Oh... mon... docteur

608Report
Oh... mon... docteur

C'était une belle journée ensoleillée d'octobre lorsque Jessica est sortie de sa voiture. Le vent attrapa sa jupe et l'envoya virevolter autour de ses cuisses. Alors que le vent froid tourbillonnait autour de ses jambes, elle a commencé à se sentir plus mal à propos de ce qu'elle était dans le bâtiment pour faire ce matin-là. Elle leva les yeux vers le ciel et prit une profonde inspiration essayant de se préparer pour ce jour qu'elle détestait et il apparaissait que chaque année semblait devenir de plus en plus difficile à venir ici. Qu'y avait-il de si important chez le gynécologue de toute façon ? Ce n'était pas comme si sa chatte attirait l'attention ces derniers temps. Cela faisait combien de temps depuis sa dernière… presque 2 ans ? "Oh mon Dieu, ça fait longtemps", pensa-t-elle, mais encore une fois, si elle réussissait à agir l'année prochaine, elle aurait besoin de ces pilules. Elle redressa les épaules et se dirigea vers la porte. C'est dommage qu'elle ait dû y aller aujourd'hui… ça aurait été la journée parfaite pour une balade à cheval. Alors qu'elle atteignait la porte, elle pouvait sentir son cœur battre la chamade et ses mains commencer à trembler… elle attrapa la poignée et poussa.



La chaleur du bâtiment la frappa au visage alors qu'elle entrait à l'intérieur et alors qu'elle bougeait, elle pouvait entendre ses guérisons sur le sol en marbre dur. Ils sonnaient si fort dans cette salle creuse. Au bout du couloir, elle appuya sur le bouton de l'ascenseur et attendit. Juste au moment où elle commençait à s'impatienter avec le satané ascenseur lent, un jeune homme sexy s'avança derrière elle et se tint à côté d'elle. "Quelle chance! Peut-être que cette journée ne sera pas si mauvaise après tout. pensa-t-elle et on aurait dit qu'il était aussi en train de prendre l'ascenseur ! Au moins, elle avait ce goujon à regarder pendant un moment. L'homme était grand, environ 6 pieds, et avait une carrure maigre mais musclée. Ses cheveux étaient coupés courts avec une couleur brun caramel profond. Sous cette chemise boutonnée blanche moulante, elle était sûre qu'il y avait une série d'abdos à tomber par terre. Ses yeux étaient d'un or brunâtre perçant qui semblait avoir une certaine émotion derrière eux. La luxure peut-être ? Jessica a commencé à penser à ce qu'elle voulait faire à l'homme magnifique à côté d'elle. Oh, elle aurait bien son chemin avec lui. "Quel visage dur et sexy", a-t-elle contemplé. Umm… elle a parié qu'il avait l'air bien sans sa chemise. Juste au moment où elle s'apprêtait à le déshabiller dans sa tête, l'ascenseur sonna ce qui la ramena rapidement à la réalité.



Ils sont tous les deux montés dans l'ascenseur et elle a frappé au 3ème étage et étonnamment, il n'est pas entré dans un autre étage. Jessica a deviné que ce type était un avocat ou quelque chose juste en se basant sur sa tenue vestimentaire. Si elle avait des couilles quoi qu'il en soit, elle parlerait à l'homme mais pour une raison quelconque, les mots ne quitteraient pas sa bouche. Au moins, elle pouvait le regarder encore quelques instants. Alors que l'ascenseur commençait à bouger, elle remarqua à quel point ce type sentait bon. Il portait son eau de Cologne préférée et bon dieu était-ce enivrant. Peut-être qu'elle fantasmerait sur ce type au lieu de se concentrer sur son ancien médecin pendant l'examen. Ne vous méprenez pas… son médecin est gentil et très gentil mais il n'est pas très beau et quand vous avez les jambes écartées pour un homme pendant qu'il insère des choses dans votre chatte. Soyons honnêtes, si vous allez endurer cela, vous voulez qu'il soit chaud ! Jessica pensait avoir vu le gars la mater mais elle devait rêver. Il avait trop chaud pour qu'elle puisse le toucher. Pour ne pas dire que Jessica n'était pas belle, mais elle mesurait 5'8 "environ 155 livres avec des cheveux blonds mi-longs et des yeux verts. Jessica est une fille bien roulée avec un joli cul et de belles cuisses. Elle avait définitivement le sablier, mais cela ne semblait pas être une qualité attrayante pour les maigres. Le bruit sourd de l'ascenseur brisa ses pensées et elle se retrouva à revenir brutalement à la réalité. Les portes se sont ouvertes et elle est allée tout droit et il est allé tout droit… "Merde tant pour ce fantasme." elle pensait.



Elle marcha dans le couloir jusqu'à ce qu'elle trouve la porte du bureau de son gynécologue. Elle entra dans le bureau et sentit la porte claquer derrière elle. Pas de retour maintenant. Le bureau portait ce parfum antiseptique que la plupart des bureaux ont. Elle monta chez la réceptionniste pour lui faire savoir qu'elle était là pour son rendez-vous de 9h30. "Le médecin sera avec vous" répondit-elle. Jessica s'assit sur un siège et commença à feuilleter un magazine périmé. Quelques minutes plus tard, elle entendit la porte s'ouvrir et une voix forte appeler "Jessica". Elle se leva lentement et se dirigea vers la porte. L'infirmière lui sourit alors qu'elle guidait Jessica dans le couloir vers la salle d'examen.



Une fois dans la chambre, l'infirmière a pris sa tension artérielle, sa température et son poids. Elle nota quelques éléments puis posa son dossier sur le comptoir. "Ok allez-y, déshabillez-vous et mettez ce drap sur vous-même. Malheureusement, nous n'avons plus de robes aujourd'hui. Notre nettoyeur n'est pas encore arrivé avec les nouveaux. Est-ce que ça va ?" demanda l'infirmière. « Ouais, ça me va » répondit Jessica. L'infirmière lui adressa un nouveau sourire et quitta la pièce. Les mains de Jessica tremblaient. Bon Dieu, comme si ce n'était pas assez effrayant, ils doivent aussi rendre ces satanées pièces si froides ! "Ok" se dit-elle "Fais ça vite". Elle défit la fermeture éclair de sa jupe et la laissa tomber par terre. Ensuite est allé sa culotte. Elle les ramassa tous les deux et les plia sur la chaise. Puis son haut et son soutien-gorge se sont détachés et se sont retrouvés dans le tas avec le reste de sa sécurité. Il ne fallut même pas une minute avant qu'elle ne plonge sous le drap pour essayer de rester au chaud. Elle essaya de penser à autre chose qu'à ce qui allait se passer. Peut-être qu'elle pourrait penser à l'école ou à ce test qu'elle devait passer. Tout était mieux que ça.



Juste au moment où elle se détendait et avait cessé de trembler, elle entendit un léger coup à la porte. "Entrez" fut tout ce qu'elle répondit. Elle entendit la porte s'ouvrir et regarda vers l'entrée. Elle s'est presque évanouie à ce qu'elle voyait ! Debout dans l'embrasure de la porte se tenait son mystérieux liftier ! Que faisait-il ici ? Oh seigneur ça allait être dur. "Qui es-tu? Où est le Dr Mathews ? demanda-t-elle d'une voix pas si calme. Oh, c'était bien son fantasme, mais elle savait qu'elle n'allait pas pouvoir cacher son excitation pour cet homme. "Bonjour Jessica. Je m'appelle le Dr Odmo et je remplace le Dr Matthews aujourd'hui. J'espère que cela ne vous dérange pas. Il a dû partir pour une urgence familiale, donc je suis le remplaçant de dernière minute. il a dit. Jessica étudia le bel homme en face d'elle et décida que ce corps mince était encore mieux dans une blouse de laboratoire. "Je suppose que ça va" répondit-elle. "Bien, passons aux choses sérieuses", a-t-il dit.

« Comment te sens-tu récemment, Jessica ? »

«Ça va bien je suppose. L'école est stressante mais sinon je vais bien", a-t-elle répondu.

"Bon content de l'entendre. Avez-vous eu des problèmes dans la chambre récemment ? Toute préoccupation?" Il a demandé.

« Aha ! Il n'y a pas eu d'action dans les chambres à coucher depuis près de deux ans. Je ne suis même pas sûr que cela fonctionne correctement"



Le Dr Odmo lui lança un regard étrange comme s'il ne la croyait pas. "Quoi tu ne me crois pas ?" dit-elle. "Euh non... c'est juste qu'une femme comme toi ne devrait pas avoir ce problème. Quoi qu'il en soit, passons à l'examen. il a répondu. Alors qu'il la regardait, Jessica remarqua quelque chose qu'elle ne pouvait pas croire. Le bon docteur devenait vraiment dur ! Son pantalon était assez serré et on pouvait clairement voir une légère tache humide se former. Ah ha ! Il s'intéressait donc à elle. Doux!



"Je vais commencer l'examen des seins maintenant. Est-ce que tu es d'accord?" demanda-t-il avec un air hésitant. "Ça me va", a répondu Jessica. Le médecin s'est déplacé vers son côté gauche et a déplacé le drap jusqu'à sa taille. Il a commencé par son sein gauche et avec deux mains (une pour tenir le sein et l'autre pour sentir) il a commencé à presser son sein. Il est allé du bord extérieur jusqu'au mamelon. Puis il a fait quelque chose qu'elle n'avait jamais vu faire auparavant. Il lui a pincé le mamelon ! "Oh" fut sa réponse alors qu'elle essayait de ne pas entrer dans la sensation. "Est-ce que ça fait mal?" Il a demandé. "Vous avez dit que cela faisait un moment depuis votre dernière relation sexuelle, alors j'ai pensé qu'il serait préférable de vérifier les réponses de votre corps aujourd'hui." Intéressant… elle se demanda ce qu'il voulait dire par là. "Ça va docteur. Juste un peu sensible", a-t-elle répondu. Il s'est déplacé vers le sein droit et a refait la même chose. Cette fois, il pinça un peu plus fort. Oh mon dieu, ses jambes étaient en feu et elle pouvait sentir sa chatte se mouiller lentement. Cet homme la conduisait à un orgasme sans même durcir son clitoris.



Juste au moment où elle était sur le point de dériver vers un merveilleux pays de plaisir, il s'arrêta. « Vérifions votre cœur et vos poumons. Veuillez vous asseoir. Elle fit ce qu'on lui disait et redouta la sensation de froid du stéthoscope mais elle ne vint jamais. Il l'avait d'abord réchauffé ! Homme bon! Il glissa sa main et son stéthoscope sur sa poitrine et commença à écouter son cœur. Son visage était terriblement proche du sien et elle pouvait sentir son eau de Cologne et sentir sa chaleur. Dieu qu'elle le voulait. Il était tellement sexy. Il s'est ensuite déplacé vers son dos et lui a demandé de respirer profondément. Elle l'avait surpris plusieurs fois maintenant à fixer ses seins et la mare de tissu qui recouvrait sa chatte. Elle savait ce qu'il regardait. Elle le lui donnerait volontiers si elle pensait un instant qu'il le voulait. Elle savait qu'il ne le ferait pas. Elle n'était pas son genre. Je veux dire bien sûr qu'il était excité mais probablement pas à cause d'elle. Peut-être qu'il l'imaginait comme quelqu'un d'autre. Qui sait…



"Tout est fait Jessica. Pourriez-vous rouler sur le ventre, s'il vous plaît ? »

« Pourquoi dois-je faire ça ? » dit-elle avec un air nerveux.

« Ne t'inquiète pas, ça ne fera pas mal. S'il vous plaît, faites-le.

"Ok" dit-elle doucement.



Que voulait ce docteur avec elle sur le ventre ? Elle a commencé à se sentir mal à l'aise. Était-ce une sorte de blague ou essayait-il de la regarder ? Alors qu'elle se retournait, elle pouvait sentir la panique monter dans son corps. Elle s'allongea sur le ventre et l'entendit marcher vers elle. "Ok je vais te toucher un peu le dos et m'assurer que tout va bien" la rassura-t-il. "Ok docteur" Dieu merci ! Cela a calmé ses nerfs. Il a ensuite placé sa paume gauche sur son dos et a frappé sa main gauche avec sa droite. Il semblait être à l'écoute de tout son étrange. Après environ une minute, il a dit "Je reviens tout de suite, j'ai besoin d'aller chercher quelque chose au comptoir." Elle pouvait l'entendre bouger mais elle n'était pas inquiète et gardait les yeux fermés. Quand il revint, il posa une main sur le bas de son dos et la déplaça lentement vers le drap.



"Ok Jessica, je vais prendre ta température maintenant. J'aurai fini dans quelques minutes.

« Tu vas à quoi ? Mais l'infirmière a déjà pris ma température et ça allait. Jessica tremblait à nouveau et avait extrêmement peur que ce type lui place quoi que ce soit dans le cul. À quel point cette journée pouvait-elle être humiliante ?



« Je ne fais jamais confiance à ces choses et les thermomètres rectaux sont une procédure standard pour mes patients. S'il vous plaît, détendez-vous et tout sera fini dans un instant.



Sur ce, il enleva le drap et elle put sentir sa main sur sa fesse gauche. Elle sentit alors son doigt enduire son trou du cul de lubrifiant. Il a commencé par faire de grands cercles avec son doigt, puis a concentré les mouvements vers son doux trou interdit. Il a commencé à pousser et elle pouvait sentir son trou vierge résister à son doigt. Il appuya un peu plus fort et puis il fut à l'intérieur. Elle commença à se tortiller un peu sous la nouvelle intrusion. Le Dr Odmo posa une main sur son dos et l'exhorta à rester immobile. "Cela aidera à calmer le thermomètre" dit-il tranquillement. Elle était simplement allongée là, silencieuse et immobile. Elle ne voulait pas le lui admettre, mais elle avait toujours eu un fantasme à ce sujet. Elle adorait les histoires de gynécologues sur le médecin qui profitait du patient, mais elle n'avait jamais imaginé qu'elle pourrait vivre son fantasme. Quelques minutes plus tard, elle sentit son corps se détendre alors qu'il retirait son doigt. Quelques secondes plus tard, elle sentit quelque chose de beaucoup plus gros se presser contre l'ouverture de son trou. Ce devait être le plus gros thermomètre de tous les temps. Il sentait plus d'un pouce de large et ce médecin était déterminé à le faire pénétrer jusqu'au bout. Au fur et à mesure qu'il se déplaçait dans son corps, il l'étirait plus loin qu'elle ne le pensait même possible. Elle gémit un peu quand le thermomètre glissa mais bientôt il s'était installé à sa place.



"C'est bien Jessica. Détends-toi. Cela est-il agréable?"

« Eh bien, oui, je suppose. C'est vraiment étrange. Elle n'allait pas lui avouer qu'elle aimait cette sensation. Cela la faisait se sentir comme une sale salope et elle en adorait chaque seconde. Que cet homme profite d'elle était un sentiment incroyable.

"La plupart des femmes ressentent cela mais je sais qu'avec le temps ce n'est pas si mal"



Avec cette dernière déclaration, elle le sentit commencer à déplacer le thermomètre dans et hors de son petit trou du cul serré. "J'essaie juste d'augmenter votre relaxation. Ne vous inquiétez pas si vous ressentez une légère excitation. et avec cela, il a commencé à déplacer l'instrument plus rapidement et plus profondément. Il avait raison… ça faisait du bien. Alors qu'il continuait à la sodomiser, elle pouvait sentir sa chatte se mouiller alors qu'une petite mare de sa cyprine commençait à se former. Oh mon Dieu, elle voulait commencer cet examen pelvien comme s'il n'y avait pas de lendemain ! Presque comme s'il lisait dans ses pensées, elle le sentit retirer le thermomètre de son rectum. "Ok, tout semble bien ici, passons à l'examen. En aviez-vous où vous deviez être à un certain moment ? » Au moment où elle s'apprêtait à répondre, l'infirmière frappa à la porte. « Docteur, je dois partir une demi-heure, est-ce que ça va ? » appela-t-elle. "C'est bien Melissa. On se voit quand tu reviens », a-t-il rappelé. "C'est bon pour toi, n'est-ce pas ?" demanda-t-il à Jessica. Elle hocha la tête en signe d'accord et elle s'assit sur la table. Elle voulait voir où cette chose allait avec le Dr Odmo. Peut-être que son fantasme se réaliserait après tout.

Dès que l'infirmière a fermé la porte, le Dr Odmo l'a regardée avec un sourire diabolique. "Ok maintenant Jessica, je veux vérifier l'un de tes réflexes sexuels puisque tu as dit que ça faisait un moment. Je veux être sûr que tout fonctionne correctement. Est-ce que tu es d'accord?" Il a demandé. "Euh ... pourquoi oui, ça me va", a-t-elle répondu. Sur ce, le Dr Odom posa sa main sur l'épaule de Jessica pour lui faire signe de s'allonger. « J'aimerais voir comment sont vos réflexes oraux, mais cela nécessite un instrument spécial. J'espère que cela ne vous dérange pas » et alors qu'il terminait sa phrase, elle le vit atteindre sa ceinture. Les yeux de Jessica s'écarquillèrent d'excitation et de peur. Ses yeux étaient fixés sur les mains du Dr Odmo et ses vêtements tombèrent au sol. Assis devant elle se trouvait une énorme bite ! Il était complètement dressé et suppliait sa bouche. Le Dr Odmo a déplacé sa main à l'arrière de sa tête et l'a tirée légèrement vers sa queue. Jessica roula sur le côté et tendit la main vers l'érection déchirante de cet homme. Elle a commencé à bouger sa main de haut en bas sur sa bite soyeuse et a entendu un gémissement s'échapper du Dr Odmo. Jessica a commencé doucement puis a commencé à caresser sa bite avec plus de force et en un mouvement rapide, elle a déplacé sa bouche chaude sur sa bite. Sa bouche humide a englouti sa bite et a commencé à le sucer avec une détermination féroce. Le Dr Odmo bougeait avec sa bouche et la poussait si fort que sa bite lui frappa la gorge. Il avait une main agrippant la table et l'autre à l'arrière de sa tête empalant sa bouche à chaque coup. Jessica a déplacé sa main vers ses couilles et a commencé à les masser alors qu'elle suçait ce docteur chaud vers un orgasme. Elle était en extase et pouvait sentir sa chatte implorer l'attention de cet homme. Le Dr Odmo gémissait à chaque coup et était sur le point de souffler. Le bon docteur sortit de la bouche chaude de Jessica "Oh Jessica c'était incroyable mais j'ai plus en réserve pour toi alors pourquoi ne pas y aller maintenant. Nous pourrons revoir cela plus tard. "Tout ce que vous voudriez, docteur" était tout ce que Jessica pouvait répondre. Elle ne voulait pas perdre sa bite et voulait vraiment voir cet homme venir mais était intriguée par sa déclaration. Alors que le Dr Odmo remplaçait ses plantes et sa ceinture, elle roula sur le dos et attendit ses ordres.



"D'accord, descendez jusqu'à ce que vos fesses soient au bord de la table et placez vos pieds dans les étriers, s'il vous plaît." demanda le Dr Odmo. Elle le laissa guider son pied gauche dans l'étrier puis son droit. Puis il ajusta les étriers pour que ses jambes soient aussi larges que possible. Il avait une vue complète de sa chatte trempée. Elle était contente d'avoir décidé de se raser ce matin-là. Sa chatte était propre et dégoulinante pour son jeu antérieur avec le thermomètre. Elle l'entendit prendre une profonde inspiration. Elle pouvait voir ses yeux fixés sur elle.

« Cela ne vous dérange pas si je retire cette feuille, n'est-ce pas ? C'est dans mon chemin"

« Pas du tout Dr Odmo. Vous êtes responsable ici.

"Ok ben je vais faire une série de tests que tu n'as peut-être pas eu lors de tes autres examens. Est-ce que ça va ?"

"Tout ce que vous pensez est nécessaire docteur" Elle pouvait à peine y croire ! Il voulait essayer des choses avec elle ! Oh mon dieu c'était merveilleux !



Avec ce commentaire, il enleva la couverture et commença à travailler sur elle. Il passa lentement ses doigts à l'extérieur de sa chatte. Son toucher était léger et doux.

« Est-ce que ça fait du bien ? Est-ce excitant ? »

"Ça fait du bien et c'est un peu excitant."

"Ok, qu'en est-il de ça..." alors qu'il déplaçait ses doigts juste au-dessus de son clitoris.

"Oh mon Dieu" dit-elle en gémissant. Son toucher était merveilleux et elle pouvait sentir son excitation augmenter.

"Bien, maintenant il est temps de passer aux choses sérieuses." Il a glissé deux doigts à l'intérieur de sa chatte aussi rapidement qu'il le pouvait et les a soulevés un peu dans un mouvement de venir ici. Jessica se leva de la table avec un gémissement bruyant. Oh, ça fait du bien d'être touché de cette façon. Elle a raté le contact d'un homme. Il a commencé à utiliser son autre main pour appuyer sur l'extérieur de son abdomen. "Est-ce que tout cela fait mal?" demanda-t-il en continuant à jouer en elle. "Non, tout va bien", a-t-elle répondu. Il la palpa un peu plus puis retira ses doigts. Lentement, il se leva et se dirigea vers le comptoir. Il revint avec le plus grand spéculum qu'elle ait jamais vu. Il se rassit entre ses jambes et plaça un peu de gelée KY sur le bout du spéculum. Puis il écarta ses lèvres et glissa lentement l'instrument dans sa chatte humide. À mi-chemin, le médecin a remarqué que Jessica se resserrait un peu, alors il s'est arrêté et a fait tourner l'instrument. En quelques secondes, il pénétrait dans sa chatte et il continuait à l'enfoncer jusqu'à ce que la poignée touche son cul. Jessica ne pouvait rien faire d'autre que se tortiller alors que l'instrument en métal dur l'envahissait. Elle était étroite depuis toutes ces années sans aucune pénétration. L'intrusion de l'objet lui a semblé merveilleuse, puis elle l'a senti s'ouvrir. Cela écartait ses entrailles et la faisait se sentir incroyable. Lorsque l'instrument fut complètement ouvert, elle vit son visage changer. Le Dr Odmo s'est assis un instant et a regardé sa chatte. Il semblait qu'il appréciait de la voir ouverte comme ça pour qu'il puisse la voir. Jessica ne pouvait pas discuter… c'était un moment chaud et oh boy voulait-elle jouir. Elle voulait tellement cet homme qu'elle pouvait le sentir. Il a inséré un coton-tige en elle pour recueillir des échantillons, puis il a commencé à déplacer le spéculum dans et hors de sa chatte trempée. Jessica pouvait le sentir la pénétrer et elle pouvait à peine le supporter. Elle regarda le Dr Odmo et leurs yeux se croisèrent. Il pouvait dire qu'elle le voulait et elle pouvait voir que lui aussi.

"Jessica, si ça va, j'aimerais utiliser un instrument spécial sur toi. Je veux mesurer ta réponse sexuelle. Est-ce que ça va ?"

"Pourquoi oui docteur, ça me va bien."

"Appelle-moi Jasé."

« Bien sûr… Jase.

Sur ce, il alla chercher la boucle de sa ceinture et le bouton de son pantalon. En quelques secondes, un dur furieux qui dégoulinait de liquide pré-éjaculatoire était assis devant elle. Oh mon Dieu, elle voulait cet homme. Elle voulait tellement sa bite en elle que sa chatte palpitait d'anticipation. Il se tenait là, caressant son corps étendu devant lui. Ses yeux se déplaçaient de sa chatte à ses seins à son visage. Tout dans son corps disait qu'il la voulait et qu'il allait l'avoir. Il a déplacé sa main vers le spéculum et l'a retiré de sa chatte. Il établit un contact visuel avec Jessica et d'un mouvement rapide il enfouit sa bite dure au fond d'elle. Elle haleta et agrippa la table à cet instant de plaisir intense. Jase pouvait sentir la chatte chaude et serrée de Jessica enroulée autour de lui et c'était incroyable d'être en elle. Il a commencé à pomper en elle plus profondément qu'aucun homme ne l'avait jamais fait. Jessica gémit de plaisir comme une salope alors qu'il la pénétrait. Sa longue bite étirait ses entrailles et elle pouvait sentir un énorme orgasme se construire. Juste au moment où elle pensait qu'elle allait exploser, il a retiré sa bite de sa chatte trempée. Il a alors commencé à jouer avec son cul encore lubrifié par le thermomètre. Il a placé sa bite juste à l'extérieur de son trou du cul et a lentement pressé la tête en elle. Elle se tordait sur la table de plaisir. Une fois que Jase a pu dire qu'elle était relâchée, il a enfoncé sa bite profondément dans son cul. Il a martelé sa grosse bite à l'intérieur de son trou interdit, l'étirant et la conduisant à l'extase à chaque coup. Il a ensuite commencé à frotter son clitoris avec ses doigts tout en continuant à baiser son trou du cul serré. De temps en temps, il sortait complètement sa bite pour voir son trou béant. Il le remettait alors dans son cul alors qu'elle gémissait et haletait, ce qu'il aimait entendre. Jase rendait la belle femme folle. Après plusieurs minutes, il s'est retiré de son cul et a claqué de nouveau dans sa chatte avec une vengeance. Il semblait plus déterminé que jamais à la faire jouir. Son corps vibrait avec lui et correspondait à chacun de ses mouvements. Elle pouvait sentir son orgasme monter et le fort claquement de son corps contre le sien s'ajoutait au moment. Ses gémissements ont augmenté et elle a commencé à trembler. "Je jouis!" était tout ce qu'elle pouvait crier. L'orgasme saisit son corps et elle cria encore plus fort. À ce moment précis, Jase pouvait sentir la chatte de Jessica se contracter autour de sa bite dure et cela l'envoya au bord du gouffre. Il gémit bruyamment alors qu'il explosait en elle et envoyait sa charge de sperme chaud profondément dans sa chatte. Alors que leurs orgasmes diminuaient, Jase s'effondra sur le corps sexy de Jessica. Quelques minutes plus tard, Jase se retira de Jessica et plaça une main derrière sa tête et l'autre doucement sur le côté de son visage. Il l'embrassa lentement d'abord puis avec plus de force alors qu'elle s'enfonçait en lui. Il l'embrassa avec plus de passion qu'elle n'avait jamais été embrassée auparavant. Jessica a décidé ce jour-là qu'elle devait sortir avec cet homme et qu'elle voulait avoir à nouveau ce fantasme.

Articles similaires

Le projet Zethriel (chapitres cinq à six)

---(Cinq)--- Lorsque Keria Shadoweye se réveilla, c'était le soir. La dernière lumière de la journée filtrait à travers les rideaux bleu foncé, projetant une lueur trouble sur la pièce. Ils devaient dormir depuis très longtemps, pensa-t-elle. Sous elle, Zethriel s'endormit paisiblement avec sa bite bien dure à nouveau dans la chatte de Keria. Elle leva la tête de son épaule pour le regarder dormir. À califourchon sur lui comme elle l'était, sa bite la remplissait de satisfaction et son corps était si chaud sous elle que la poitrine de Zethriel se soulevait et s'abaissait au rythme de sa respiration. Elle ne...

1.8K Des vues

Likes 0

Salons de discussion - une méchante vengeance entre copines

Vous rentrez chez vous après une longue journée de travail ; vous enlevez votre manteau et vous dirigez vers la cuisine pour une bière. Lorsque vous ouvrez la porte du réfrigérateur, votre petite amie s'approche par derrière – en vous couvrant les yeux avec un bandeau sur les yeux. Elle le noue serré étant un peu rugueux « J'ai un os à choisir avec toi ! » vous lance-t-elle. « Qu'est-ce que… ? ! Vous questionnez, levant la main pour découvrir vos yeux. Elle donne une tape sur le dos de ta main et saisit ton poignet pour te tirer hors de la cuisine. Les yeux bandés...

1.5K Des vues

Likes 0

LE FREAK - Partie 4 sur 5

>>>>>>Nous avons conduit dans Massachusetts Avenue et avons trouvé une place pour se garer à environ un pâté de maisons près de Harvard Yard, le nom donné au campus principal. Il était un peu plus de dix heures. Mme Atkins avait dit de venir n'importe quand, alors nous avons marché ensemble jusqu'au bureau des admissions, la trouvant à son bureau. J'ai présenté Barbara et nous avons pris nos places. La toute première chose que j'ai faite a été de passer le dossier de photographies sur le bureau. « J'avais demandé à Barbara de m'épouser le vendredi soir précédent, le vendredi...

1.5K Des vues

Likes 0

IHNC 8.5 - Vacances

Je n'avais pas le choix 8.5 - Vacances (Ce chapitre est du point de vue de Rachel Font, la femme d'Ed.) Les choses sont géniales ! J'étais inquiète à cause de tous les discours actuels sur la dépression post-partum, mais entre mon mari bien-aimé Ed et ma nouvelle meilleure petite amie Judy, j'étais au sommet du monde. Les choses avaient été un peu difficiles avant la naissance de mes belles jumelles, mais maintenant il n'y a plus de quoi s'inquiéter. Ed a travaillé si dur ces derniers temps, restant tard à l'école pour noter parfois des tests pour qu'il ne me...

1.5K Des vues

Likes 0

Avril - Partie II

Merci à tous pour les bons commentaires et les évaluations généralement positives. Je m'excuse que la partie 2 ait pris si longtemps, mais je voulais m'assurer qu'elle était aussi bonne que possible avant de poster. J'espère que cette partie vous plaira et que vous chercherez une partie 3 dans les semaines à venir. Veuillez continuer à noter et à commenter, et si vous n'aimez pas les éléments de mon histoire, veuillez me faire savoir dans les commentaires comment vous pensez que je pourrais m'améliorer. Rob et April étaient allongés dans le lit d'April, perdus dans leurs propres pensées post-coïtales. Ils s'étaient...

1.5K Des vues

Likes 0

Rousse fougueuse

Je m'appelle Rachel. J'ai 35 ans, 5'7, 135 livres, des cheveux roux qui dépassent mes épaules, des yeux bleus, des taches de rousseur, une peau blanche pâle (désolé les roux ne bronzent pas.) Je porte un soutien-gorge de taille 36DD avec de beaux gros mamelons ( il est impossible de les cacher) et je garde mon buisson rouge bien taillé. Sean est mon meilleur ami, nous faisons à peu près tout ensemble. Nous sommes amis depuis des années et rien de sexuel ne s'est jamais passé entre nous. Alors, quand nous avons décidé de faire un voyage à Vegas pour célébrer...

1.4K Des vues

Likes 0

Kelly - Partie 2

J'étais choqué. En l'espace de quelques minutes, mon meilleur ami Kevin était devenu Kelly. Kevin était un gars mince, avec des yeux bruns doux, des cheveux bruns mi-longs qu'il balayait à la manière typique d'un emo/hipster. Kelly était adorable. Elle était rasée en douceur sous ses vêtements, vêtue d'une culotte en dentelle noire. Elle avait même un semblant de courbes. Sous les vêtements amples de Kevin, caché, se trouvait une silhouette délicieuse. Kelly se tenait devant moi, rayonnante vers moi. Elle déplaça son poids sur l'une de ses hanches et plaça ses mains à ses côtés. Alors ? A quoi j'ai...

1.4K Des vues

Likes 0

La vie de Jen - Chapitre six - Première partie

La vie de Jen – Chapitre 6 – Première partie Diverses choses me restent à l'esprit – et mes vacances annuelles étaient généralement mouvementées. Une année, mes parents ont décidé de louer une villa à Corfou pendant 2 semaines, et mon grand-père et mon oncle y ont été invités. Dans l'avion, je devais m'asseoir entre mon grand-père et mon oncle – et mes parents étaient assis de l'autre côté. Mon grand-père a mis mon manteau sur mes genoux - et a rapidement écarté ma jupe, tirant ma culotte sur le côté et a poussé un doigt directement en moi, j'ai haleté...

1.4K Des vues

Likes 0

Une Nouvelle Maîtresse 7

Natasha a collé sa langue dans mon oreille et a chuchoté: «Nous allons nous amuser beaucoup, beaucoup, ma chérie…. La petite fille de maman s'est-elle salie le cul ? « Non Maîtresse… Maman ! J'ai chuchoté. J'ai crié quand quelqu'un a giflé ma bite dure. Il rebondissait comme un métronome cinglant. Oui! J'ai pleuré : Oui ! Mon cul est sale maman... Elle sourit et me couvrit les yeux avec un bandeau. J'ai senti quelqu'un s'asseoir sur ma poitrine et j'ai pensé que je sentais une chatte excitée. Natasha a roucoulé dans mon oreille: Tu connais cette odeur? J'ai réalisé qu'il...

1.4K Des vues

Likes 0

La Sorcière_(0)

La sorcière Par Gail Holmes Renée n'avait jamais fait confiance à la vieille femme, ne sachant jamais ce qu'elle faisait, une sorcière plus méchante que vous n'auriez pas pu demander, elle était dans toutes les formes de magie noire. Elle avait entendu parler de ses pouvoirs par d'autres personnes, lui disant de ne jamais croiser la vieille femme. Le problème était qu'il semblait qu'elle l'avait fait, et il n'y avait aucun moyen de se racheter. Renée et son mari formaient un couple charmant, amical avec tous, c'est juste que la vieille femme avait pris ombrage à quelque chose qui avait été...

1.3K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.