Exploration du lycée chapitre 4. Enfin la fête _(0)

187Report
Exploration du lycée chapitre 4. Enfin la fête _(0)

Merci d'avoir lu mon histoire. C'est une histoire vraie telle que je m'en souviens. Cette histoire n'est peut-être pas pour tout le monde.

Le téléphone sonna vers midi, c'était Cindy.
Pourquoi n'es-tu pas à l'école aujourd'hui ? Tu ferais mieux de ne pas penser à nous laisser tomber ce soir.
Quoi? Non, je serai là. Je viens de…
Elle m'a coupé la parole. Tu ferais mieux d'être ici pour les cours de l'après-midi !
Je ne sais pas…
Elle m'a raccroché au nez.
Oh super, maintenant elle est à nouveau en colère.
J'ai essayé de la rappeler trois fois mais elle n'a pas répondu.
Je suis resté là pendant un moment à réfléchir. Oh ouais, je dois me préparer pour la fête de ce soir. J'étais excité.
Je me suis douché et je me suis séché. Ensuite, j'ai mis mon soutien-gorge, ma culotte et mon porte-jarretelles avec des bas. Le tout en rose vif et vif. Ensuite, j'ai passé mes mini-robes par-dessus ma tête. Je suis allé dans la chambre de ma sœur et lui ai emprunté du maquillage.
Je me suis maquillée et coiffée. J'ai mis un petit masque dans mon sac à main. Il était attaché à une paire de lunettes. J'étais prêt.
Vers quatre heures, j'ai appelé Cindy pour obtenir l'adresse de la fête.
Vers sept heures, je me suis faufilé par la fenêtre et me suis dirigé vers la fête. La maison de Jim était à environ sept ou huit pâtés de maisons. J'avais peur que quelqu'un me voie et le dise à ma mère, mais là encore, c'était proche d'Halloween, le 26. J'étais à environ trois pâtés de maisons de chez moi lorsqu'une voiture est passée, puis s'est arrêtée et a reculé. C'était le bibliothécaire mr. Edwards de l'école.
Excusez-moi mais avez-vous besoin d'un tour jeune femme, a-t-il demandé.
Non merci, j'y suis presque.
Tu es sûr qu'il fait un peu froid dehors et que tu n'as pas l'air d'être très bien habillé.
Merci. Tout ira bien, dis-je et j'ai continué à marcher.
Il est parti.
Je l'ai trompé, pensai-je. Cela m’a fait me sentir bien.
Juste avant d'arriver, j'ai mis mon masque à lunettes.
Je me dirigeai vers la porte ouverte et regardai pour voir que l'endroit était plein à craquer. Musique forte et ado bruyant partout.
Tout le monde portait un costume avec des masques. Il était facile de dire qui étaient certaines personnes, mais je ne pouvais pas le dire pour certaines.
Jim s'est approché de moi et m'a dit que je connaissais ta Britney, puis il a ri et s'est éloigné.
Je l'ai trompé. Haha, dis-je à voix haute.
À ce moment-là, j'ai vu Cindy marcher vers moi. Qu'est-ce qu'il vous a dit? A-t-il deviné qui vous êtes ?
Non, il pensait que j'étais Britney, je lui ai dit.
Bien. Vous ne devez dire à personne qui vous êtes, compris ?
Ouais, je suppose que oui.
Je le pense vraiment, Todd. Personne.
D'accord mais pourquoi?
J'ai des projets pour toi ce soir. Faites profil bas, je l'ai compris.
Oui.
Elle s'est éloignée et a disparu dans la foule.
Après quelques verres, j'avais besoin de pisser alors je suis monté à l'étage. La première porte que j'ai ouverte, j'ai vu quelques personnes s'embrasser alors je l'ai fermée et j'ai essayé la suivante. Même chose sauf qu’il y avait cinq personnes dans cette pièce. Désolé, je l'ai dit et j'ai fermé celui-là.
Je suis allé à la porte au bout du couloir et je l'ai ouverte pour voir quelques gars de l'équipe de football, un gars donnait la tête à l'autre. Je voulais entrer mais je ne l'ai pas fait. Je viens de fermer la porte et je suis descendu au sous-sol.
La première porte que j'ai ouverte, il y avait quelques filles qui s'embrassaient. Désolé, j'ai dit et je suis parti. J'ai finalement trouvé une salle de bain et j'ai fermé la porte. J'ai baissé ma culotte et je me suis assis pour faire pipi.
Soudain, la porte s'ouvre et il y a un gars qui se tient là.
Putain de merde, c'est une cage à bite qu'il demande alors qu'il ferme et verrouille la porte derrière lui.
Pourquoi oui, c'est ce que je dis.
Il s'approche de moi, ouvre son pantalon et sa queue tombe devant moi.
Je viens d'ouvrir la bouche et il l'a poussé dans ma bouche. Il m'a attrapé la tête à deux mains et m'a baisé la bouche rapidement et fort. Il a joui en moins d'une minute, l'a remis dans son pantalon et lui a dit de rester ici. Puis il est parti.
J'ai finalement commencé à faire pipi dans les toilettes lorsque la porte s'est à nouveau ouverte et qu'un autre gars est entré. Oh wow, dit-il en fermant la porte et en glissant sa queue par la fermeture éclair ouverte. J'ai rouvert la bouche et il a fait la même chose. Sa queue était plus grosse et je l'avais un peu bâillonné. Cela semble l'avoir excité alors qu'il baisait plus fort puis jouissait dans ma gorge.
Merci, dit-il et il partit.
Je venais de sortir des toilettes et un autre gars entre.
Hé, j'entends que tu fais des pipes. Je me retourne et me mets à genoux. J'ouvre son jean et cherche sa queue. Je n'ai pas eu besoin de beaucoup chercher. Oh wow, il est grand.
Je sors son serpent et lui dis de verrouiller la porte. Je l'ai étudié un instant puis j'ai léché le bout rose de sa queue noire.
Mmmmmm, il a si bon goût que je me dis qu'il doit mesurer sept ou huit pouces et il n'est pas encore dur.
Allez, salope, étudie-le et mets-toi au travail, dit-il.
J'ouvre grand et il l'enfonce jusqu'à ce qu'il touche le fond de ma bouche. Il m'attrape la tête et enfonce sa belle bite dans ma gorge.
Je commence à respirer par le nez et je le laisse me baiser la gorge pendant que je lève les yeux vers ses yeux. Il grossit dans ma gorge, étirant mon ouverture plus large que jamais auparavant. J'ai entendu frapper à la porte et mon ami l'a ouverte et un autre gars est entré. Il a pissé en me regardant me faire baiser la bouche.
Putain, ça a l'air bien mon frère. Tu penses que je pourrai essayer quand tu auras fini, demande-t-il.
Bien sûr, j'ai presque fini, ce n'est pas ma chienne. J'aurais aimé qu'elle le soit. Putain, elle a la gorge profonde, dit-il. Un instant plus tard, il a joui directement dans mon ventre. Il s'est retiré lentement pendant que je le suçais proprement et à sec. Merci petite fille, c'était super et il est parti en fermant la porte. Je suis resté à genoux et j'ai souri en disant, ensuite !!
Il s'est avancé et a pris sa place en glissant sa petite bite dans ma bouche. Je l'ai sucé fort et il a joui assez rapidement et est parti.
Je me suis levé, j'ai fait face au miroir et j'ai réappliqué mon rouge à lèvres puis j'ai quitté la salle de bain. Je me dirigeai vers la pièce du fond. J'ai ouvert la porte pour voir Cindy et Jim y aller.
Cindy ne pouvait rien faire car elle était attachée au lit à baldaquin et avait un bâillon dans la bouche. Jim lui léchait la chatte et elle gémissait assez fort.
Je suis entré dans la pièce et je les ai observés un moment.
Je me suis assis sur un canapé. Je commençais à être un peu excité lorsque j'ai senti une main sur mon épaule. J'ai regardé pour voir que ce n'était pas une main mais un coq. J'ai levé les yeux et j'ai vu un gars debout derrière moi. Il était nu. Venez de ce côté et amusons-nous, dit-il. Je me suis levé et je suis allé le voir, lui et trois autres gars, dans une fête de la baise.
Il a attrapé ma robe et l'a soulevée par-dessus ma tête. Ensuite, placez-le sur le dossier du canapé. Ensuite, il a baissé ma culotte.
Oh ouais, dit-il en voyant ma cage à bite. Regardez ce qu'on a ici les garçons. On nous a trouvé une poule mouillée. Une main s'est levée et a caressé ma cage et mes petites boules. Mon Dieu, ça faisait du bien. Je me suis mis à genoux et j'ai commencé à sucer la bite la plus proche de moi. Je pouvais sentir des mains sur tout mon corps quelques instants plus tard, mais les mains sur mes fesses faisaient déjà vraiment travailler mon trou serré. Il a sondé mon anus serré avec son doigt, quelqu'un me suçait les couilles, quelqu'un me serrait les fesses et quelqu'un m'embrassait l'oreille droite en chuchotant, on va te baiser, bonne chérie, quand on aura fini, tu le seras. chanceux de marcher.
Cela m'a rendu encore plus excité et ma cage à bite était soudainement plus serrée que serrée. Mes couilles palpitaient fort alors que mon petit clito se remplissait de sang. J'étais à quatre pattes en train de lécher et de sucer le mec sous moi quand j'ai senti une bite devant ma porte arrière. Il a poussé et s'est arrêté avec juste la tête dans mes fesses, me permettant de m'adapter à sa circonférence.
Je l'ai repoussé et je l'ai emmené jusqu'à ses couilles.
Il s'est retiré presque complètement et est revenu sur moi, me faisant grogner et gémir en même temps. Le gars sous moi m'a tiré dans la bouche. Je l'ai tout avalé dans ma gorge pendant que celui dans mon cul s'enfonçait en moi aussi profondément qu'il pouvait et me remplissait le cul.
Oh mon Dieu, je n'ai jamais ressenti quelque chose d'aussi merveilleux. Je me sentais comme une énorme salope remplie des deux côtés comme ça.
J'ai laissé la bite du gars passer sous moi et j'ai rampé vers ma gauche. Je me suis retourné sur le dos et immédiatement les deux autres gars étaient sur moi. J'ai levé mes jambes et un gars a pris son poste et s'est glissé dans ma chatte avec facilité. L'autre gars a baissé ses couilles sur mon visage et je les ai sucées et léchées avec son cul. Le gars qui me foutait le cul jouait aussi avec ma cage, disant qu'elle était si petite et qu'il regardait cette petite chose.
Il s'est arrêté à mi-course et m'a demandé si je devenais dur, mais ma bouche était pleine de couilles et je n'ai pas pu répondre. Il a essayé de me branler un peu mais la cage l'a bien caché.
Je commençais tout juste à m'y mettre quand mon copain m'a tiré une balle dans le cul. Il s'est retiré et les deux gars ont changé de place. Encore une fois, mon cul était rempli. J'ai léché mon propre jus de cul et j'ai joui sur l'autre gars. Trop vite, mon cul fut à nouveau rempli et ils se levèrent tous les deux, s'habillèrent et partirent.
Je n'ai pas trouvé ma culotte alors j'ai enfilé ma robe et j'ai également quitté la pièce.
Retour à la salle de bain pour me maquiller. Cette fois, j'ai laissé la porte ouverte. J'ai fini et je suis monté à la fête.
Je me sentais très salope maintenant que je n'avais plus de culotte et que ma mini-robe couvrait à peine le haut de mes cuisses. J'ai reçu quelques regards et commentaires sur mon joli cul qui m'ont rendu encore plus excitée.
Je me suis dirigé vers les chambres, j'en ai finalement trouvé une vide et je me suis assis sur le lit avec la porte ouverte. Cela n'a pas pris longtemps. Un gars se tenait à la porte et me demandait si j'avais besoin de compagnie.
J'ai dit seulement si tu peux bien me baiser. Il entra et ferma la porte. Je tombai à genoux alors qu'il s'approchait de moi. J'ai levé la main et j'ai défait son pantalon. Les laisser tomber et révéler sa bite de belle taille. Je le voulais vraiment alors j'ai ouvert la bouche et j'ai glissé tout le long de sa longueur de sept pouces jusqu'à ce que mon nez soit enfoui dans ses pubs. Puis lentement, je me suis éloigné pour voir une bite dure et brillante. Il a mis une main de chaque côté de ma tête et a claqué sa bite dans la gorge et m'a tenu là en disant de m'étouffer, salope. J'ai expiré par le nez pour ne pas m'étouffer du tout.
Il s'est retiré et m'a dit de me retourner et de me pencher sur le lit.
Il n’a pas eu à me le demander deux fois puisque j’ai fait ce qu’il exigeait.
Il s'est glissé par ma porte arrière avec facilité en disant des secondes bâclées, c'est quoi ce bordel. Je ris en lui disant plutôt des quintes bâclées. Il se retire, remet sa bite dans son pantalon et dit que je ne baise pas de putes. Mais je connais quelqu'un d'assez grand pour combler même cet énorme trou. Reste ici. Je reviendrai et il est parti.
Quelques minutes s'écoulent. Je commence à penser que personne ne viendra quand la porte s'ouvrira. Il est de retour avec une bande d'amis.
C'est la salope qui veut faire un gangbang, dit-il. Ouais, elle le veut, regarde-la, dit un autre. Un autre encore m'a attrapé et a retiré ma robe. Elle a une cage à bite. Et cela étant dit, ils se sont tous déshabillés. Je me suis mis à genoux et j'ai été nourri d'une demi-douzaine de bites en même temps.
J'étais dans mon propre petit monde alors que j'essayais celui-ci, puis celui-là, puis un autre. Ma bouche et mes deux mains étaient pleines. J'en suçais un pendant dix ou quinze secondes, puis je passais à un autre pendant à peu près le même temps. J'ai regardé autour de moi et tout le monde se branlait. Je me suis levé et je suis allé au lit. Je me suis allongé sur le dos, la tête pendante. J'ai levé les yeux et le premier gars a plongé sa bite dans ma bouche, une pour mes mains et un autre gars a soulevé mes jambes sur ses épaules et s'est glissé dans ma chatte. Je ne sais pas combien de temps j'ai passé dans cette position, mais je sais que j'étais couvert de sperme quand ils ont fini. Mon cul était complètement détruit, ma mâchoire et mes mains avaient des crampes. Mais je ne me suis jamais senti mieux.
Je me suis levé et je suis allé aux toilettes, vêtu uniquement d'un soutien-gorge et de bas.
J'ai sauté sous la douche et je me suis nettoyé. Puis je suis retourné mettre ma robe.
Je suis redescendu pour voir Jim et Cindy danser lentement. Il ne restait plus beaucoup de monde après trois heures du matin.
Cindy m'a dit de venir la voir. J'ai fait ce qu'on m'a dit. Elle m'a regardé et m'a dit que quelqu'un avait été une mauvaise petite fille, n'est-ce pas, petite salope ?
Oui, je l'ai été, je réponds.
Elle tend la main et m'attrape par la cage. Un sourire diabolique apparaît sur son visage, bonne fille, dit-elle. Alors combien de gars avez-vous servi ce soir ?
Euh, je ne sais pas.
Espèce de petite salope.
Merci je dis.
Tu en veux encore, demande-t-elle.
Maintenant, le sourire diabolique est sur mon visage.
Elle se contente de rire et dit, wow, tu es une putain de pute. Descendez dans la pièce du fond et rendez-vous utile.
Oui, Cindy a été tout ce que j'ai dit et je me suis dirigé à nouveau vers la chambre de Jim.
Avant d'arriver à la porte ouverte, j'ai enlevé ma robe et je l'ai laissée sur un crochet juste à l'intérieur de la pièce. Il y avait des cadavres partout. Je vois un gars allongé sur le dos et une fille chevauchait son visage. Sa grosse bite pointait vers le haut alors je me suis assis dessus. Je lui claque le cul fort. Il grogna mais ne bougea pas. Je l'ai chevauché pendant une bonne dizaine de minutes jusqu'à ce qu'il me remplisse. Je suis passé au gars suivant et j'ai fait la même chose, cette fois j'ai embrassé la fille et caressé ses seins de belle taille. Il m'a aussi rempli le cul. Je me suis mis à quatre pattes alors que je rampais vers une autre bite que j'ai vue libre quand un mec m'attrape et me dit de le monter. Il s'est glissé facilement. Je pensais que la bite, c'est la bite, c'est vrai. Mais ensuite un autre gars m'a monté en même temps. J'étais étiré au maximum alors que deux mecs me baisaient le cul en même temps. Aucun d’eux n’était très grand mais ça me faisait quand même du bien.
Il y a eu quelques éclairs lumineux. Cindy prenait des photos.
Je m'en fichais à l'époque.
Les deux gars m'ont tous deux rempli les fesses et se sont retirés. La fête touchait à sa fin. Je suçais une bite quand Cindy m'a dit de l'achever maintenant. J'ai sucé plus fort et lui ai mis un doigt dans le cul. Cela a fonctionné pendant qu'il me remplissait la bouche. J'ai avalé chaque goutte.
Jim me tend ma robe et dit que je ne savais pas que tu étais à ce point pédé. Tu aimes vraiment tellement la bite, n'est-ce pas.
J'ai juste souri et demandé si je pouvais prendre une douche.
Bien sûr, dit-il. C'est au bout du couloir à gauche.
Cindy intervient et dit oh non. Tu rentres chez toi comme ça. Vous devez être montré au monde. Mettez votre robe et rentrez chez vous.
Oui Cindy, dis-je avec un sourire aux lèvres.
Dieu merci, il fait encore noir dehors. En rentrant chez moi, je pouvais sentir le sperme couler de ma chatte, le long de mes jambes. Je me sentais comme une petite salope. Je suis rentré chez moi et je me suis faufilé par la fenêtre de ma chambre. Je me suis déshabillé et j'ai caché mes vêtements entre mon matelas et mon sommier. Je me suis enveloppé dans une serviette et suis allé prendre une douche. Quand j'ai eu fini, je me suis couché.


Si vous voulez savoir ce qui s'est passé d'autre, veuillez commenter et voter. Positif ou négatif. Ça dépend de toi.

Et merci d'avance.

Articles similaires

Une tribu pour Téthys, partie 2, chapitre 10

Une tribu pour Téthys : 2e partie Chapitre 10 : Megan, voici Hera ! Megan est silencieuse pendant la majeure partie du chemin du retour à mon appartement après que nous ayons quitté la maison de Carl, et bien que je sois curieux de savoir ce qu'elle pense, c'est aussi l'occasion pour moi d'examiner certaines de mes propres pensées. Beaucoup de choses ont changé, pour nous tous, en très peu de temps. Nous avons laissé Sonia avec Carl, il a promis de la ramener à la maison une fois qu'ils auront terminé le dernier de leur accord commercial. Carl conclut un contrat...

492 Des vues

Likes 0

Holli et une voile du soir

Holli m'a rencontré au bout du quai… et mon cœur a raté un battement lorsqu'elle s'est glissée dans ma vue. Elle était habillée pour une soirée à bord de mon bateau - de simples sandales de pont, un joli haut bleu pâle et une paire de shorts kaki très confortables se balançaient facilement sur ses courbes, faisant allusion à ce qu'elle avait à partager en dessous. Mesurant 5 pieds 9 pouces avec des cheveux blonds, de longues jambes et un corps athlétique en forme, Holli était entrée dans mon monde par un après-midi magique que nous avons partagé sur le front...

398 Des vues

Likes 0

La vie de Jen - Chapitre six - Première partie

La vie de Jen – Chapitre 6 – Première partie Diverses choses me restent à l'esprit – et mes vacances annuelles étaient généralement mouvementées. Une année, mes parents ont décidé de louer une villa à Corfou pendant 2 semaines, et mon grand-père et mon oncle y ont été invités. Dans l'avion, je devais m'asseoir entre mon grand-père et mon oncle – et mes parents étaient assis de l'autre côté. Mon grand-père a mis mon manteau sur mes genoux - et a rapidement écarté ma jupe, tirant ma culotte sur le côté et a poussé un doigt directement en moi, j'ai haleté...

1.3K Des vues

Likes 0

Aussi bon que possible III

Objectif 5 : Faire un bon jus de sperme pour moi un verre plein. C'était plutôt facile. Mais tout a une partie difficile. Voici un verre plein. Rani avait un putain de boulot à l'école. Alors elle est partie le matin vêtue d'un sari rouge tueur. J'aurais juste aimé avoir l'école. Avant de partir, elle m'a donné un verre qui servait à servir le champagne, s'est approchée de moi et a doucement tâté mon sexe. Rani :( chuchotant à mon oreille d'une voix sexy) faites-le travailler. Moi : Puis-je utiliser votre salle de peinture ??? Vous savez. Utilisez votre téléviseur. ?? Rani...

523 Des vues

Likes 0

Comment j'ai payé pour l'université

- C'est de la fiction gay. Si vous n'aimez pas lire sur les homosexuels, arrêtez de lire et ne votez pas. Si vous allez voter contre ou écrire des commentaires désagréables, critiquez ma grammaire et mon orthographe, pas le sujet - Ceci est une œuvre de fiction complète. Rien dans cette histoire ne s'est réellement produit et les gens ne sont pas réels. - Si vous tirez une charge pendant ou après avoir lu ceci, faites-moi une faveur et appuyez sur le bouton de vote positif car cela signifie que vous l'avez probablement apprécié. N'hésitez pas à m'envoyer un MP pour...

526 Des vues

Likes 0

Alice est attelée

[b]Alice se fait prendre 7 par Will Buster Comme on peut l'imaginer, une maîtresse enceinte et usée peut être assez difficile à saisir. Difficile, c'est-à-dire, à moins qu'une grosse dot n'accompagne la vigoureuse petite renarde. Alice ne faisait pas exception à cette règle sociale si répandue à la fin de l'Angleterre géorgienne. Le ventre d'Alice était maintenant épais avec un enfant en bonne santé grâce aux attentions amoureuses presque constantes de Lord Elton. Le baron du manoir de Kingston avait pleinement apprécié les deux trous serrés et réactifs d'Alice depuis des mois maintenant, mais fidèle à sa promesse, il était temps...

390 Des vues

Likes 0

Fétichisme des couches

Depuis que je suis jeune, j'ai toujours eu la fascination de porter des couches. En vieillissant, j'ai appris que je n'étais pas seul. Mais rien n'aurait pu me préparer pour la nuit où ma femme et son amie se sont jointes. J'avais avoué à ma femme mon fétichisme des couches et elle m'a dit qu'elle avait toujours voulu un plan à trois. Elle avait participé à d'innombrables efforts avec moi, alors un soir, nous avons décidé de remplir le sien et d'ajouter quelque chose pour me rendre heureux aussi. Enfin la nuit était venue, son amie Samantha arrivait en ville. Elle...

334 Des vues

Likes 0

Contrôlé par l'esprit Janice Pt. 11c

Brian était heureux d'utiliser le contrôle mental. Janice avait passé les trois derniers jours à vivre avec lui et elle devait passer encore quatre jours avec lui. L’esprit du mari et des fils de Janice avait été influencé pour qu’elle ne leur manque pas. Hier, il avait invité trois amis chez lui et tous les quatre avaient baisé plusieurs fois une Janice consentante. Sbe faisait ce qu'il voulait plus tôt dans la journée, elle avait nettoyé sa maison pour lui alors qu'elle était nue, s'arrêtant seulement pour laisser Brian la baiser dans la salle de bain. Au moment où il était...

275 Des vues

Likes 0

La vengeance d'Ambre

# TCA * Entrée C'est une histoire de vengeance et de douleur. C'est une histoire d'amour et d'affection. C'est une histoire de satisfaction et les gens obtiennent leur comeuppance. Ma petite amie Amber et moi étions membres d'un sex club. Nous aimions tous les deux aller et participer à la plupart des activités du club, mais elle refusait d'avoir des relations sexuelles avec d'autres femmes. Elle aimait regarder d'autres femmes dans le club, se faire baiser et elle aimait même regarder d'autres femmes se baiser, mais elle n'était jamais capable de manger la chatte elle-même. J'étais perplexe et je lui ai...

1.5K Des vues

Likes 0

La surprise de Tia

Avant de quitter la maison, elle se regarda une fois de plus dans le miroir. Tia avait des yeux bleu-vert et des cheveux châtain clair avec reflets caramel doux. Elle avait des courbes impeccables. Elle était un 38C, et fière. Non seulement les garçons la voulaient, mais les filles aussi. Elle a souri. Elle portait son short gris, ses talons noirs, son débardeur blanc et quelques bracelets autour de son petit poignet. Saisissant ses clés de Dodge Caliber, Tia quitta la maison, des projets en tête. Elle allait d'abord au Outlet Mall, visitant le magasins American Eagle et Aeropostale, deux de...

702 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.