Shayla et Jade

375Report
Shayla et Jade

Ma femme et moi avions emménagé dans notre nouveau chalet bungalow il y a six mois. Nous avions réduit nos effectifs, n'ayant jamais eu la chance d'avoir des enfants, ma femme avait accepté un emploi dans un hôpital local spécialisé dans la garde d'enfants, pour compenser. Ce déménagement m'a obligé à abandonner mon travail, pour qu'elle soit heureuse, alors j'ai réussi à trouver un travail, à la maison, ce qui impliquait principalement de passer beaucoup de temps sur l'ordinateur, ennuyeux mais qui rapportait un revenu.

Après seize ans de mariage, notre vie sexuelle était devenue rare : « À quoi bon si nous ne pouvons pas avoir d’enfants ? elle gémissait, abandonnant son corps de temps en temps pour que je satisfasse mon désir.

Nous avions rencontré et sympathisé avec un couple local qui tenait un restaurant en ville. Ils étaient métis, elle étant malaisienne, lui danois. Ils ont eu deux filles, une de 12 ans et une de 16 ans. L'aîné aidait au restaurant, le plus jeune ne le pouvait pas à cause du droit du travail. Les vacances d'été étaient arrivées et ils étaient confrontés à un dilemme puisque leur gardienne habituelle avait déménagé. Ma femme m’a suggéré de me porter volontaire pour m’occuper de Shayla, la plus jeune fille, pendant que ses parents étaient au travail. À 12 ans, je pensais qu'elle serait plus ou moins capable de se débrouiller toute seule, alors je me suis porté volontaire. Les parents de Shayla étaient ravis d’avoir trouvé une solution à leur problème. Il était difficile de trouver quelqu’un en qui ils pouvaient avoir confiance.

Shayla mesurait environ 5'2", maigre, avec de longs cheveux noirs de jais et étant la plus jeune, pleine d'elle-même. Elle avait une énergie débordante et s’adonnait malicieusement à tout et à n’importe quoi, demandant toujours : « Qu’est-ce que c’est ? Qu'est-ce que ça fait ? Combien? Etc." Pour être honnête, elle était fatiguante et je n’attendais pas 6 semaines de ça avec impatience ! Cependant, le premier jour des vacances est arrivé et Jade, la sœur aînée de Shayla, l'a amenée. Jade était stupéfiante, si Shayla, partageant les traits de Jade, a grandi comme sa sœur aînée, méfiez-vous des garçons du quartier ! Jade avait des jambes interminables, des seins bien proportionnés à sa silhouette souple, d'immenses yeux bruns, les mêmes longs cheveux noirs que sa sœur et un sourire à faire fondre le roc ! C'était un moment de gaffe instantané à chaque fois que je la voyais, j'essayais de flirter subtilement avec elle à plusieurs reprises, dont elle semblait apprécier l'attention, faisant apparaître ces dents parfaites à travers ses lèvres épaisses.

Pour être honnête, je n'ai jamais prêté attention à Shayla, car sa sœur se tenait sur le pas de la porte. Shayla m'avait dépassé en courant, me laissant baver comme un idiot, flattant Jade. "Maintenant, tu t'occupes de ma petite sœur" dit-elle "Et ne te laisse pas diriger par elle, elle le fera si tu la laisses" J'ai été informé, pas que j'ai entendu un mot, j'apercevais Jade, les jambes bronzées en short moulant et montrant plus qu'assez de décolleté !

J'ai regardé Jade s'éloigner, finalement retourner dans la pièce et fermer la porte. Shayla se tenait là, face à moi, les bras croisés, les jambes à califourchon, comme si elle allait me gronder. "Tu es censé prendre soin de moi, pas reluquer ma sœur", m'a-t-elle réprimandé. J'étais toujours au pays des rêves mais j'ai remarqué le regard de Shayla se baisser vers mon entrejambe. J'ai rapidement tenté de me couvrir avec mes mains mais je pense qu'elle avait déjà vu l'effet que sa sœur avait eu sur moi. "Alors qu'est-ce que tu vas faire de toi-même?" Ai-je demandé, ne sachant pas comment s'occuper d'une fille de cet âge. "Je vais jouer dans ta piscine" répondit-elle soudain. C'est seulement à ce moment-là que j'avais remarqué qu'elle était venue préparée, vêtue de son maillot de bain. Un deux pièces qui couvrait ses fesses maigres et deux triangles qui couvraient ses seins naissants. Oui, elle allait devenir une merveille, tout comme sa sœur aînée, me suis-je dit alors qu'elle courait à travers les portes-fenêtres et se « bombardait » dans la piscine. J'ai crié "Si tu as besoin de quelque chose, je serai dans la tanière". Un lointain « O.K » est venu en guise de réponse.

J'avais une bonne vue sur la piscine et le patio pendant que je travaillais, ce qui me permettait de garder un œil sur Shayla et de m'assurer qu'elle allait bien. Je me suis mis au travail, regardant de temps en temps par la fenêtre pour la voir barboter. Ne me demandez pas combien de temps cela a duré, mais au bout d'un moment, j'ai regardé dehors et j'ai vu qu'elle était sortie de la piscine et qu'elle était maintenant allongée, face contre terre, sur l'une des chaises longues, profitant du soleil. Elle avait défait les bretelles de son haut et les avait laissées retomber sur ses côtés. J'ai pris note mentalement de ne pas la laisser rester trop longtemps au soleil.

Encore une fois, après un inconnu, pendant que je relevais les yeux pour voir ce qu'elle faisait et lui dire de sortir du soleil. Elle était maintenant allongée sur le dos, son haut toujours lâche, avec les bretelles qui pendaient sur le côté, un soupçon du bas de ses seins apparaissait alors qu'elle posait les pieds vers moi. Son haut n'avait visiblement pas été mis en place correctement puisqu'elle s'était retournée. C'est alors que j'ai remarqué que ses fesses mouillées s'étaient moulées sur sa fente, clairement définie comme si elle n'avait rien, sa zone génitale lisse juste dans mon champ de vision. Qu'est-ce que je faisais ! Lèche un jeune de 12 ans et se fait bander aussi ! J'ai rapidement enfoui ma tête vers mon ordinateur. j'essayais de me changer les idées de ce que je venais de voir. Ça n'a pas marché, ma rage faisait rage dans mon pantalon et je n'arrêtais pas de jeter des regards furtifs par la fenêtre. La petite coquine avait encore plus ouvert ses jambes, donnant une vue encore plus claire !

J'ai levé à nouveau les yeux, pour un autre regard et j'ai remarqué que Shayla n'était plus là. Elle était soudainement apparue à mes côtés. "Que fais-tu?" elle a demandé. «Euh… euh, je travaille sur mon ordinateur», balbutiai-je en réponse. "Est-ce que tu regardes du porno?" » demanda-t-elle effrontément. "NON, JE NE SUIS PAS!" J'ai répondu sévèrement. "Alors pourquoi as-tu une érection?" » a-t-elle demandé en regardant directement l'énorme renflement de mon short. Encore une fois, j'ai balbutié une réponse "Euh... euh... euh, les gars ont parfois des érections, comme vous les appelez, euh juste parce qu'ils le font". C’est à ce moment-là que j’ai remarqué qu’elle n’avait pas bouclé ses bretelles. Son haut pendait lâchement sur ses petits seins coquins, on ne pouvait rien voir mais c'était très érotique, ce qui n'aidait pas. "Mon père regarde du porno", m'a-t-elle informé, "Tout le temps". J'ai essayé de l'ignorer. « Il regarde toujours les jeunes filles, certaines n’ayant que mon âge ». Je ne savais pas comment gérer la situation.
Dois-je me sentir désolé ou elle, dois-je bluffer à ma manière ? Je n'ai pas eu l'occasion de le faire non plus, Shayla s'est soudainement assise sur mes genoux, elle avait rapproché mes genoux et chevauché mes cuisses, ses jambes sur le côté des miennes et elle poussait ses fesses mouillées dans mon entrejambe. Ses doigts vrombissaient sur le clavier et aussi vite qu'un flash, un site porno est apparu sur mon écran. Il y avait plein de jeunes filles dessus, toutes nues et jouant toutes avec elles-mêmes.
"C'est l'un de ses favoris", m'informa-t-elle en se penchant vers la gauche et en tournant son visage vers le mien. Se pencher a fait tomber son haut vers l'avant, exposant son sein droit, juste assez pour que le mamelon soit visible. Ma mâchoire est tombée et je me sentais baver, j'ai essayé de reprendre le contrôle de la situation, de faire en sorte que tout soit « un fait ». Je l'ai regardée dans ces grands et beaux yeux marron. "On dirait que tu le regardes aussi", dis-je, essayant de renverser la situation. "Parfois" répondit-elle. Elle tourna la tête pour regarder l'écran
"Pourquoi font-ils ça?" elle a demandé. "Faire quoi?" J'ai répondu.
« Se toucher ? dit-elle. "Eh bien… euh, je suppose qu'ils aiment ça", ai-je lâché. "Ou n'ont personne pour le faire à leur place", ai-je continué.

Shayla a regardé profondément pendant un moment, "Quand je me touche comme ça, ça me chatouille", m'a-t-elle dit. « Est-ce que c'est différent si quelqu'un d'autre le fait pour vous ? » elle a demandé. J'entrais ici en territoire inconnu. "Je ne sais pas", ai-je répondu, "Je n'ai ni seins ni chatte, donc je ne pourrais pas vous le dire".
"Ouais mais tu as touché celui de ta femme, n'est-ce pas" dit-elle. "Eh bien, oui, je l'ai fait" Je ne trouvais rien d'autre à dire. «Est-ce qu'elle aime ça? » demanda Shayla. J'essayais de gagner suffisamment de temps pour orienter la conversation ailleurs mais elle était comme un chien avec un lapin. "Oui, mais elle est beaucoup plus âgée que toi et…." Je me suis arrêté.
Shayla tourna de nouveau son visage vers moi, "Ces filles ont mon âge et elles aiment ça tellement..." elle se mordit la lèvre inférieure, "Veux-tu me toucher ?" elle a demandé.

Je n'ai pas eu le temps de lui répondre, elle avait pris mes deux mains et les avait portées jusqu'à ses seins, je viens juste de reprendre le contrôle, mes mains planaient sur ses seins jusqu'à ce qu'elle les presse sur ses petits monticules coquins, ses tétons. , dressé et me poignardant presque les paumes. C'est elle qui bougeait mes mains en petits cercles, pétrissant ses seins. "Oooh, ça fait mieux" soupira-t-elle "Beaucoup mieux que quand je le fais". Mon érection était maintenant en train d'éclater, alors qu'elle bougeait ses mains, dirigeant les miennes, elle faisait également pivoter ses fesses vers mon aine. Ma bite s'était retrouvée nichée entre la fente de ses fesses et elle la massait presque, avec ces petits monticules fermes de fesses, jusqu'à l'orgasme.

Shayla a retiré sa main droite de la mienne et a balancé ses longs cheveux noirs sur mon épaule, m'exposant son cou lisse. Je n'ai pas pu résister et j'ai commencé à y déposer de petits baisers. Elle ronronnait pendant que je l'embrassais et lui léchais le cou, mordillant également ses lobes.
Sa main est revenue se placer sur la mienne, avec une petite pression, elle a commencé à faire descendre ma main sur son ventre et sur sa chatte. Ses jambes étaient déjà bien écartées, se trouvant de chaque côté des miennes et j'eus bientôt une poignée de chatte dans la paume. Elle a pressé ma main sur elle. "Frotte-moi", murmura-t-elle presque. Je n’avais plus besoin d’encouragement. Les choses avaient déjà dépassé le stade « Il m’a touché », donc je n’avais plus rien à perdre.
J'ai poussé ma paume sur le dessus de sa chatte et j'ai laissé mes doigts se promener entre ses jambes. J'ai enfoncé mon majeur dans son entrejambe, écartant ses lèvres et poussant le tissu fin de son bas de bikini dans son arraché. "Mmmmm, c'est vraiment agréable", dit-elle en se tournant vers moi et en souriant. J'en ai profité pour emménager pour un baiser, doucement au début mais cela s'est vite transformé en un baiser passionné. Elle ferma les yeux et s'endormit de plaisir.
Sa main gauche s'est étendue au-dessus de ma tête et elle m'a attiré vers elle alors que nos bouches se dévoraient. Pensant qu'elle était occupée à s'embrasser, j'ai glissé ma main sous la ceinture de ses bas et j'ai caressé sa chatte nue, elle était aussi douce que de la soie.

Mon doigt s'est à nouveau glissé entre les plis de ses lèvres et a été récompensé par une couche de son jus. J'ai effleuré son clitoris, avec mon doigt, elle a dégluti et ses yeux se sont grands ouverts. "Refais-le!" » ordonna-t-elle. Je l'ai fait, son corps a tremblé, "Encore!" elle a dit que son corps tremblait alors que je continuais à la tapoter délicatement. Je pouvais dire qu'elle se préparait à un orgasme, alors j'ai plongé mon doigt dans son trou chaud et humide. J'ai réussi à l'enterrer au plus profond d'elle au moment où les parois de sa chatte se contractaient sur mon doigt lorsqu'elle arrivait. Elle se débattait sur mes genoux, ses fesses frottant violemment ma bite alors qu'elle tremblait et bougeait.

Shayla s'est effondrée sur moi, glissant le long de mes jambes alors que son corps devenait mou. J'ai plus ou moins dû la rattraper pour l'empêcher de tomber au sol. "Oh wow", s'est-elle exclamée, "C'était amusant !"
La combinaison de son glissement vers le bas, de ses fesses a tiré un peu mon short vers le bas, et de ma bite pleine à éclater, remplie de sang, a fait apparaître la tête de ma bite au-dessus de la ceinture de mon short. Shayla en a jeté un coup d'œil, elle s'est rapidement rassemblée, s'est accordée et s'est penchée sur mes genoux. "C'est ta bite ?" » demanda-t-elle en écartant les cheveux de son visage et en me regardant. "Duh ouais", ai-je répondu de manière comique. "Puis je le voir?" » a-t-elle demandé joyeusement. Maintenant, jusqu’où cela allait-il aller, jusqu’où allais-je permettre que cela aille ? J’avais fait bien plus que ce que j’aurais déjà dû faire. Quel mal y aurait-il à le lui laisser voir ? J'ai soulevé mes fesses de la chaise et j'ai baissé mon short, sur mes genoux et sur mes jambes. Ma bite était fièrement dressée pour être inspectée. L'attention de Shayla revint sur ce nouveau spectacle. Ma bite a tremblé et elle a ri : "Puis-je la toucher ?" elle a demandé. "Tant que tu es doux" répondis-je. Elle l'a d'abord poussé avec le bout de son doigt, puis a saisi ma hampe dans sa main. Sa petite main délicate s'enroulait à peine à plus de la moitié autour de mon membre enflé qui se contracta à nouveau sous son contact. Presque instinctivement, sa main montait et descendait. "C'est tellement chaud et dur", m'a-t-elle informé. "C'est parce que tu fais ça", ai-je répondu "Ça et tu es une si magnifique petite fille", ai-je continué. Elle a aimé le complément, prenant son autre main, elle l'a également enroulée autour de ma bite et a commencé à pomper. Elle m'a entendu pousser un énorme soupir, m'a regardé et a commencé à pomper plus vite, "Tu aimes ça ?" elle a demandé. "Oh oui" ai-je répondu "Ça aiderait avec un peu de lubrifiant dessus", lui ai-je informé.

Je n'ai pas eu besoin de lui dire quoi que ce soit, elle a craché sur ma tête violette enflée, a levé sa main sur le dessus de ma bite et l'a fait glisser vers le bas, crachant et répétant l'action avec son autre main. "Lèche-toi simplement la langue par le haut", lui ai-je demandé. Désireuse de me rendre aussi heureuse que je l'avais rendue plus tôt, c'est exactement ce qu'elle a fait, sans hésitation. Elle a roulé sa langue autour de ma tête de bite, tout en me pompant. J'ai senti mes couilles commencer à se resserrer, d'une manière ou d'une autre, elle a senti ce qui se passait, ses mains pompaient plus vite, sa langue tournait plus vite jusqu'à ce que… j'explose. Du sperme a jailli de ma bite comme cela ne l'avait pas été depuis des années. La première explosion, involontairement tirée dans sa bouche, alors qu'elle retirait la seconde dans ses cheveux, la troisième, alors qu'elle reculait sur ses seins, mais la petite beauté a continué à pomper jusqu'à ce que tout mon sperme soit vidé.

C'était à mon tour d'être épuisé, je m'allongeais sur la chaise pendant que Shayla avalait le sperme qui lui était entré dans la bouche. Elle fit claquer ses lèvres, goûtant pour la première fois au sperme des mecs. Elle s'essuya ensuite les cheveux et regarda le sperme qui lui avait éclaboussé dans la paume de sa main, puis, avec la même main, essuya le sperme de sa poitrine. Elle m'a regardé dans les yeux, a regardé le sperme dans sa main, a fait un sourire méchant, puis a tiré la langue et a donné un long coup de langue lent. J'ai vu le sperme s'accumuler sur sa langue, elle l'a ramené dans sa bouche et a donné une grande gorgée en avalant. "Pas mal", dit-elle avec un sourire.

"Allez", j'ai dit "Nous ferions mieux de prendre une douche et de nous nettoyer". Shayla a jeté ses bras autour de moi, m'a lancé un regard suppliant aux yeux de biche avec ses grands yeux marron et a dit "Ensemble ?" N’étant pas du genre à refuser une dame, j’ai accepté, mais c’est une autre histoire.

Nous nous dirigeons main dans la main vers la salle de bain. J'ai soulevé mon tee-shirt par-dessus ma tête et Shayla a enlevé son bas de bikini. J'ai allumé la douche et nous sommes tous les deux entrés. Heureusement, elle était assez grande pour deux. J'ai versé du shampoing sur ses cheveux et j'ai commencé à laver le sperme qui y était encore coincé, en massant son cuir chevelu. Shayla, la petite coquine me massait la bite pendant qu'elle me tenait pour me soutenir. "Tu vas recevoir une autre douche… de sperme" dis-je "Si tu continues à faire ça". Elle m'a regardé et a répondu "D'autant plus à manger" elle a ri.

Après avoir fini de lui laver les cheveux, j'ai commencé à savonner son petit corps, en prenant mon tiem sur ses seins et en caressant ses fesses pendant que je la faisais mousser. Elle a gardé ma bite tout le temps, me pompant lentement. Ma bite flasque s'est vite relevée avec ses attentions.
"Oooh" dit-elle "On dirait qu'il veut jouer encore", me donnant son sourire séduisant. Je l'ai "tutée" pendant que je lui savonnais la chatte. Ma main droite lissait ses fesses arrondies tandis que ma main gauche lui savonnait la chatte. C'était une méchante petite fille qui allait avoir sa récompense, pensai-je, je me tenais de côté sur elle et j'ai glissé, d'abord un doigt dans sa chatte et ensuite un doigt dans son bouton de rose. Cela l'a surprise alors qu'elle couinait et a tiré sur ma bite alors qu'elle sautait, réagissant à l'invasion de ses deux trous. J'ai continué à doigter ses deux orifices jusqu'à ce que, debout sur la pointe des pieds, elle retire ses mains de ma bite et les place sur mes épaules pour me soutenir. Shayla a commencé à faire bouger son corps de haut en bas au rythme de ma baise avec les doigts. Ses mouvements vers le bas étaient de plus en plus durs jusqu'à ce que mes deux doigts soient enfouis profondément en elle. Cela a duré environ trente secondes avant que l'inévitable orgasme ne la traverse. Ses mains ont presque glissé de mes épaules alors qu'elle arrivait mais les serraient plus fort, ses jambes se déformant sous elle.

"Tu es un homme très méchant", rigola-t-elle alors qu'elle retrouvait son équilibre, reprenait ma bite et commençait à me pomper. J'ai éloigné ses mains, "J'ai une meilleure idée", dis-je en la faisant sortir de la douche. J'ai posé une serviette sur le sol et je me suis allongé dessus. "Enjambez-moi", lui ai-je dit. Shayla m'a enjambé et s'est abaissée, elle a saisi ma bite et l'a alignée avec son entrée volontaire de chatte, "Non", ai-je dit. Posant sa chatte sur ma bite, qui était dressée mais sur mon ventre sur toute la longueur de mon corps, j'ai placé mes mains entre ses jambes et j'ai écarté les lèvres et les lèvres gonflées de sa chatte de manière à ce que les rabats soient de chaque côté de ma tige. J'ai ensuite placé ma main sur ses hanches, je l'ai tirée vers le haut de ma bite et je l'ai poussée vers le bas pour que ma bite glisse entre les lèvres de sa chatte. Elle a vite eu l'idée et, avec son jus lubrifiant, j'ai glissé sans effort d'avant en arrière. Shayla a poussé son entrejambe sur moi alors qu'elle glissait d'avant en arrière, ma tête de bite disparaissant et réapparaissant sous elle, tandis que je baissais les yeux, je sentais la chaleur émanant de son trou de chatte. J'ai levé mes mains et j'ai pris ses petits seins en coupe et je les ai massés pendant qu'elle poussait d'avant en arrière, agitant ses mamelons avec mes pouces.
Ma bite avait l'impression d'être en feu. Elle se pencha pour m'embrasser passionnément avant de renvoyer la pression sur la sienne et sur mon aine. La sensation était intense, je sentais sa chatte chaude s'enflammer alors que nous commencions tous les deux à atteindre des sommets. Shayla d'abord, du sperme de chatte brûlant se déversant sur ma bite, me faisant jouir aussi avec un plaisir intense.
Le sperme m'est monté dans la poitrine, je n'avais pas joui deux fois par jour pendant des années et maintenant, le sperme jaillissait de ma bite comme si elle n'avait pas été vidée depuis des années.

Shayla s'est penchée sur moi, a glissé le long de mes jambes, a sorti sa langue et a lapé le sperme de ma poitrine. Je n'avais jamais goûté de sperme auparavant, mais je ne pouvais m'empêcher de plonger ma langue dans sa bouche, embrassant en français cette vilaine nymphe. Nous avons roulé sur le sol de la salle de bain pendant un moment avant de nous doucher à nouveau.
Après la douche, j'ai porté son petit corps souple jusqu'à mon lit, là j'ai enfoui ma langue dans sa chatte, lapant tout son jus avant de la retourner et d'enfoncer ma langue dans son petit bouton de rose d'anus. Shayla a eu orgasme après orgasme alors que ma langue se délectait de ses trous de gloire, elle m'a supplié de la baiser mais j'ai réussi à résister.

Le temps a dû passer vite car il était bientôt temps pour sa sœur de la récupérer. Jade est arrivée rapidement à l'heure, Shayla avait l'air comme si le beurre ne fondait pas dans sa bouche. Elle a dit un « Merci d’avoir pris soin de moi » poli et s’est éloignée. «À demain», lui ai-je crié. "Je ne peux pas attendre", a-t-elle répondu.

Inutile de dire que j'ai baisé ma femme de manière insensée ce soir-là, elle a même réussi à en profiter et s'est jointe un peu à moi pendant que je la pilonnais longuement et fort. "Quelque chose t'a pris ce soir ?" dit-elle. "Aucun quelque chose de dur ne t'a pénétré pour changer", répondis-je en enfouissant ma bite jusqu'à la garde en elle, aspergeant son ventre du peu qui restait de mon sperme, pensant tout le temps à la petite coquine excitée que j'avais. fait plaisir et m'a apporté tellement de plaisir plus tôt dans la journée.

Je ne pouvais pas attendre le lendemain.

Au cours des jours suivants, les choses se sont répétées, à peu près comme le premier jour. Jade, qui semblait devenir de plus en plus attirante de jour en jour, déposait Shayla. Je faisais du travail jusqu'à ce que Shayla décide qu'elle voulait « s'amuser ». Comment j'ai résisté à la tentation de baiser cette petite coquine me dépasse mais je devais tracer une ligne quelque part.
On a joué avec les huiles, on s'est massé, je lui ai fourré les trous, elle aimait particulièrement la double pénétration (doigts) en me suçant la bite, ça l'a fait jouir très vite.

Vendredi après-midi, ma femme est arrivée à la maison, au même moment où Jade arrivait chercher Shayla. Elle lança un drôle de regard à Jade, la jeune fille étant habillée pour faire vibrer, voire tuer. «Je me suis portée volontaire pour travailler de nuit ce week-end», a-t-elle déclaré. «Ils manquent de personnel et j'ai dit que j'aiderais», m'a-t-elle informé. Nous avons dit au revoir aux filles, ma femme regardant Jade plus longtemps que je ne le pensais nécessaire, alors qu'elle s'éloignait.
Ma femme s'est dûment lavée, a mangé et s'est changée avant de retourner au travail, "Je serai à la maison vers 7 heures du matin", m'a-t-elle informé en sortant en courant.

Je me suis installé sur le canapé et j'ai regardé la télévision. Environ une heure environ après le départ de ma femme, on a frappé à la porte. Je l'ai ouvert pour être accueilli par une Jade souriante. Elle portait le même short moulant, qui s'accrochait à elle comme un film plastique et un débardeur et évidemment pas de soutien-gorge en dessous. "Tout va bien?" Ai-je demandé avec inquiétude.
"Bien" répondit Jade en me dépassant. "Shyla, OK?" J'ai demandé. "Oui, elle est brisée, elle est tombée comme une pierre donc je l'ai laissée endormie dans le lit", m'a informé Jade. "Tu ne travailles pas ce soir?" J'ai demandé. « Non, le code du travail m’empêche de travailler aussi bien le week-end que le soir, donc j’ai du temps pour moi. Shayla et moi jouons habituellement à des jeux ou regardons la télévision, mais elle est tellement fatiguée qu'elle est allée se coucher". Nous nous sommes tous deux dirigés vers le salon et nous sommes assis l'un à côté de l'autre sur le canapé. "Alors qu'est-ce que tu fais à ma petite sœur pour la fatiguer autant ?" » demanda-t-elle avec une lueur dans les yeux. J'ai expiré pendant que j'essayais de penser à quelque chose à dire. "Tout va bien" dit Jade "Elle m'a tout dit". Mon visage est devenu rouge, ma bouche a bougé mais rien n'est sorti. "Je pense que c'est gentil de ta part de ne pas la baiser, elle est si jeune et tout ça" continua Jade. "C'est bon. on se dit tout et on sait quand ne le dire à personne d'autre", m'a-t-elle rassuré. J'ai poussé un profond et long soupir. "Il a fallu beaucoup de volonté", lui ai-je informé, "Elle est un peu une coquine". Jade hocha la tête et répondit : « Si Shayla le veut, Shayla l'obtient normalement ». Jade se tourna vers moi, posant son bras sur le dossier du canapé.

"Tu sais que j'ai 16 ans" dit-elle en souriant. "Oui, je le fais", répondis-je en essayant de voir où elle menait. "Eh bien, je suis assez vieille pour, tu sais" dit-elle en se penchant vers le mien. Je n’ai pas eu le temps de répondre alors qu’elle pressait ses lèvres contre les miennes. Nous étions bientôt dans une étreinte, Jade finissant par s'allonger sur moi sur le canapé. J'ai senti ma bite se durcir alors que ses mamelons se pressaient contre ma poitrine et elle sentit bientôt mon membre se presser contre son ventre. Elle a rompu l'étreinte, m'a regardé profondément dans les yeux et a dit "Alors, c'est la grosse bite dont Shayla m'a parlé ?" alors qu'elle glissait sa main entre nous et la caressait à travers mon short.

Nous nous sommes encore embrassés, Jade me caressant tandis que je tâtonnais à mon tour sa poitrine, à travers son débardeur. "Je pense qu'il est temps de retirer quelques vêtements", dis-je en saisissant le bas de son gilet et en le glissant sur sa tête. Les seins de Jade n'étaient pas beaucoup plus gros que ceux de ses sœurs, coquets et pointus, avec des mamelons durs et bruns, de la taille de l'extrémité de mon petit doigt. J'ai dévoré son sein et roulé ma langue autour de son mamelon avant de le reprendre presque tout dans ma bouche ouverte. Jade a continué à caresser ma bite. « Devrions-nous les enlever ? » » a-t-elle demandé en tirant sur mon short. "Si tu veux", répondis-je nonchalamment. Jade s'est mise à genoux et a complètement enlevé mon short. Son regard, les yeux écarquillés et dirigé vers ma bite, ne la quittait jamais des yeux alors qu'elle se levait et enlevait son short. Ses jambes longues et minces s'éternisaient, se rejoignant au niveau du « V » en haut de ses jambes. J'ai remarqué qu'elle avait coupé ses poils pubiens en forme de V mais qu'elle s'était rasée de chaque côté des lèvres de sa chatte. La salive s'est accumulée dans ma bouche, se préparant à goûter son jus. Jade m'a vu regarder sa chatte, "Tu veux y goûter ?" » a-t-elle demandé, en faisant à nouveau ce large sourire qui m'a hypnotisé.
"Oh bon sang ouais" répondis-je avec empressement. Elle a déplacé ses jambes de chaque côté de mon corps, a placé ses genoux de chaque côté de ma tête, puis s'est retournée et a laissé tomber sa chatte sur ma bouche d'attente. Je l'ai lapée comme si c'était mon dernier repas, le bout de mon nez poussant de temps en temps son anus. Elle sentait le paradis, propre et fraîche. Ma langue s'est précipitée dans son tunnel vaginal, pas assez pour moi ou pour elle, alors j'ai inséré un doigt et je l'ai agité à ma guise sur son clitoris.

Jade a commencé à remuer ses hanches alors que j'envahissais son corps avec mon doigt. Je la sentis poser une main à mon côté alors qu'elle baissait la tête vers mon membre palpitant. J'ai senti son souffle chaud sur ma bite désormais bulbeuse et circoncise. Son autre main reposait maintenant de mon autre côté. La prochaine chose que j'ai sentie, c'est que le bout de sa langue effleurait ma tête de bite, puis à nouveau. Vous ne pouvez pas imaginer ce que cela faisait. Sans main, elle a réussi à prendre ma bite dans sa bouche et a commencé à me sucer. Juste le bout pour commencer, puis progressivement, de plus en plus de choses sont entrées dans sa bouche chaude et humide. J'ai fébrilement léché et doigté sa chatte et son clitoris, enfonçant volontairement mon nez dans son anus.
Jade a résisté, a serré ses dents autour de la tige de ma bite et a laissé échapper un gémissement bas et guttural alors que son orgasme la frappait. Elle a poussé sa chatte contre mon visage plusieurs fois puis est descendue lentement. "C'était bien", dit-elle, souriant à nouveau comme un chat du Cheshire.
"As-tu aimé ma pipe?" Je lui ai souri avant de répondre "Très gentil".
Elle s'est relevée sur ses hanches, sur le sol et m'a dit joyeusement : "Je n'ai jamais fait ça auparavant, c'était vraiment sympa ?" Je place ma main à l'arrière de sa tête, la tirant vers mon pénis. "Ça pourrait probablement faire avec un peu plus de pratique alors", lui ai-je plaisanté. Elle a compris l'allusion, a saisi ma bite et l'a de nouveau mise dans sa bouche. Elle a recommencé à me sucer, me regardant de temps en temps pour voir comment elle allait. J'avais les yeux bien fermés alors que j'appréciais son attention.
Bientôt, j'ai eu la vieille sensation familière de mes noix sur le point d'exploser. J'ai essayé d'atteindre sa tête et de l'éloigner mais c'était trop tard, j'ai éclaté dans sa bouche. Jade n'a pas bougé, elle a dévoré ma bite et a sucé mon sperme, léchant et suçant comme un démon possédé. J'ai plié mes hanches, forçant autant de ma bite dans sa bouche qu'elle pouvait en prendre. Elle a eu des haut-le-cœur plusieurs fois mais a continué à me traire à sec.

"Pouvons-nous baiser maintenant?" » demanda-t-elle en s'allongeant sur le tapis, un bras au-dessus de sa tête, l'autre s'aventurant vers sa chatte. J'ai poussé un gros soupir. "Cela pourrait prendre un certain temps", lui ai-je informé en regardant ma bite flasque. "Aw" gémit-elle, déçue. Elle a commencé à jouer avec elle-même, écartant les lèvres de sa chatte pour que je puisse voir ses lèvres intérieures roses, puis enfonçant un doigt en elle. Son autre main descendit et commença à tirer sur ses propres seins, pinçant ses mamelons entre son index et son pouce. Je me suis allongé et j'ai apprécié la vue alors qu'elle se dirigeait vers un autre orgasme. "Tu peux être ma première", dit-elle de manière séduisante en jouant avec elle-même.
Je n’avais plus besoin d’incitation. Je suis descendu du canapé et lui ai dit de s'agenouiller comme un chien. J'ai pris position derrière, je lui ai donné une fessée puis j'ai enfoui ma langue profondément dans son canal d'amour. Jade a tendu la main entre ses jambes et a écarté les lèvres de sa chatte pendant que je la léchais, j'ai ensuite mis ma langue dans son anus. "Ta sœur adore ça", lui ai-je informé. "Mmm… moi aussi" répondit-elle.

Ma bite flasque commençait à durcir, je l'ai tiré un peu et je l'ai vite eu aussi érigée qu'elle ne l'a jamais été. "Maintenant, amusons-nous", dis-je en l'alignant sur sa chatte. J'ai poussé le bout de ma bite dans sa chatte consentante. J'ai senti une petite obstruction, j'ai poussé doucement et j'ai brisé son hymen. Jade poussa un cri alors que je continuais à la pénétrer. Elle avait la chatte la plus serrée que ma bite avait appréciée depuis des années. J'ai senti chaque millimètre des parois de sa chatte alors que je poussais lentement de plus en plus loin. J'ai entendu Jade donner une grande gorgée alors que ma bite touchait le fond en elle puis, tout aussi lentement, se retirait. Il y avait un petit filet de sang sur la tige de ma bite, j'ai vu que je me retirais mais j'ai juste commencé à repousser en elle. Très lentement et très doucement, j'ai continué à la pousser et à la tirer vers l'intérieur et l'extérieur d'elle.
Bientôt, sa chatte était bien lubrifiée et suffisamment détendue pour que j'accélère un peu les choses et j'ai commencé à la baiser correctement. Chaque fois que je l'enfonçais en elle, elle exhalait une forte expiration. Elle frottait maintenant furieusement son clitoris d'une main, utilisant l'autre comme support. N'ayant pas besoin de prêter attention à son clitoris moi-même, j'ai mis mon pouce dans ma bouche et l'ai inséré dans son trou brun plissé. Serré au point de ne pas arriver, d'abord puis de céder pour laisser mon pouce se glisser en elle.
Je l'ai chronométré pour que ma bite soit dedans et mon pouce dehors, puis mon pouce dedans et ma bite dehors. Cela l'a rapidement amenée à me pousser, forçant l'appendice qui la violait à ce moment-là. Sa croupe bronzée m'a renvoyé, sa chatte a serré ma bite et son anneau anal a resserré son emprise sur mon pouce alors qu'elle atteignait son orgasme. Je n'ai pas pu me retenir et je l'ai rejoint, du sperme giclant dans sa chatte. Nous sommes restés en position pendant un moment, haletant comme des chiens, avant de nous séparer.

Je me suis effondré à côté d'elle, j'ai tourné mon visage vers le sien, "Bien ?" J'ai demandé. Elle m'a picoré les lèvres et a répondu "Génial!". En un temps qui lui parut trop bref, elle se leva, s'habilla et se dirigea vers la porte. «Je ferais mieux de rentrer», dit-elle en saisissant la poignée de la porte. Elle s'est tournée vers moi, "Tu peux toujours jouer avec Shayla mais tu ne dois pas la baiser", elle m'a dit "Tu dois garder ça pour moi". Elle a sauté par la porte, a fait signe et a crié : « Votre femme travaille aussi demain soir ?
"Oui", ai-je répondu, en espérant que les voisins ne l'entendraient pas crier. "A demain soir alors", cria-t-elle en s'éloignant.

Épisode suivant : je me fais prendre.

Articles similaires

Mes fils amoureux de moi 2

Je suis une mère honteuse, quel genre de monstre suis-je ? J'ai laissé mon fils de 16 ans m'emmener Prendre sa virginité. Je me suis senti malade et depuis ce jour je n'ai plus d'humain Droit de parler. Pour m'appeler mère! Je-je pourrais dire non, L’idée qu’il le perde face à une salope trash. Mais regarde qui parle, j'ai regardé l'évier, j'étais là 20 minutes. Je me sentais si triste, j'avais déjà fini de faire la vaisselle à quoi suis-je bon pour le moment. J'ai senti des bras s'enrouler autour de mon ventre et se courber doucement Les lèvres embrassent ma...

350 Des vues

Likes 1

Se faire dominer

Naomi Price était confrontée à une crise non pas de sa propre initiative, mais qu'elle seule pouvait trouver comment résoudre. Elle avait 38 ans et sa carrière allait bien. Mais sa fille de 14 ans fréquentait une école privée. Elle et son mari avaient divorcé peu après sa naissance. Sa pension alimentaire pour enfants n’aidait pas Naomi à joindre les deux bouts. De plus, la carrière de son ex était tombée en panne ; il ne travaillait qu'à temps partiel et arrivait à peine à se débrouiller seul. Un an plus tôt, Naomi avait placé sa mère dans une résidence-services. Même...

317 Des vues

Likes 0

Moka au caramel dans la jungle de Java

Cela faisait deux semaines depuis notre dernière rencontre. Quelque chose auquel je m'étais habitué. Il vient un lundi sur deux dans la jungle de Java pour livrer une seule boîte de biscuits aux pépites de chocolat de Josef's Vienna Bakery and Café. Les cookies n'avaient rien de spécial. Le propriétaire ne les vend que dans notre magasin car son frère est propriétaire de la boulangerie. Mais l'homme qui les a livrés ressemblait vraiment à quelque chose dont je pourrais prendre une bouchée… Il avait une vingtaine d'années et s'appelait Miguel. Brun foncé, cheveux ondulés et yeux noisette avec une teinte verte...

861 Des vues

Likes 0

Ma cousine_(0)

Quand j'avais 17 ans, je suis parti en vacances avec mes parents, notre tante et notre oncle et leurs deux filles. Ma cousine (Emma) qui venait d'avoir 16 ans la veille flirtait toujours avec moi et ça me plaisait beaucoup. Eh bien, un jour, tout le monde était sorti et m'avait laissé Emma et moi au camping. emma portait une jupe courte grise et était allongée sur un transat. Quand je me suis assise, j'ai pu voir sa jupe et j'ai vu sa culotte blanche. elle a remarqué que je regardais et n'a jamais tenté de se couvrir. Au lieu de...

636 Des vues

Likes 0

Jacques et Maria_(0)

Chapitre 1 Lorsque les parents de James ont dit qu'ils seraient sortis pour la nuit, ce qui lui avait initialement traversé l'esprit impliquait peut-être de saisir sa télécommande PS4 ou de voir combien d'épisodes de House of Cards il pouvait regarder. Il n'avait pas prévu ce que ce soir impliquerait, et il était là pour le moment de sa vie. Il venait juste de prendre la télécommande du téléviseur et de s'affaler sur son grand canapé en cuir quand sa sonnette retentit. Il hésita, expira, puis se leva et traversa le couloir jusqu'à sa porte d'entrée. À la porte se trouvait...

622 Des vues

Likes 0

Holli et une voile du soir

Holli m'a rencontré au bout du quai… et mon cœur a raté un battement lorsqu'elle s'est glissée dans ma vue. Elle était habillée pour une soirée à bord de mon bateau - de simples sandales de pont, un joli haut bleu pâle et une paire de shorts kaki très confortables se balançaient facilement sur ses courbes, faisant allusion à ce qu'elle avait à partager en dessous. Mesurant 5 pieds 9 pouces avec des cheveux blonds, de longues jambes et un corps athlétique en forme, Holli était entrée dans mon monde par un après-midi magique que nous avons partagé sur le front...

470 Des vues

Likes 0

Jordan la déesse du sexe_ (1)

Je m'appelle Jacques. J'écris ceci parce que je ne peux tout simplement pas y croire moi-même. J'espère que quand j'aurai fini, ça sera un peu mieux compris. De toute façon. Ce que je vais vous raconter est un moment très spécial de ma vie. Quand j'ai baisé Jordan. Jordan a toujours été la fille la plus sexy de mon école et tout le monde convoite ses seins parfaitement formés. Elle sait que tous les mecs ne peuvent pas lui résister et se donne pour objectif personnel de porter des cols en V les plus bas possibles, histoire de nous tourmenter. Le...

466 Des vues

Likes 0

Sur la route Camionnage chapitre 5

Jill et moi sommes arrivés à Boise ID. vers 5 heures du matin. J'ai fait le plein du camion et je l'ai garé. Nous sommes entrés et avons pris un bon petit déjeuner. Elle a dit elle voulait m'avoir pour le dessert mais dans le camion. Et c'était le jour de l'anal. Elle m'a dit qu'elle voulait que KD lui défonce les fesses et que je lui défonce la chatte. J'ai ri et j'ai dit tu vas te mettre KD dans le cul? (KD étant Kong Dong) Cette chose mesure 18 pouces de long et environ 3 pouces d'épaisseur, un peu...

444 Des vues

Likes 0

Les Sock Sisters (chapitres 9 à 12)

CHAPITRE NEUF Jeff nous a déposés devant la maison de Kim vers 8h30 et elle nous a rencontrés à la porte vêtue d'une des vieilles robes moelleuses. « Je viens de sortir de la douche les filles. Viens dans ma chambre, on va s'y changer. Phil vient de partir et j'ai en quelque sorte oublié l'heure ! « Phil vient de partir, hein ? » J'ai plaisanté. Et que faisiez-vous tous les deux pour que vous ayez perdu la notion du temps ? « Nous étions en train de baiser, Mar ! Qu'as-tu pensé? Kim a souri à Beth et moi et nous avons tous éclaté...

400 Des vues

Likes 0

Tia, ma voisine noire sexy

Tia est une fille à la peau brun moyen, d'une trentaine d'années, qui habite à côté de chez moi. Elle vit seule, a un excellent travail en entreprise et s'habille joliment tous les jours lorsqu'elle va travailler. Elle est très jolie, extrêmement sexy, a de beaux seins, de longs cheveux noirs flottants et de beaux yeux foncés. Elle m'excite totalement à chaque fois que je la vois. J'ai noué une amitié avec elle et bien sûr, je flirte beaucoup avec elle. J'adore son sourire et elle a une personnalité agréable. Je lui dis toujours bonjour et je la complimente généralement sur...

366 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.