intimes dans les bois et a pris grand plaisir de marcher jusqu'à eux cul nu alors qu'ils étaient prêts à consommer leur relation sexuelle la plus intime par l'orgasme !

C'était très amusant et l'avait fait baiser volontairement plusieurs fois par de jeunes étudiants noirs sursexués au grand désarroi de leurs copines ! Mais elle avait aussi été violée deux fois par une bande de jeunes noirs qui n'étaient pas du tout des collégiens, qui arpentaient de temps en temps le grand parc à la recherche de jeunes amants dont ils pourraient profiter et violeraient ces jeunes étudiantes à moitié nues ! Ils retenaient le garçon et menaçaient de le blesser afin d'amener la fille à coopérer et à faire ce qu'ils voulaient ! Une tactique qui a fonctionné à chaque fois autant de fois cela a soulagé la fille de toute inhibition et lui a permis de faire certains des actes sexuels les plus pervers et les plus méchants avec de nombreux hommes, avec peu de culpabilité ou d'hésitation !

Pour Amanda, le viol était assez attrayant car c'était la seule fois où elle s'était approchée de l'excitation et de la satisfaction sexuelles qu'elle avait partagées avec le vieux Tom, mais même ce n'était pas aussi dur ou brutal qu'elle l'avait imaginé. et aucun n'était aussi bien doté que le vieux Tom ! C'était le souvenir qu'elle avait alors qu'elle se frayait un chemin à travers la partie isolée du parc vers le bâtiment de maintenance, pour rencontrer son ancien amant noir !


Les deux jeunes Africains noirs de 7' se faufilaient également dans la même partie isolée du parc et retrouvaient le chemin du retour, .. les mains vides vers leur dortoir de fraternité, tous deux encore nus n'étaient plus qu'à moitié durs et assez découragés ! Ils avaient presque attrapé Sybil pour être confrontés au méchant et méchant chien Brutus du vieux Tom !

Ces jeunes hommes avaient été confrontés dans leur patrie en tant que jeunes avec toutes sortes d'animaux sauvages mais ne s'attendaient pas à un comme Brutus ! Un demi-taureau et un pit-bull qui avaient des dents si pointues et les avaient chassés dans tout le parc, mais ont finalement pu abandonner. Ils faisaient leur chemin dans la direction opposée, dans ces mêmes buissons et cette zone sombre du parc où se dirigeait Amanda Carrington !

Ces deux frères sud-africains se sont regardés avec étonnement, car tous les deux en même temps sentaient « la chatte » ! Chatte mûre prête et bien utilisée, et se cacha rapidement dans les buissons alors que des queues à moitié dures prenaient vie rapidement en pensant que cette nuit pourrait se terminer bien mieux qu'ils ne l'avaient pensé, il y a quelques instants à peine. Tous deux étaient remplis d'un désir et d'une anticipation furieux et renouvelés alors qu'ils s'accroupissaient dans les buissons le long des côtés de ce chemin peu utilisé.

Amanda était mouillée à l'idée de la gigantesque bite noire de Tom en elle, et dégoulinait littéralement d'anticipation presque au point d'avoir un orgasme aux yeux vitreux, et n'avait même pas envisagé que d'autres pourraient être dans les bois en train d'attendre ! Sans parler de deux jeunes hommes frustrés et bien doués?

Amanda Carrington était une femme incroyable qui mesurait un peu plus de six pieds de haut, elle avait été pom-pom girl au lycée et avait participé à un concours de beauté local pendant ses études universitaires. Elle savait qu'elle était une belle jeune femme, mais avait senti qu'elle ne ferait guère mieux que ce concours local et a été plus qu'agréablement surprise quand elle a non seulement gagné, mais a continué à représenter son état en tant que reine de beauté, dans le prochain « Concours de Miss Amérique ». C'est là qu'elle était devenue première dauphine !

Maintenant, vous devez vous rappeler que c'était à l'époque où presque tous les concours de beauté étaient décidés par le concours de maillots de bain du jugement était assez sexiste, et qu'avoir une personnalité et une sorte de talent était alors peu important. But Amanda had it all even then, and was only beaten out by an equally attractive woman that was rumored to have given several of the beauty pageant judges and officials more than just a smile? Amanda was certainly not above being friendly to the judges but apparently had never been asked!

Amanda when 20 had 38”DD breasts a 24” waist and a round full figured 37”, ass that a modern day Jenifer Lopez ( The Standard to be Judged by) would have died for! The fact that she was incredibly good looking with a smile that led men on, and could have easily been a twin to the dark haired actress Linda Carter, you know the dark haired beauty that had also been a Miss America pageant winner and had gone on to star in the comic book remake of the old “Wonder Woman” series, on that cute adolescent TV show!

Sybil was still on her knees with her bare bottom sticking up in the air was doing her best to keep old Toms interest up by sucking on one of his big balls, and could only get one in her mouth at a time, and was not concerned at all that Amanda had not shown up yet?

Amanda Carrington was probably even better looking than Linda Carter the actress that had played the part of wonder woman, especially as an older woman!
Now at almost 60 yrs of age she had lost little of her youthful charm beauty,or appeal. Her tits were currently full 40” DD.s that sagged little, and her ass was an equal firm 40 inches! She just reeked of perverse sex appeal and was the kind of woman that seemed to have no trouble attracting any man, black or white!

She had married into money, but not on purpose as the man that had the honor of sampling her charms for the first time was a college boy that had a gift of talking women into his bed and only did so for sex! He had done this with the promise of marriage, but at the last minute would always call it off, something he did often using marriage and a big diamond ring as bait. She of course was devastated and had become more careful with the men she dated and later was introduced to a circle of older successful business men and one had been so charming that in a matter of weeks they were engaged and in no time at all were married!

At first it was wonderful, but she had again chosen poorly and did not know her new husband was a womanizer who quickly tired of her and was off perusing younger women, and ones he thought were better looking,.. always seeking different or what were to him more interesting females. She had threatened divorce several times, and he had professed that this affair, followed by numerous others would be the last of his infidelity conquests. But was never able to keep his promises and continued looking for new women.

This was when she met Tom, as he was every thing that her husband was not, plus he was a big black outdoors kind of guy something that to her, was quite sinfully appealing. Tom could not only see her incredible beauty but she just reeked of kinky sex appeal!. Both quickly discovered they were more than a match in bed, and he was the one that introduced her to all sorts of rough kinky sex interracial bondage, and the roll of a sex slave to black men! Which with her beauty and sex drive had easily become hooked on everything to do with it! To the point that Tom could take her anywhere almost naked and place her in the most compromising sexual situations as a slave, and she could not seem to get enough, their relationship was much like a good drug! That once having it, one only wanted more! For well over fifteen years both had more than satisfied each other! The rough wild racy and on the edge sex had been incredible and she missed it!...

Over the last several years Amanda not only played on young couples in the park she was also involved in a number of community events and had been auctioned off as a slave numerous time for charity. She had always commanded as much or more in the way of bids and money as did any of the young attractive women that were also auctioned off at these Civil War charitable slave auctions events! Several times she had done so only for kinky sex at bachelor parties with numerous young men something that made her feel sexy alive and desirable!

This, was the woman who was carefully in the dark making her way along the little used path. It was a warm evening and being a kinky romantic at heart, had taken her coat off so that when she and Tom would meet again after so many years, she thought would help perk and rekindle his interest in her substantially! It was something she had done numerous times in the past and was a tactic that made most men she met especially for the first time instantly hard!


The two young south African students pledges could not believe their luck, as at first they were in awe! As this beautiful older woman now totally naked walked down the path towards them ,..oblivious as to what was about to happen!. They knew exactly what they were going to do. It was much like stalking game in their homeland but the game they were stalking was not to be eaten at least in the traditional way!

Walking along Amanda was just barely aware of footsteps behind her. She was an easy victim as the two young black men were no longer men they had turned into lustful savages!. The footsteps were closer, at first she tried to run, and with tits flying and her big white bottom jiggling obscenely they were on her in only moments, black hands slammed her to the ground! She screamed out as she hit hard and tried to struggle, but threats of her to be quite along with several vicious slaps brutally across her face stunned her! They were young much stronger, and easily prevented her from little more that squirming. She had been raped twice before one time she chose to play a submissive, and begged them not to hurt her, although she could have easily fought them off! The other time she chose to fight them and not make it easy for them as the struggle made the rape all the more perverse tantalizing, and something she had enjoyed immensely.

But this time was different as they held her tight their hands easily explored her naked body and fingers quickly discovered her sopping wet pussy, this discovery needed little more incentive for them to use and abuse her! She still stunned and overcome, was half carried, and then half dragged into a more secluded area of the park. Where she was roughly slammed to the ground again leaving her momentarily helpless and totally unable to resist!

Now hands started to explore her body again. She felt her big naked breasts being squeezed and was surprised that her nipples and especially her clitoris were perked up and quite hard from the rough treatment.. Then her legs by her ankles were forcefully pulled apart. As hands traveled along the full firm shapeliness of her inner thighs!. Reaching the swelling of her pubic mound! Her slit was groped and her clit pulled and pinched so hard it brought tears to her eyes and a painful screech from her lips! They held, and then made her lay there helplessly shuddering and trembling!.

For a moment the hands on her breasts seemed content to just feel them, then one of her naked breasts was grasped, and a mouth at first sucked harder on her nipple, this was met with a moan of appreciation. The mouth released and clamped onto her other breast, and this time was more sadistic as it clamped down viciously!.. She jerked screamed out and tried unsuccessfully to pull away as the nipple was bitten so painfully as teeth cut into the bare tender flesh! After several minutes the mouth and teeth loosened and descended lower and lower as they bit and sucked there way down....

These lips and teeth were now on her slit sucking in her meaty female labia wetness as the tongue lapped at her even more juicy cunt! In only a matter of moments the teeth had found her incredible swollen clitoris and she was all but overcome in the sadistic and euphoric pleasure as the over aggressive biting and stimulating sucking had conspired to give her a most painful, but incredible orgasm, she bucked and shuddered helplessly no longer in control of her body, or facilities leaving her in a most painful and pleasurable daze! As she moaned groaned and whimpered!

When she came to her senses one of her attackers was on his knees above her head and had arched the nape of her neck up and had tilted her head back towards him, this had easily allowed his big black cock to come from above and be placed in her mouth followed by, forcing its way aggressively down and into her throat,,thus making it hard to breathe and gagging her! At almost the same time the sucking and biting quit as his hands had forced her thighs further apart opening and exposing her bitten and abused cunt making it even more sinfully open and vulnerable. She was still trembling with excited spasms from her first incredibly painful orgasm. She was not sure if there were only two of them as her eyes were unable to focus. But now, really did not care as the hands were together wedging their way into her wet slit, stretching her open further than she had been stretched before. She would find out in only moments why she had been opened so wide?


She barely dazed now, with the pain in her head fading . Was aware that someone was on top of her, and finally the feeling of a gigantic cock tearing into her open cunt then hammering deep and pounding into her open helplessness. She had not been fucked like this in years by a hard cock this size especially one that was throbbing brutal and so wanting! It forced her cunt hole open even wider as it slammed in and out!

Her rapist was pushing and slightly scooting her bare bottom along the ground, up against the big hard cock that was in her throat.. This was not how her other rapes had been, and she was not disappointed. They were acting like wild beasts and were only interested in satisfying themselves, and at her expense.. But then, as brothers and without any kind of plan their bodies became stiff as first the big cock in her throat twitched and pulsed several times as it squirted a couple of small anemic squirts followed by its incredible stored up load of cum that flooded out like a faucet of warm water almost smothering her! .At almost the same time the big 12” dick inside her pussy erupted. As she felt it delivering its equally warm load of jizim deep into her womb!

. This is what she felt, and could do nothing, as at one end cum ran from her nostrils and around her lips that were tightly and helplessly stretched around this incredible piece of hard meat! At the other end she could feel the muscles of her body and the one on top tighten, and the groans of satisfaction at his release came forth. Then nothing as his enormous cock slowly pulled out leaving her love tunnel open and gaping the warm meat and cum were slowly replaced by the cool night air in her formerly well stretched pubic hole as she choked and tried to swallow the massive amount of cum!

The combination of warm gooey cum and the perverse wonderful sensation of being so abused and well used left her laying there unable to move as both of these young men had gotten exactly what the had wanted and sullenly pulled out and were now creeping off into the bushes of the park and back towards their frat house! Amanda just laid there as the dull pain and sensation of bruised cheeks her bitten nipples and clitoris along with what had just happened conspired to produce another slow but even more burning orgasm that started from deep in her innermost sensitive sexual nerve endings and erupted as she laid there helplessly unable to do anything but experience and let it happen!



This rough treatment had brought back fond memories of things that old Tom had done to and with her, she was stretched open and sore, still burping up and then trying to swallow, as cum lots of it kept coming up and also was oozing out of her gaping cunt hole that was starting to slowly close from its brutally ,stretched open size!.


Continued in Chapter four

Articles similaires

Les pieds de Nicole enfin - Faire la vente Chapitre 1

Il est 18h00 du soir et je mets des notes dans l'ordinateur sur notre base de données de concession. La journée a été assez lente et je m'ennuie. Je me lève pour m'étirer et je sors pour m'éclairer. Alors que je mets mon briquet dans ma poche, je remarque qu'un vieil ami avec qui je travaillais avait l'habitude de travailler. Elle se gare et se dirige vers moi en souriant. Salut, comment vas tu? demande Nicole en s'avançant vers moi. Bonjour, jolie demoiselle. Ça fait longtemps. Qu'est-ce qui vous amène à me voir ? J'ai demandé. Nicole s'avança près de moi...

369 Des vues

Likes 0

Ma mission média.

J'ai reçu un appel pour me rendre dans le bureau de mon rédacteur en chef pour une réunion avec M. Giles. Je travaillais sur le journal local depuis 6 mois donc naturellement j'étais nerveux. Je me demandais ce que j'avais fait de mal, telle était ma négativité. « Rachael, s'il vous plaît, asseyez-vous », a-t-il dit alors que j'entrais. Je tremblais à l'intérieur en attendant ce que je pensais être une mauvaise nouvelle. Rachael, j'ai vu votre article sur les courses de lévriers et les appâts vivants il a dit c'était génial. Je pense qu'ils auraient entendu mon soupir de soulagement dans le...

542 Des vues

Likes 0

La partie partie 1_(0)

Le vendredi soir est finalement arrivé et Silk était vraiment nerveux. Elle enviait les deux autres pour leur expérience parce qu'ils étaient excités au lieu d'avoir peur. Elle était si nerveuse que lorsque Michael prononça son nom ; elle a presque sauté hors de sa peau et a poussé un oui Maître. « Soie, as-tu peur ? » Michael lui a demandé, la voix pleine d'inquiétude. — Un peu, dit-elle d'une petite voix. Michael l'a serrée dans ses bras et a murmuré des mots d'assurance à son oreille. Il lui a dit que tout ce qu'elle avait à faire ce soir était de regarder...

559 Des vues

Likes 0

Le chevalier et l'acolyte, tome 5, chapitre 7 : La domination des orcs

Le chevalier et l'acolyte Tome 5 : Le trésor du coffre-fort Chapitre sept : La domination des orcs Par mypenname3000 Droits d'auteur 2016 Remarque : Merci à B0b pour la bêta de lire ceci. Compagnon Mage Faoril – La ville libre de Raratha — On dirait que Sophia s'amuse, ai-je souri. Chaun tressaillit. Elle aime la douleur plus que moi. J'ai reniflé. Je jetai un coup d'œil à la porte, Sophia et Relaria poussaient des hoquets et des gémissements émanant du bois vert foncé de l'appartement de la lamia au palais Saltspray. La claque de chair, le ruisseau d'un lit. C'était du sexe...

597 Des vues

Likes 0

Modélisation de mangas

Ce n'est PAS mon histoire, j'ai adoré la lire et j'ai pensé la partager avec tout le monde ici. si vous ne savez pas ce qu'est yuri, ce sont essentiellement des lesbiennes. un peu de contexte : Tamura est une artiste manga yuri qui a tendance à voir ses deux amies faire du sexe lesbien dans sa tête Patty est une Américaine qui a été transférée au Japon pour se rapprocher de sa Mecque otaku. Elle travaille avec Konata dans un café cosplay et aime habiller ses amis avec diverses tenues. Yutaka est une fille maladive, frêle et minuscule. Comme elle...

439 Des vues

Likes 0

La Sorcière_(0)

La sorcière Par Gail Holmes Renée n'avait jamais fait confiance à la vieille femme, ne sachant jamais ce qu'elle faisait, une sorcière plus méchante que vous n'auriez pas pu demander, elle était dans toutes les formes de magie noire. Elle avait entendu parler de ses pouvoirs par d'autres personnes, lui disant de ne jamais croiser la vieille femme. Le problème était qu'il semblait qu'elle l'avait fait, et il n'y avait aucun moyen de se racheter. Renée et son mari formaient un couple charmant, amical avec tous, c'est juste que la vieille femme avait pris ombrage à quelque chose qui avait été...

405 Des vues

Likes 0

Le séducteur est la sirène

Quand les gens me demandent pourquoi je reste toujours après l'école, je leur dis que j'étudie. Bien sûr, cela signifie pour eux que je fais des devoirs. Nu hu. J'étudie toutes les façons d'avoir des relations sexuelles, si vous voulez le dire ainsi. Rejoignez ma première petite aventure voulez-vous? - « Celeste Ringer ! Après les cours, s'il vous plait ! Je gémis en claquant mon téléphone sur mon bureau. M. Perkinson, mon professeur a souri diaboliquement. Je suis sûr que tes amis pourront te parler plus tard. Je soupirai profondément et regardai mes mains. Moi et Stéphanie, ma meilleure amie...

360 Des vues

Likes 0

Substitut sexuel

Substitut sexuel Ch1 M'éclaboussant d'eau le visage et regardant dans un grand miroir de salle de bain, fatigué de la longue soirée que j'ai eue la nuit dernière où j'ai eu une conférence de plus d'une centaine d'invités au cours de laquelle je leur ai parlé de mon travail. Non, je n'étais pas une call-girl, je ne me suis jamais déshabillée, je n'ai jamais travaillé dans un bordel et je ne fais pas de publicité. Je suis essentiellement un psychologue qui aide les hommes, les femmes et aussi les couples handicapés à performer pendant les rapports sexuels. En tant que substitut...

607 Des vues

Likes 0

Avril - Partie II

Merci à tous pour les bons commentaires et les évaluations généralement positives. Je m'excuse que la partie 2 ait pris si longtemps, mais je voulais m'assurer qu'elle était aussi bonne que possible avant de poster. J'espère que cette partie vous plaira et que vous chercherez une partie 3 dans les semaines à venir. Veuillez continuer à noter et à commenter, et si vous n'aimez pas les éléments de mon histoire, veuillez me faire savoir dans les commentaires comment vous pensez que je pourrais m'améliorer. Rob et April étaient allongés dans le lit d'April, perdus dans leurs propres pensées post-coïtales. Ils s'étaient...

585 Des vues

Likes 0

Grace est une fille Scat

Chaque soir après l'université, Grace recherchait des astuces de flirt en ligne et depuis qu'elle avait découvert le porno il y a quelques années, elle en était obsédée. Maintenant qu'elle vit seule, elle reste assise sur sa chaise pendant des heures à regarder le contenu le plus méchant qu'elle puisse trouver. Elle avait toujours eu un côté malade mais cela s'est vraiment enflammé il y a quelques années lorsque ses amis d'école lui ont montré la vidéo '2 Girls 1 Cup', elle a dû agir avec dégoût devant eux tout en cachant secrètement la zone humide entre ses jambes . Tous...

581 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.